Lago d’Arpy (2066m), Punta della Croce (2478m)

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
670m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Après la visite du Lago d'Arpy aux eaux turquoise, montée vers les fortifications (ruines du XVIIème siècle) qui s'étendent le long de la crête de la Punta della Croce, avec une vue sur les Grandes Jorasses et le Mont Blanc. Lors du retour, 2 autres sites ruinés de ce système défensif et un nouveau sentier (pas si tranquille) pour rejoindre le Colle San Carlo.

Accès

Du centre de La Thuile ou de Morgex (valle d’Aosta), rejoindre le Colle San Carlo par la Strada Regionale 39. Parking à 200 mètres du col, juste en face de l’auberge Genzianella (1941m).

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : IGC n°107 "Monte Bianco - Courmayeur" 1:25000
  • Altitude de départ : 1941m
  • Altitude du sommet : 2478m
  • Dénivelé cumulé : 670m
  • Distance : 12,7km

Balisage

Ronds de peinture jaune dans lesquels sont inscrits les numéros des sentiers, ainsi que quelques flèches jaunes en rappel et des panneaux directionnels aux principales bifurcations.

  • Sentier n°19, du départ jusqu’au Lago d’Arpy.
  • Sentier n°17 entre Lago d’Arpy et Colle della Croce.
  • Sentier n°2 entre Colle della Croce et le fort de Plan Praz.
  • Balises "sentieri fortificazioni e trinceramenti" après le fort de Plan Praz.

Remarque

Bien que cette randonnée ne comporte aucune difficulté, une précision concernant le sentier du retour (faisant partie des "sentieri fortificazioni e trinceramenti") après le fort de Plan Praz :

  • sur une première moitié, ce récent sentier (non mentionné sur l’édition 2012 de la carte IGC) n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît.
    Le sentier est très étroit, évolue à flanc sur un versant pentu avec de nombreuses montées et descentes. Quelques passages raides peuvent être difficiles voire impraticables par temps humide. Par contre, la seconde moitié du sentier ne pose aucun problème.

Descriptif

Le parcours débute sur le petit parking situé en face de l’hôtel Genzianella.

Prendre au sud le large et bon chemin qui s’engage dans les mélèzes (sentier n°19). À la première bifurcation (point 2006), laisser à droite la direction "Colle della Croce" et continuer à gauche vers "Lago d’Arpy".

Un chemin de 3 kilomètres en pente douce mène au lac d’Arpy (2066m). En arrivant au lac (panneau), suivre sur la gauche le petit sentier qui permet d’effectuer le tour du lac.

Après franchissement du torrent d’Arpy à l’émissaire du lac (passerelle), le sentier longe sa rive est, franchit à nouveau le torrent et chemine parmi les petits lacs secondaires situés près de la rive ouest du lac.

L’accès au lago d’Arpy est très aisé : si l’on souhaite profiter de la quiétude du lieu, il est préférable de s’y rendre hors saison, en semaine ou tôt le matin.

Le sentier revient vers le chemin principal. Le suivre au sud-ouest sur 200 mètres puis s’engager à droite sur le sentier (n°17) menant au Colle della Croce (2381m), signalé par le ricovero Brunet.

Du col, on parcourt au nord-nord-est une crête dotée d’anciennes fortifications (XVIIème siècle). Après une croix en bois (2432m), on continue via le fort Nicolon jusqu’à la Punta della Croce (2478m), située à l’extrémité nord de la crête. En chemin, une belle table d’orientation est positionnée sur le tracé du mur de crête.

De retour au col, on peut prolonger vers d’autres vestiges établis au pied d’une arête rocheuse, à l’extrémité sud de cette ligne défensive.

On quitte ensuite le Colle della Croce par le sentier n°2 à l’est-sud-est, qui après une série de zigzags, s’engouffre dans les mélèzes. À une bifurcation (panneau), rester à droite en direction de Buic.

