Dôme de Bellefont (1975m), traversée du pas de Rocheplane à l’Aulp du Seuil

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1000m
Durée :
1 jour

Un parcours de crêtes dans le plus pur style "Chartreuse", sur le rebord des hauts-plateaux dominant la vallée, entre sculptures calcaires et pins à crochets... – Auteur :

Accès

Route du plateau des Petites Roches à Saint-Hilaire du Touvet, au hameau du Margain bifurquer sur la route montant vers l’établissement médical désaffecté des Petites Roches. Petit parking à droite du bâtiment principal.

Attention, suite à des travaux de démolition, l’accès peut être interdit. Si le passage est impossible, partir du plateau un peu plus au nord, du hameau des Massards.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Altitude départ : 1150m.
  • Altitude sommet : 1975m.
  • Durée : 6h.
  • Carte : IGN TOP25 3334 OT Massif de Chartreuse Sud.

Période

Praticable en conditions estivales, lorsque le pas de Rocheplane est totalement déneigé, en général à partir de mai (à constater de visu depuis le plateau des Petites Roches). En début de saison, attention à un éventuel névé pouvant rendre la descente du col de Bellefont délicate si la neige est dure. La neige n’est pas trop problématique sur le reste du parcours.

Difficulté

Le parcours ne pose pas trop de difficultés, avec cependant quelques sentiers étroits et parfois un peu exposés, et quelques courts passages de grimpe où les mains sont tout juste utiles, notamment dans le pas de Rocheplane. Le long de la crête, le sentier est mal défini, mais le parcours n’est guère difficile si on a un peu de jugeote.

Ceux qui souhaitent pimenter le parcours pourront faire une incursion sur le sangle des Arches, parcours un peu plus vertigineux et exposé. Les sportifs pourront aussi ajouter un petit aller-retour aux Lances de Malissard.

Itinéraire

Montée au pas de Rocheplane

Prendre la large piste horizontale passant derrière l’établissement médical vers la droite (nord). La piste, récente, ne figure pas sur les anciennes cartes. Celle-ci coupe quelques pistes de ski. La suivre longuement jusqu’à dépasser une zone de terrain creusée (carrière ?) sur la gauche. Peu après, on rejoint le sentier montant depuis les Massards, prendre le sentier montant à gauche en direction de la source des Sangliers (seul point d’eau de la boucle).

Poursuivre le sentier montant derrière, raide dans la forêt. On passe sous un éperon rocheux où il faudra veiller de bien prendre à gauche. La montée se poursuit, évidente, en direction du pas de Rocheplane qu’on aborde par un petit couloir rocheux facile (attention aux chutes de pierres). Au-dessus, la sente se poursuit en se faufilant entre des dalles avec quelques petits ressauts où il faudra parfois utiliser les mains. Une dernière traversée vers la droite permet de déboucher sur la crête.

En direction du Dôme de Bellefont

Il n’y a pas vraiment de sentier sur la suite du parcours, mais l’itinéraire est évident et facile : Il faut longer la crête, assez proche du fil, vers le nord en direction du Piton puis du Dôme de Bellefont. Quelques sentes facilitent la progression et incitent à contourner les premières bosses de la crête par la gauche. Les rares petites barres rocheuses se franchissent par des faiblesses évidentes.

Ceux qui souhaitent pimenter un peu le parcours peuvent aller s’aventurer sur les vertigineux sangles du versant est. Le sangle des Arches débute juste après le pas de Rocheplane après avoir contourné la première bosse, lorsqu’une sente évidente part longer sous la petite barre sommitale de la crête. Derrière, un petit passage délicat oblige à se baisser sous une balme tout en faisant attention de ne pas glisser sur le rocher déversant. Puis la sente facile se poursuit dans de larges vires herbeuses, dominant une première arche allongée.

Après avoir dépassé un large replat au-dessus d’un éperon rocheux, on croise la sente montant du pas de Montbrun. Il faut alors quitter le sangle et monter. Ceux qui désirent continuer le sangle des Arches poursuivront sur l’"étage" supérieur jusqu’à l’aplomb du Dôme de Bellefont (sortie délicate vers le sommet par de raides couloirs et dévers herbeux, sinon revenir en arrière). Les autres poursuivront la montée jusqu’à déboucher sur la crête.

Traversée vers l’Aulp du Seuil

Depuis le Dôme de Bellefont, revenir en arrière sur la crête pour pouvoir ensuite descendre vers le col de Bellefont. Les sportifs profiteront de l’occasion pour faire un rapide aller-retour aux Lances de Malissard (2045m, 45min aller-retour).

Plonger sur le sentier descendant vers le nord dans le vallon de Marcieu. En début de saison, un névé peut rendre cette descente délicate si la neige est dure (au pire, redescendre par le pas de Rocheplane).

Après le replat herbeux au bas du col, tirer à droite par une sente traversant une zone boisée pour rejoindre un point bas de la crête derrière la Dôme de Bellefont, au niveau du pas de l’Echarasson. Suivre alors la crête faite de belles bosses herbeuses. Lorsque celle-ci reprend de l’altitude, partir en traversée ascendante sur les belles prairies du flanc gauche. En suivant de belles traces, on finit par rejoindre l’Aulp du Seuil.

Descente

Plonger sur le large sentier descendant en versant est. Ce chemin d’estive est blindé de barrières et de barbelés. Après une traversée à droite pour rejoindre un grand cirque, la descente se poursuit facilement en lacets.

Après avoir rejoint une forêt, on débouche sur une petite clairière. On délaisse alors le sentier descendant à gauche vers le col de Marcieu pour poursuivre sur le chemin à droite. Plus bas, délaisser le sentier remontant vers les Playères et poursuivre sur la piste en légère descente. Après un petit lacet, à une bifurcation, poursuivre vers le sud sur la longue piste horizontale ramenant à la bifurcation du sentier montant des Massards, puis au point de départ.

Détail de la sortie du 12 avril 2017

Initialement parti pour une balade en Belledonne, mais de visu trop de neige pour un horaire tardif d’une journée printanière chaude, rabattons-nous plutôt sur un objectif plus raisonnable en Chartreuse...

14h, montée depuis le plateau des Petites Roches en direction du pas de Rocheplane. Et après ? Dent de Crolles par la cheminée du Paradis et descente par le pas des Terraux ? Trop de neige derrière la crête, la cheminée du Paradis risque d’être délicate... Allons plutôt de l’autre côté en direction du Dôme de Bellefont...

Au passage, il est peut-être possible d’aller explorer le sangle des Arches. Mais, n’ayant pas préparé cette sortie et n’ayant lu aucun topo sur la manière de parcourir et de sortir du sangle, on s’en échappera rapidement pour rejoindre la crête, d’autant plus que des résidus de neige dans les versants nord des cirques pouvaient bloquer la progression plus loin.

17h, Dôme de Bellefont, grande pause, alors que les sangles du versant est plongent dans l’ombre...

Pour le retour, continuons vers l’Aulp du Seuil. Descente du col de Bellefont en courant droit dans la neige juste ramollie comme il faut. On rejoint la crête entre herbe jaune et neige, une multitude de chamois partent en courant à mon arrivée... Des barbelés parcourent la crête sur une très grande longueur, j’imagine que les chamois doivent moyennement apprécier...

Après quelques explorations le long du fil de la crête, voilà l’Aulp du Seuil, 18h30, l’heure de plonger dans l’ombre... Le chemin d’estive descendant dans le cirque est aussi bardé de barbelés sur toute la longueur, "mur" peut-être destiné à empêcher les chamois du Sud d’aller envahir les territoires de leurs congénères du Nord (ou l’inverse)...

Descente pour rejoindre le dédale de pistes forestières... Sans carte du lieu, ce sera au jugé d’espérer de trouver la bonne qui ramènera au point de départ. Une longue marche horizontale, alors que le crépuscule fait flamboyer la chaîne de Belledonne...

20h30, retour à l’ancien centre médical, juste à temps avant que les zombies ne commencent à sortir de ces lugubres bâtiments tombant en ruines...

Dernière modification : 16 mai 2018
Rochers de Bellefont (1860m) par les Massards

A propos

Auteur de ce topo :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Topo publié le 16 avril 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 16 avril 2017 à 18h19

    Salut Pascal.
    C’est tout simplement MAGNIFIQUE. Et aussi impressionnant. Ce secteur est vraiment l’un des joyaux de la Chartreuse !
    Sur certains clichés, on a du mal à se convaincre que la difficulté n’est que moyenne. Notamment, sur la photo #47, malgré ton commentaire rassurant ("Le tranquille chemin de descente"). Mais c’est le paradoxe de la Chartreuse (un peu comme le Vercors) avec de bons chemins dans des cadres vertigineux !!!
    Merci pour tes superbes photos ! Tu as dû être satisfait de ton improvisation (à part peut-être le long chemin de retour après la descente sous l’Aulp du Seuil).

  • par Le 17 avril 2017 à 19h49

    Superbes photos Pascal. La descente par l’Aulp du Seuil s’effectue-t-elle à sec ? Il y a habituellement un névé qui bloque parfois le passage jusqu’en mai.

  • par Le 17 avril 2017 à 21h39

    Il reste un peu de neige tout en haut du passage de l’Aulp du Seuil, mais qui en aucun cas ne bloque le passage. Le pas de Rocheplane est entièrement sec. Pas mal de neige au col de l’Alpe, mais ça passe assez bien en faisant attention. Le col des Belles Ombres est un peu mieux déneigé.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !