Monte Granero (3171m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1500m
Durée :
1 jour

Magnifique ascension rocheuse et variée permettant de poser les pieds sur le sommet exigu du Monte Granero, 100% italien et orné d'une superbe vierge en métal.

Accès

Dans le Parc Naturel Régional du Queyras, et par la D.947 prendre la direction de Ristolas, ne pas rentrer dans le village, poursuivre sur la route.
Laisser le parking de l’Echalp. Poursuivre en empruntant la piste qui mène au parking de la Roche Écroulée.

Précisions sur la difficulté

  • Présence de raides pentes d’éboulis, de nombreux pas de II et quelques pas de III dans le couloir de la montée finale.
  • Quelques ressauts à contourner avec prudence sur la gauche, au cours du cheminement de l’arête de la Traversette.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3637 OT MONT VISO
  • Altitude minimum : 1787m
  • Altitude maximum : 3171m
  • Distance : environ 21km
  • Horaires : comptez entre 7h00 et 8h00 hors pause

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Depuis le parking de la Roche Ecroulée (1787m), emprunter l’ancienne route goudronnée qui permet de rejoindre le Belvédère du Viso (2133m).

  • Cette voie est interdite à la circulation des véhicules à moteur
  • Comptez 1h30 minimum

Depuis le belvédère, suivre la direction du Col de la Traversette, puis du Col Seillierino.

La bifurcation pour accéder à ce dernier se situe à l’altitude 2750m, et il faut alors bifurquer à gauche et laisser le très bon sentier qui mène au Col de la Traversette.

  • Ce sentier balisé longe le sud de l’Arête de la Traversette sur laquelle se situe la suite de l’itinéraire de ce topo.

Rejoindre le Col Seillierino (2924m). par des pentes raides et herbeuses.

  • Celui-ci marque la frontière franco-italienne.

Au col, partir alors à droite sur l’Arête de la Traversette et laisser à gauche, la descente vers le Refuge Granero (marquage à la peinture "Granero" sur un bloc de pierre).

Suivre la plupart du temps le fil de l’arête en désescaladant parfois par la gauche certains ressauts infranchissables.

Plus loin, repérer à droite la brèche du Passo Del Lousiras après une nouvelle désescalade obligatoire à gauche de l’arête.

  • L’itinéraire de descente passera par là.

Poursuivre dans les éboulis en suivant des cairns assez nombreux et en effectuant un arc de cercle vers le gauche (Nord).
Le but étant de viser l’évidente cheminée haute de presque 150 mètres, qui se dévoile, et qui permet d’atteindre le sommet du Monte Granero.

Peu avant de gagner le bas de celle-ci, rejoindre les très nombreux tracés rouges de la voie normale qui proviennent de la combe du Granero.

  • Effectivement la voie normale française évite l’Arête de la Traversette, et passe par la descente du Col de Seillierino côté Italie puis de la remontée au centre de la combe du Granero.

Remonter alors la cheminée (de nombreux pas de II et plusieurs pas de III sur le haut) en suivant scrupuleusement les nombreux marquages à la peinture rouge, et rejoindre la Madonne de l’exigu sommet du Monte Granero (3171m).

Par temps clair la vue est splendide : Mont Viso et Pointe de Marte, Monte Meidassa juste à côté, et au loin , au Nord, Grande Casse, Mont Blanc, Grand Paradis et Mont Rose, n’en jetez plus !!!

Descente :

Redescendre avec prudence la cheminée (pas de III notamment) et rejoindre l’évidente brèche du Passo Del Lousiras par un cheminement cairné dans les éboulis.

Descendre son couloir pentu mais pas très technique et prendre pied sur le sentier balisé du Col de la Traversette.

La suite de la descente emprunte le même itinéraire que l’aller jusqu’au parking de la Roche Ecroulée.

Dernière modification : 6 septembre 2018
Monte Meidassa (3107m) par Ristolas

A propos

Auteurs de ce topo : , ,

Randonnée réalisée le 27 août

Topo publié le 30 août

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 31 août à 15h44

    Admirable… Monte Granero me fascine ! Lors de notre intrusion avec mon neveu dans le Queyras au mois d’août 2007, pour effectuer le Tour du Mont Viso, je remarque en descendant du Refuge Quintino Sella ces deux sommets Italien que sont Monte Granero et Monte Meidassa cote à cote. Vu du lac Chiaretto, puis plus bas du lac Fiorenza. Nous revenons avec Christian mon meilleur coéquipier à ce jour le 24/07/2009, pour effectuer la Traversée de la Brèche de Ruine, topo qui a été amputé de son itinéraire et de son tracé plus tard. Je reviens seul début juillet 2011 avec le topo guide des Frères Vallot, les Fendus du Cailloux comme ils disent dont leur topo guide présente de nombreux itinéraires de ce fabuleux secteur autour du Roi de Pierre. Seul le 01/07 j’effectuerai le Col de Sellière, puis le 02/07 le lac Porcieroles, le 03/07 la Traversée du Mont Capello. Manqué pour cette période un coéquipier. Bien sûr, ces sorties sont bien en dessous du majestueux Monte Granero. Mais je garde un bon souvenir du Queyras et ne perd pas l’espoir d’y revenir un jour. Monte Granero me fascine toujours, et que faut il penser de Monte Manzol un autre sommet frontalier Italien. Bravo Cyril, bravo à ton coéquipier, splendide topo avec de nombreuses photos…

  • par Le 31 août à 23h20

    Merci pour ton récit intéressant et pour ton "bravo" ! Pour ma part, j’avais eu la chance d’admirer pour la première fois ce Granero depuis la montée vers la Pointe de Marte, il y a de ça 2 ans, et l’idée de gravir ce voisin 100% italien avait fait plus que de m’effleurer.

    Effectivement, le secteur Queyras / Viso est extrêmement intéressant et nous français, zappons souvent de façon un peu naturelle l’autre versant de la frontière en dehors du Mont Viso. La Manzol, la Lobbie, la Punta Dante, Corsica, Visolotto, Viso Mozzo, Viso de Vallante etc.. tous ces sommets sont décrits dans le bouquin des frères Vallot qui est une immense source d’information de ce secteur. Je me l’étais procuré en 2015 dans le but ultime de gravir le Mont Viso. Ceci effectué, l’envie d’y retourner s’est donc décuplée et je compte bien y retourner.

  • par Le 1er septembre à 08h47

    J’attends impatiemment tous tes topos du versant Italien du Queyras. Je m’étais même procurer la carte Italienne du secteur, MONTVISO SAMPEYRE BOBBIO PELLICE. Elle me servira j’espère, certainement un jour.

  • par Le 1er septembre à 13h02

    Jolie ascension, Félicitations Cyril pour ce magnifique sommet italien mais presque frontalier.
    Lorsque j’avais préparé l’ascension du Monte Meidassa, j’avais envisagé en redescendant du Passo Luisas, faire une boucle et essayer son ascension et redescendre par le col Sellierino.
    J’avais retrouvé sur internet des topos, mais la configuration du terrain lorsqu’on est au Passo Luisa, en direction du refuge Granero, m’en a dissuadé, il m’était difficile d’évaluer la longueur et surtout la dénivelée à rajouter après avoir dans "les pattes" l’Echalp au col de Traversette. De plus il semblait s’agir plus d’alpinisme que de randonnée ? difficile à évaluer !
    Les cartes italiennes sont moins précises que cette de l’IGN pour évaluer la dénivelée.
    En plus j’avais eu droit à la nebbia donc...

  • par Le 1er septembre à 18h43

    Splendide. J’aime bien ce reportage photographique détaillé de l’itinéraire, complétant admirablement le topo. Merci d’avoir réalisé un itinéraire qui faisait partie il y a longtemps de mes objectifs queyrasso-italiens, mais la vie en a décidé autrement ...
    Note. Sauf erreur il s’agit du "Passo Luisas" et non "Lusiras".
    #34 : le Lago Lungo et ce qui s’appelait le "Rifugio Battaglione Alpini Monte Granero".
    OTM a avantageusement remplacé la vue par satellite pour tous ces sentiers qui ne sont plus cartés sur IGN.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !