Crêtes de Peyra Plata et de Gilly (2584m) - La Monta à Abriès

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1000m
Durée :
1 jour

Une traversée avec un très beau parcours de crêtes sans difficulté offrant de très beaux panoramas. – Auteur :

Accès

Depuis Château-Queyras, poursuivre en remontant la vallée du Guil par Ville-Vieille, Aiguilles, Abriès et Ristolas, pour arriver à La Monta. Grand parking sur la gauche de la route au pied du gîte de la GTA.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Descriptif

Le sentier (GR) démarre à l’extrémité aval du parking et longe le cimetière. Il s’élève lentement, traverse le petit torrent, sinue dans les prés et atteint le bois de mélèzes du Châtellard qu’il traverse. Après avoir grimpé par quelques pierriers et les pâturages, il rejoint un replat (2400m) sous la crête rocheuse de La Jouna. Il rejoint la Crête de Peyra Plata (2540m) par quelques lacets. Tout ce parcours est déjà très beau.

Le bon sentier continue en ligne de crête vers l’ouest. Quelques mètres de dénivelé supplémentaires permettent de passer au sommet de La Lauzière (2576m) d’où la vue est très belle. On est alors dominé par la Tête du Pelvas à l’est.

On continue par la Crête de Gilly culminant à 2584m. Le sentier descend un peu plus sèchement pour atteindre la Colette de Gilly (2366m) d’où on peut en une quinzaine de minutes, atteindre le sommet de Gilly (2467m) qui offre lui aussi un beau panorama.

Le retour se fait en gardant aux différents panneaux la direction Abriès. De la Collette de Gilly on bascule versant nord-est toujours sur GR.

On laisse ainsi à droite à un carrefour le sentier qui mène au Col d’Urine ; puis plus loin (2000m) le sentier qui rejoint Valpreveyre, puis encore plus loin celui qui rejoint Le Roux.

Depuis la cote 2000m jusqu’à Abriès, il y a de la distance (5,8 km) , on emprunte parfois les pistes d’exploitation forestière, mais sur quelques centaines de mètres seulement.

À noter que de la Colette de Gilly, on a le choix entre plusieurs solutions :

  • retour sur Ristolas d’où on peut rejoindre le point de départ par une piste en rive gauche du Guil (environ 3km)
  • retour sur Abriès décrit ci-dessus (stop ou bus pour rejoindre La Monta)
  • retour sur Valpreveyre (stop puis bus pour rejoindre La Monta)
  • retour sur Le Roux (bus pour rejoindre la Monta)

Un service de bus (Navettes de l’Escarton du Queyras) dessert du 11/07 au 31/08 les différents points de départ, ou d’arrivée, de cette balade, moyennant un euro par trajet, correspondances comprises (horaires du réseau CG05 ou appeler le 04 92 502 505).

Le stop fonctionne très bien en période estivale ... surtout avec un sac de rando sur le dos !

Détails de la sortie (du 18/08/2014)

Il est 8H30 et nous voilà, Claudine (ma femme) et moi, au parking de La Monta. Après une belle ‘bambée’ la veille au Grand Glaiza, nous avons opté pour une rando plus cool sur les crêtes de Peyra Plata et du Gilly.

Le GR est, comme souvent en Queyras, confortable et très bien tracé. La traversée du bois de mélèzes du Chatellard est un régal. On y croise le berger avec un petit agneau dans les bras qu’il nous dit ramener dans la plaine car inapte à survivre en altitude où se trouve un troupeau de 1500 brebis. Il fait grand beau mais plutôt frais et plus on monte et plus le vent se fait sentir. Après quelques lacets nous atteignons la ligne de crêtes et découvrons le spectacle de l’autre versant.

Nous ‘dégustons’ le parcours de crêtes sur le confortable sentier. Après un court arrêt au Sommet de la Lauzière, nous faisons la pause casse-croûte, dos au vent d’ouest qui maintenant souffle fort.

Le sentier se fait soudain un peu plus pentu pour descendre sur la Collette de Gilly. Deux vttistes amorcent la montée vers les crêtes … ayant laissé leurs machines au col. Le vent souffle vraiment très fort et, alors qu’un panneau nous indique un chemin de descente sur Ristolas par le versant d’où nous venons, nous décidons de prendre l’autre versant (nord-est) pour être à l’abri du vent et avoir enfin un peu chaud. Quelques dizaines de mètres sous la Collette, enfin à l’abri du vent, nous faisons une bonne pause.

Le GR de descente sur ce versant est lui aussi très beau. Il y a encore pas mal de fleurs, donc beaucoup de papillons que ma femme se passionne à photographier.

Un peu plus loin un panneau indique « retour télésiège pour les plus fatigués » ; nous l’ignorons. Arrivés à la cote 2000m nous bifurquons à gauche vers Abriès. Le sentier est parfois commun avec les pistes d’exploitation forestière et un peu plus loin un énorme panneau veut nous interdire le passage pour des raisons de travaux forestiers, mais le passage ‘risqué’ est de courte durée.

Le retour sur Abriès est quasi constamment en forêt, sauf la dernière descente sur Abriès, et un peu fastidieux ; d’ailleurs nous ne croisons personne.

A Abriès il ne nous faudra pas voir passer plus de trois voitures pour qu’une sympathique marseillaise nous prenne en stop et nous ramène gentiment à notre point de départ.

Si nous refaisions ce beau parcours de crêtes, je pense que nous opterions pour une descente sur Le Roux avec retour à La Monta en stop ou en utilisant les navettes de l’Escarton du Queyras.

Dernière modification : 16 mai 2018
Col d’Urine (2525m)

A propos

Auteur de ce topo :

Dauphinois depuis ma naissance et ayant toujours habité en région grenobloise, j'ai fait ma première rando à 10 ans (c'était le col de l'Alpe en Chartreuse) et n'ai pas passé une seule année sans randonner avec des objectifs locaux ou lointains. Etant depuis 2010 en CVDI (Contrat de Vacances à Durée Indéterminée = à la retraite), j'ai maintenant plaisir à choisir des objectifs pour un groupe d'ami(e)s (...)

Topo publié le 22 août 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 23 août 2014 à 22h59

    Enfin un topo sur ces magnifiques lignes de crêtes qui permettent de découvrir les meilleurs sommets du Queyras sans trop d’efforts !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !