Grand Taureau (1323m)

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
450m
Durée :
1 jour

Point culminant de la Montagne du Larmont, le Grand Taureau est facilement accessible depuis l'un ou l'autre parking tout proche. Mais il offre également la possibilité d'effectuer un joli parcours en boucle avec une petite incursion en territoire helvétique. Avec, par temps clair, une vue étendue sur la chaîne des Alpes située au loin. – Auteur :

Accès

De Pontarlier, emprunter pendant 2 km environ la D47 qui remonte en direction de "Les Gras". Tourner à droite vers les Entreportes et, après 1,5 km, garer la voiture sur le parking situé au pied des rochers "Les Dames des Entreportes".

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carte

  • IGN TOP25 3425 OT (Pontarlier - Levier - Lac de St-Point)

Descriptif

Du parking, emprunter vers le Sud-Ouest la variante du GR5 qui suit une route forestière jusqu’à hauteur de La Motte.

Quitter alors la route vers la gauche et poursuivre vers le Nord-Est par un sentier qui traverse bois et prairies.

On rejoint la route précédente que l’on suit vers la gauche sur 200 m environ avant de la quitter à nouveau vers la droite.

Au carrefour du Grand Bois, prendre à gauche en suivant alors le Sentier de découvertes et la Route de l’Absinthe.

Il s’oriente vers le Nord-Est, avant de bifurquer brutalement vers le Sud-Ouest et remonter sous les Rochers de Larmont.

Un tracé rectiligne d’un à deux km, quelque peu exposé par endroits, conduit alors au sommet du Grand Taureau et à sa Table d’orientation.

Poursuivre dans la même direction, rejoindre une piste en contrebas et la suivre jusqu’à une épingle située peu avant la frontière suisse.

Quitter alors la piste qui part vers le Sud-Ouest et pénétrer en forêt.

Le tracé suit globalement l’orientation de la crête et rejoint le GR5 après 0,5 km environ.

Prendre alors à gauche en direction de Grosse Ronde.

Traverser alors le ruisseau des Entreportes, prendre à gauche et le longer pendant 5 km environ pour rejoindre, après avoir retraversé la frontière, le point de départ.

Philippe

Pour quelques commentaires concernant cette sortie, c’est ici.

Remarque

En présence de neige, certains passages peuvent être rendus plus délicats sur la crête et il est alors judicieux d’emprunter un tracé alternatif. De plus, l’itinéraire aux abords du sommet, évident du côté français en raison de la présence des pistes de ski de fond, l’est moins du côté suisse. Pour rejoindre le GR5, bien suivre alors le balisage présent sur les arbres sous la forme d’un losange jaune.

Dernière modification : 12 octobre 2018
Autour du Lac de Remoray

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Nature et montagne / 123Gravir

123Gravir est association sans but lucratif qui vise à promouvoir auprès du plus grand nombre la montagne sous ses multiples facettes. Les itinéraires décrits en rando, raquette et alpinisme se situent principalement dans un grand quart Nord-Est de part et d'autre de la frontière : Vosges, Jura, Chablais, Haut Giffre, Aiguilles rouges, Mont-Blanc, Beaufortain, Vanoise, Alpes grées, Piémont et Val (...)

Topo publié le 23 mai 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 6 décembre 2017 à 00h57

    Histoire et légendes.
    Avec un nom pareil, il fallait bien que ces dames aient une histoire.

    Une version.
    Un sire de Joux avait trois très belles filles : Loïse, aimée du seigneur Amaury, Berthe, aimée du seigneur Gaston, et Hermance, aimée du troubadour Arthur.
    Mais elles avaient la fâcheuse habitude d’enflammer le cœur de tous les chevaliers et écuyers du voisinage puis à les délaisser aussitôt. Devant leur obstination à refuser ces bons partis, leur père décida d’organiser un tournoi dont les vainqueurs auraient pour récompense la main de ses trois filles. Peu de chevaliers se présentèrent au tournoi, chacun connaissant trop bien l’humeur capricieuse et l’inconstance des demoiselles de Joux. Les trois vainqueurs étaient les plus affreux physiquement et moralement de la région.
    Pour se sortir de ce guêpier, le jour des noces les fiancées se firent remplacer par des servantes, méconnaissables sous leur voile. La supercherie découverte, leur poursuite s’organisa en direction du défilé des Entreportes, où les seigneurs abusés les rejoignirent. Mais lorsqu’ils voulurent se saisir des promises, celles-ci furent transformées en statues de pierre. Elles demeurent désormais aux Entreportes pour l’éternité.

  • par Le 6 décembre 2017 à 17h46

    Joli ! Merci Hereme :-D

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !