Abonnez-vous à notre newsletter !

Dôme de la Lauze (3567m) par le versant sud (vallon de la Selle)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1930m
Durée :
10h

Ils ne sont pas légion, les sommets de plus de 3500m accessibles aux randonneurs ! Le Dôme de la Lauze en fait partie. Disons le tout net : c'est à peu près son seul intérêt. L'ascension, dont le dernier quart s'effectue dans d'horribles pentes schisteuses, raides et instables, est épuisante. Le sommet lui-même, informe et sombre, placé sous la domination apitoyée du Pic de La Grave, est encore enlaidi par un remonte-pente. Pour comble, il n'offre aucune vue ou presque sur la reine des lieux, la Meije. Pas très vendeur, tout ça... Mais non, allez : le panorama vaut quand même le détour et l'on gardera finalement le souvenir d'une randonnée gratifiante. – Auteur :

Accès

Du Bourg-d’Oisans, emprunter la D1091 en direction de Briançon puis, au niveau du barrage du Clapier, prendre à droite la route de la vallée du Vénéon, c’est à dire la D530, direction Vénosc / Saint-Christophe-en-Oisans.
Traverser le village de Saint-Christophe-en-Oisans et, environ 200m plus loin, prendre à gauche, en tête d’épingle, la route de la Selle.
Stationner sur l’une des aires aménagées au terminus de cette route.

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Précisions sur la difficulté

  • longueur et dénivelé non négligeables.
  • recherche d’itinéraire.
  • Progression épuisante, sur les 400 derniers mètres, dans des pentes schisteuses raides (environ 35°) et très instables. Pour cette raison, il est assurément préférable de réaliser cette ascension en tout début de saison, lorsque ces pentes sont encore enneigées. En ce cas, prévoir d’emporter l’équipement adéquat.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3336 ET "Les Deux Alpes" / 3436 ET "Meije Pelvoux"
  • Altitude minimale : 1635m
  • Altitude maximale : 3567m
  • Distance : environ 20km
  • Horaires : comptez entre 9 et 11 h
  • Balisage : Sentier balisé (vert) jusqu’au refuge de la Selle / Sentier non balisé, ensuite, jusqu’au torrent de la Lauze / Hors sentier ensuite (sente intermittente et rares cairns jusqu’à la cote 3200m environ ; jusqu’à cette même altitude, le marquage bleu/blanc/rouge des limites du Parc National des Ecrins peut servir de repère)

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du parking, prendre le sentier du refuge de la Selle. À l’intersection de la Croix du Batel, peu après le départ, un panneau indicateur annonce une durée de trois heures. De fait, ce sentier, parfaitement tracé et balisé, évolue en faux plat sur plus de 7km, le long de la rive droite du torrent du Diable. La pente ne se redresse que vers 2300m.

Une fois au refuge, longer son annexe et prendre le sentier non balisé qui s’élève en direction du nord-est.

Vers 2780m, ce sentier traverse une épaule herbeuse puis s’approche du torrent du Col de la Lauze : c’est ici qu’il faut le quitter pour monter droit dans la pente, en rive gauche (orographique) de ce torrent (itinéraire : photo 47).

On trouve peu après une sente plus ou moins marquée, facile à perdre dans la grosse caillasse, mais facile à retrouver car elle ne s’éloigne guère du torrent.

Vers 3000m, alors que la pente se raidit, il faut remonter au mieux un couloir rocheux (nord-nord-est) que domine, sur la droite, une petite pointe.

Les hostilités débutent vraiment à la sortie de ce couloir, vers 3200m, lorsque l’on pénètre dans les éboulis schisteux.

Le sol se dérobe sans cesse sous le pas : le jeu consiste alors à chercher les bouts de rochers affleurants... et à lutter contre une forte envie de faire demi-tour...

Reprendre une orientation nord-nord-est en cherchant la moindre déclivité (mais c’est à peu près pareil partout) et en visant sur la gauche, bien plus haut dans la combe, un petit éperon rocheux de couleur ocre (photo 48).

Cet éperon borde un couloir débouchant enfin sur la large crête. Il ne reste plus alors qu’à parcourir celle-ci pour gagner le sommet du Dôme de la Lauze.

Belle vue, à l’est, sur une enfilade de pics : Pic de La Grave, Pointe Marie-Louise, Pointe Madeleine, Pointe Dosia, pics ouest et est du Râteau. Entre ces derniers apparaît discrètement le sommet de la Meije. Panorama flatteur également au Sud, avec le massif du Soreiller et le groupe de la Gandolière au premier plan, puis la Barre des Ecrins, l’Ailefroide, les Bans, la Pointe du Vallon des Etages, les Rouies, etc...

Descente par le même itinéraire.

Dernière modification : 11 août 2019
Tête de la Toura (2914m)

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 24 juillet

Topo publié le 27 juillet

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !