Le ‘Tour d’Ambin’ en 4 jours par les refuges d’Ambin, Levi-Molinari, Vaccarone et du Petit Mont Cenis

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
2800m
Durée :
3 jours et plus
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Très beau. Un tour peu fréquenté. Quatre étapes très diverses de part leur durée, environnement, paysages, refuge utilisé. Contact avec la faune (bouquetins, chamois) assuré. Itinéraire très bien balisé. Des variantes possibles. Un peu exigeant sur le plan physique tout de même. Partiellement en France et partiellement en Italie.

Accès

De Lanslebourg, continuez la D1006 jusqu’au col du Mont Cenis. Après le col, bifurquer à droite, direction le refuge du Petit Mont Cenis. Grand parking à une centaine de mètres du refuge.

Itinéraire

  • Carte : IGN n° 3634-OT Val Cenis – Charbonnel
  • Durée : 4 jours
  • Difficulté : Globalement, la difficulté est moyenne mais quelques rares passages (voir la description jour par jour) méritent une attention particulière. Jamais de hors trace et à TOUTES les intersections de sentiers, on trouve un panneau permettant de garder la bonne direction

Note : Le topo décrit un départ depuis le refuge du Petit Mont Cenis, mais le même tour peut se faire en partant du parking de la Maroqua que l’on atteint sans difficulté depuis Bramans.

Jour 1 : du refuge du Petit Mont Cenis au refuge d’Ambin

  • D+ : 600m ; D- : 430m ; Durée : 3H30

Du refuge (2110m), prendre le sentier (GRP) qui part sud-ouest et conduit au Col du Petit Mont Cenis (2183m).

Au col, garder le sentier GRP direction le Planey et commencer alors la descente sur le Vallon d’Ambin.

En cours de descente (cote 1750m environ), on arrive à un panneau jaune habituel doublé d’un magnifique panneau de bois invitant à prendre à gauche le ‘sentier du canal’ ; ce sentier permet de rejoindre le ruisseau d’Ambin plus en amont qu’on ne le fait en gardant le GRP … mais débouche sur une passerelle (1870m) réduite à un tronc avec petite rambarde pour traverser le torrent.

Quelques mètres de remontée amènent à la petite route montant de Bramans.

La suite est évidente : suivre la route jusqu’au parking de la Maroqua et de là, prendre le sentier conduisant au refuge d’Ambin (2270m). Un petit refuge (30 places) authentique avec des gardiens très sympas.

Jour 2 : du refuge d’Ambin au refuge Levi-Molinari par le Col d’Ambin

  • D+ : 700m ; D- : 1100m ; Durée : 5H30

Certainement l’étape la plus ‘physique’ du tour.

Prendre le sentier qui remonte le vallon en rive droite du ruisseau d’Ambin.

Arriver à une bifurcation où on laisse à droite le sentier montant au Lac Noir (passerelle) en continuant dans l’axe du vallon direction le Lac d’Ambin.

Il s’ensuit une montée par paliers où le minéral et la prairie alternent.

Laisser de côté la montée au Col de l’Agnel et garder la direction du Lac d’Ambin.

Passer un petit câble qui sécurise un passage un peu étroit sur dalle et surplombant la gorge du torrent (passage facile).

Une série de virages amènent à la conque où on découvre le magnifiqueLac d’Ambin (2683m).

La sente à emprunter maintenant part légèrement au nord-ouest de la rive du lac et amène au pied d‘un couloir très raide ; la sente est balisée en rouge. Mieux vaut, sur un court passage, s’écarter un peu sur la gauche de la sente très raide et caillasseuse pour grimper par des blocs stables (cairns en place).

Superbe coup d’œil sur le Lac d’Ambin une fois en haut du couloir.

La pente se fait moins raide et en suivant cairns et balisage rouge, par de courtes montées, courtes descentes, gros gradins et quelques zones de gros blocs, arriver au Col d’Ambin (2899m) où l’on trouve le bivouac Walter Blais … et de placides bouquetins manifestement habitués au passage des bipèdes.

On découvre alors … la suite et la fin puisque du col, on aperçoit le refuge Levi-Molinari tout en bas. Le balisage blanc-rouge italien est alors bien présent jusqu’au refuge.

Le départ du col versant italien est très raide et le début de la descente mérite de l’attention (petit ‘canal’ étroit comme disent les Italiens). Passage certainement très difficile et dangereux en cas de neige résiduelle.

Après un début très raide, on en prend pour 400 mètres de dénivelé bien tracés mais encore raides. À un moment, une variante partant sur la droite est signalée et un pictogramme ‘danger’ est associé à l’itinéraire principal. En fait, la variante passe dans une zone de blocs, alors que l’itinéraire bien tracé passe par un bout de câble facile à franchir.

À noter à la cote 2370m, la présence d’une source bien appréciable après avoir fait moult lacets dans la pente escarpée … orientée plein sud, donc très chaude si ensoleillée.

Le sentier se fait de moins en moins raide lorsqu’arrive la zone de pâturages puis la forêt de mélèzes.

Passer une zone de rochers d’escalade et tourner ensuite à droite pour arriver au refuge Levi-Molinari (1850m).

Jour 3 : du refuge Levi-Molinari au refuge Vaccarone par les Quatro Denti (di Chiomonte)

  • D+ : 1180m, D- : 330m, Durée : 6H

Peut-être l’étape la plus belle, la plus variée du tour.

Note : cette étape peut-être sensiblement raccourcie, en distance et en temps, en passant par le Passo Clopaca (compter alors 4 heures jusqu’au refuge) mais on se prive d’un parcours très varié, de la découverte du Trou de Thullie et de la vue des Quatro Denti.

Du refuge, descendre par le beau sentier (avec panneaux adaptés aux malvoyants) pour traverser le Rio de Galambra, puis remonter pour rejoindre la piste en terre que l’on prend dans le sens de la descente.

Laisser à gauche le départ du sentier conduisant au Passo Clopaca et avant le pont sur le Rio de Galambra, prendre à gauche pour rejoindre le magnifique hameau de Grange della Valle que l’on traverse (c’est la direction ‘Trou de Thullie’).

Note : Le balisage rouge-blanc récent sera maintenant présent jusqu’au refuge Vaccarone.

Le petit sentier rejoint un sentier plus large que l’on prend bien sûr à gauche (sens montant) et qui débouche dans le virage d’un chemin de terre qui conduit à Grange Clot di Brun (1912m) où l’on trouve une bonne source.

On va ensuite sortir de la forêt pour évoluer longuement en balcon où l’exposition sur la pente escarpée qu’il surplombe demande parfois de l’attention.

Arriver au ‘Trou de Thullie’ (2015m) et avoir une pensée plus qu’émue pour Colombano Romean, auteur d’une percée de tunnel titanesque au début du 16ème siècle.

Continuer en direction des tours (Quattro Denti di Chiomonte) rocheuses pittoresques jusqu’à un col où l’on change de versant. À partir de là, tous les panneaux rencontrés indiquent la direction ‘Refuge de Vaccarone’.

Le sentier poursuit sur l’autre versant et amène aux Granges de Thullie (vieilles bâtisses adossées au rocher). Quitter un instant le sentier pour visiter l’entrée du ‘Trou de Thullie’ (panneau).

Franchir à gué plus loin le Rio Valentino (on est dans le Vallon Tiraculo).

Le petit sentier se transforme bientôt en large sentier muletier. Continuer longuement la progression jusqu’à un carrefour où arrive sur la gauche un sentier venant du Passo Clopaca.

Continuer jusqu’à un énorme cairn de forme carrée.

On poursuit en lacets le long des décombres du Ricovero del Gias (2630m) pour enfin arriver à une dernière bifurcation où l’on prend à gauche (sinon on continue vers le Col Clapier) pour remonter un petit vallon rocheux jusqu’au refuge Vaccarone (2770m) idéalement situé.

Note : si l’on a encore un peu d’énergie, ne pas hésiter à aller visiter le magnifique Lago dell’Agnello ; prendre quelques minutes le sentier du Col de l’Agnello puis tourner à gauche pour passer derrière la moraine et trouver le lac.

Jour 4 : du refuge Vaccarone au refuge du Petit Mont Cenis par le Col Clapier

  • D+ : 260m ; D- : 850m ; Durée : 4H30

Étape avec peu de montée mais une longue descente.

Derrière le refuge, prendre le sentier balisé en jaune en direction du Col Clapier.

Après un court passage en balcon et quelques lacets, on arrive en haut d’une entaille entre les rochers qu’un câble (passage raide mais facile et peu exposé) aide à descendre. On surplombe alors un cirque dans lequel se trouvent les Lacs Clapier.

Arriver sur la partie plate du cirque et ne pas hésiter à quitter le sentier sur la droite pour visiter le principal Lac Clapier très proche du sentier.

Le sentier va côtoyer le Rio Clapier puis le traverser à gué.

On peut ensuite soit garder le sentier jusqu’au Col Clapier, soit monter à vue en direction du bivouac Clapier.

À partir du col, tous les panneaux indiquent la direction ‘Refuge du Petit Mont Cenis’.

Si l’on est passé au bivouac, rejoindre à vue à l’extrémité sud-est du grand et beau Lac de Savine le sentier descendant du Col Clapier. Présence d’un panneau parlant de l’énigme Hannibal (il est passé par là ou pas ? Faites vous votre propre idée sur le sujet !)

Descendre le long Vallon de Savine jusqu’au niveau des ruines de Savine (nombreuses ruines de maisons, donnant une idée de l’importance de cet alpage).

Au niveau des ruines, un panneau donne le choix entre deux possibilités. Soit garder la trace principale jusqu’au Col du Petit Mont Cenis, soit prendre à droite la direction des Lacs Perrin, ce qui amène à une petite remontée (100 m de D+) dont une courte partie équipée d’un câble.

Ayant dépassé les Lacs Perrin, garder la direction du Col du Petit Mont Cenis et arriver ainsi à une nouvelle bifurcation où l’on peut soit continuer vers le Col du Petit Mont Cenis (nécessaire si l’on est parti du parking de la Maroqua dans le vallon d’Ambin) et retrouver le sentier GRP qui ramène au refuge, soit prendre à droite un sentier qui ramène plus directement au refuge où la boucle est bouclée !

Dernière modification : 16 mai 2018
Pointe Sommeiller (3332m) et Pointe d’Ambin (3266m) par Maroqua

La carte du topo « Le ‘Tour d’Ambin’ en 4 jours par les refuges d’Ambin, Levi-Molinari, Vaccarone et du Petit Mont Cenis »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours