Le Gros Têt ou Cime du Rachas (2613m) et Petit Têt (2535m) par Besse.

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
1150m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Quand il fait un magnifique soleil d’automne, le plateau d’Emparis, vaste étendue herbeuse aux couleurs chaudes entourée de glaciers, mérite toute sa réputation. On a du mal à en redescendre et monter à son point culminant ajoute à la féérie et au panorama.

Accès

Le départ se fait au niveau du camping au lieu dit « le Gay », après avoir dépassé Mizoën puis Besse. Ne pas négliger que ça fait 8 km et un bon ¼ d’heure depuis le Chambon. Le parking peut vite être problématique : il n’y a que quelques places au début de la route pastorale, sinon, il faut stationner à la sortie de Besse.

Précisions sur la difficulté

Un peu de hors sentier droit dans la pente herbeuse mais rien de méchant.

A proscrire absolument en cas de brouillard.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : 3335 ET - Le Bourg d’Oisans + 3435 ET - Valloire (pour les sommets)
  • Altitude minimum : 1560m
  • Altitude maximum : 2613m
  • Distance : environ 18km
  • Dénivelé : 1150m
  • Index de difficulté IBP : 135

Itinéraire

Il est ici proposé de monter sur le plateau à pied. On peut aussi monter en voiture, ce qui réduit considérablement la distance et le dénivelé (11km, 480 m de D+).

Juste avant l’entrée du camping, prendre la piste pastorale puis, au niveau de la 1ère épingle, le sentier en face. C’est parti pour 3,5 km et près de 700 m de D+. C’est un peu (beaucoup) monotone, mais au fur et à mesure qu’on s’élève, on domine tout de même le versant opposé, les curiosités géologiques, les glaciers apparaissent…

En arrivant au niveau du plateau, pousser quelques mètres jusqu’à l’impressionnant cairn du point côté 2274.

Prendre la direction (nord-est) vers les chalets, sans descendre dans la cuvette afin de profiter au mieux du paysage. Au refuge du Rif Tort (qui n’est plus un refuge de passage), descendre rejoindre le chemin et le poursuivre, après avoir repéré face à soi l’objectif du jour, le Gros têt (ou Cime du Rachas). Lorsque le chemin s’oriente plein nord, remonter l’épaule évidente légèrement sur la droite, juste après avoir passé un petit rif.

La pente est raide sur une bonne centaine de mètres de dénivelé puis on rejoint la ligne de crête, bien arrondie, et on monte jusqu’au sommet sans grande difficulté.

Le sommet est rond, plat, presque trop plat pour pouvoir profiter d’un seul coup d’oeil tant de la vue sur la très haute Romanche avec en toile de fond le Lautaret qui se devine que sur tout le plateau, sans oublier tous les glaciers et sommets légendaires qui nous entourent…

Poursuivre sans difficulté la ligne de crête pour rejoindre le Petit Têt et continuer dans la même direction pour descendre droit dans la pente en direction du col du Souchet où on récupérera le chemin en direction du parking.

Retour ensuite par l’itinéraire de montée

Au col du Souchet, si on a le temps, on peut faire une boucle supplémentaire en remontant vers le Gros Serret.

Dernière modification : 16 mai 2018
Le Gros Têt ou Cime du Rachas (2613m)

La carte du topo « Le Gros Têt ou Cime du Rachas (2613m) et Petit Têt (2535m) par Besse. »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Le Gros Têt ou Cime du Rachas (2613m) et Petit Têt (2535m) par Besse. »

Cairn du point 2274 Cairn du point 2274 Glaciers du mont de Lans Vallée du torrent du Gâ (le Chazelet) Depuis le Rachas : la Meige et le glacier de la Girose En allant vers le petit Têt La Meige et vers le col du Lautaret