Un petit plateau marque l’arrivée au fort de Plan Praz (panneau, 2065m), dont les vestiges (en accès libre) se trouvent à 50 mètres au nord-ouest du panneau.

Poursuivre au nord sur l’un des sentiers des fortifications et tranchées (sentieri fortificazioni e trinceramenti), en suivant précisément la direction "Fortino di Saint-Maurice".

Le sentier descend en lacets et dans un virage, ne pas rater sur la droite le départ du sentier du retour (panneau).

Ce long sentier orienté nord-nord-est, ascendant (entrecoupé de quelques descentes) et peu reposant mène à la baraque Saint-Maurice, autre site présentant des vestiges ruinés du système défensif.

Contourner le site par la gauche afin d’observer une impressionnante doline. Le sentier forestier reprend ensuite derrière la baraque Saint-Maurice (quelques petites dolines encore visibles sur les bords du sentier) et rejoint le chemin pris à la montée, à environ 400 mètres du parking du Colle San Carlo.

Les fortifications des vallons de Petosan et d’Arpy

D’anciens sites fortifiés (ruines) de la fin du XVIIème siècle se situent sur le parcours de cette randonnée. Quelques extraits des panneaux informatifs :

Le Fort Nicolon (Il Forte Nicolon)

Il est constitué par une longue tranchée qui suit une ligne brisée, suivant la morphologie du sol, dont les extrémités sont fermées par deux petits forts. De celui vers le sud, il ne reste que les puissants murs en pierre, appuyés aux pentes rocailleuses qui mènent au Mont Colmet. L’autre, du côté nord, a été bâti sur le sommet et surplombe le vallon de Petosan. De sa structure initiale, il n’existe que le tracé d’une courtine polygonale avec une petite redoute à base carrée au milieu.

À la même époque où les ingénieurs militaires savoyards renforçaient ces fortifications, le scientifique de Genève Horace-Bénédict de Saussure (1740 - 1799), demeura longuement dans cette zone pour étudier le Mont Blanc. Il promit une récompense au premier qui aurait conquis le Mont Blanc, objectif atteint en 1786 par Jacques Balmat et Michel Gabriel Paccard. De Saussure, lui, atteignit le sommet l’année suivante avec d’autres grimpeurs ; il calcula l’altitude, évalua le degré d’ébullition de l’eau, la température de la neige et le rythme cardiaque de ses compagnons.

Le Fort de Plan Praz (Il Forte di Plan Praz)

En tant que partie du plus complexe système de défense du Duché de Savoie, qui fut développé à partir du XVIIème siècle, le fort de Plan Praz est placé sur un plateau à 2065m d’altitude, dans une position moyenne entre les tranchées de la plaine de Petosan et les fortifications du Col de la Croix.
Ces différentes structures étaient liées entre elles par des chemins de largeur considérable, avec des grands virages et une pente modérée pour faciliter le déplacement des équipements militaires. Certains bouts de ces parcours furent réalisés en coupant les rochers et en réutilisant les débris pour bâtir les parapets, qui en cas de nécessité pouvaient servir d’abri pour les fusiliers.

La Baraque Saint-Maurice (Il Baraccone Saint-Maurice)

La baraque Saint-Maurice fut construite à la fin du XVIIème siècle pour loger les troupes chargées de défendre les tranchées qu’on appelle du Prince Thomas dans le plateau de Petosan, un poste stratégiquement très important pour barrer aux Français l’accès au Colle d’Arpy et la descente vers Morgex.
À la même occasion, sous la direction de l’ingénieur militaire Estienne et du conseiller valdôtain Arnod, furent rétablies et renforcées toutes les œuvres de défense déjà existantes dans la vallée de La Thuile, érigées les fortifications sur le Col de la Croix et mis en place les chemins de liaison à l’intérieur de ce système de défense.

Dernière modification : 16 mai 2018
Lago di Pietra Rossa (2553m)

La carte du topo « Lago d’Arpy (2066m), Punta della Croce (2478m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours