Pic du Pelvat (3220m)

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1300m
Durée :
1 jour

Une grosse masse rocheuse quasi-infranchissable placée entre les Vallons de Gandin et de la Bouteille. – Auteur :

Accès

De Jausier, remonter la Vallée de l’Ubaye jusqu’à Maljasset. Se garer juste avant le village.

Précisions sur la difficulté

  • Cotation : PD, avec des pas de 3b.
  • Engagement : 2 (longue approche et sommet isolé)
  • Accès à la voie par un pierrier très raide (35°).

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN TOP25 3538ET
  • Altitude départ : 1900m
  • Altitude arrivée : 3220m
  • Période : de préférence en été mais possible en hiver (couloir à 45-50° en neige et mixte sur la fin (cotation AD-)
  • Horaires : 4h00 d’approche + 1h00 de grimpette + 3h30 de descente. 8h30 au total.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Introduction

Le Pic du Pelvat est une montagne idéalement placée entre les Vallons de l’Autaret et de la Gavie.
Avec son rocher noirâtre, il a des allures de géant infranchissable.
C’est également le point culminant du micro Massif de l’Autaret-Chabrière.

Description du parcours

  • De Maljasset à la Bergerie de Chabrière

Du parking, traverser Maljasset. Après la Chapelle de Maurin, prendre à droite la piste qui descend pour traverser l’Ubaye.

Du pont, suivre la piste sur 400 mètres jusqu’à une bifurcation. Prendre à gauche la direction du Col de l’Autaret (pancarte). Le sentier presque plat, remonte l’Ubaye par sa rive gauche jusqu’au magnifique Plan de Parouart que l’on remonte donc sur la rive opposée à celle qui mène au Bric de Rubren. Autant la rive droite est rocailleuse, autant la rive gauche est boisée.

Le sentier s’engage alors vers l’est dans le Ravin de Chabrière. Il remonte tout de suite le versant nord pour contourner un ombilic, sort de la forêt, traverse plusieurs ravins, redescend pour franchir le torrent (pas de passerelle) et se dirige vers la Bergerie de Chabrière.

Variante : Depuis le Ga, rester en rive droite du Ravin de Charbière et par un bon sentier rejoindre la Bergerie de Chabrière.
Attention : Ce sentier traverse une grosse ravine en plein milieu du vallon (bien visible du bas), avoir le pied sur pour ce passage exposé et délité.

  • De la Bergerie de Chabrière au Plan de Gandin

À la Bergerie, on laisse le sentier du Col de l’Autaret, pour pénétrer à gauche (nord-est) dans le Vallon de la Gavie. Plus de sentier, remonter le vallon par la droite. Le Pic du Pelvat nous domine ! Dépasser un gros rognon rocheux sous le pic et arriver sur un replat.

Chercher alors à droite, l’origine du couloir. Dans l’ombre du petit matin il n’est pas facile à repérer. Des traces, des cairns, plusieurs cheminements sont possibles dans ces pentes raides de terre et de pierrailles.

Le couloir surmonté, on arrive au Plan de Gandin, avec son lac en général à sec.

  • Du Plan de Gandin au pied de la voie

Du Plan de Gandin, viser plein sud-est vers le Pas de Gandin (3002m).

Le gagner par des pentes de pierriers assez confortables (bonnes traces de sentier avec cairns).

Du Pas de Gandin, virer à droite et se diriger vers le versant sud-est du Pic du Pelvat.

Par une traversée à plat dans un pierrier raide (35-40°, très pénible) rejoindre le grand couloir sud-est qui coupe la face en deux.

C’est justement dans ce couloir que se cache le point faible de cette montagne !

  • Le couloir sud-est (partie escalade)

Attaquer par une série de dalles sur 50m (2c, une dalle en 3a+), rester toujours au fond du couloir sur cette première partie.

Au niveau d’un mini replat (en bas d’un bloc coincé), virer franchement à gauche dans un passage en 3a sur 10m, sangle pour rappel en haut (facultatif).

En haut de ce passage, repérer à droite une étroite vire retournant dans le couloir (cairns discrets) et l’emprunter.

Monter ensuite facilement sur 10m au fond du couloir puis passer à droite sur une grande dalle entrecoupée de vires herbeuses distinctes : c’est le passage clé de l’ascension : du 2b/c sur 30m.

Le passage logique ramène automatiquement dans le couloir au-dessus d’un nouveau bloc coincé.

Grimper au fond du couloir pendant 20m (pierrier lisse et raide à 40°) avant de reprendre une dalle à main droite (3a, cairns discrets dans les vires).

Retourner encore une fois dans le centre du couloir, rejoindre maintenant l’arête par une longueur (cheminée) en 3b+ sur 10-15m, bonne sangle en place pour un rappel de 15m.

De l’arête, on change littéralement d’ambiance... on passe d’un couloir austère à une arête aérienne avec un panorama à couper le souffle...

Finir l’ascension par le versant sud-est de l’arête (3a).

Rejoindre la base plate (mais pas très large) du sommet du Pic du Pelvat !

Le panorama

À couper le souffle ! On est au centre des Alpes du Sud ! Enre le Chambeyron, le Viso, l’Italie, le Queyras, le Val d’Escreins et les Ecrins.
Attention à ne pas trop regarder en bas, il y, a beaucoup de gaz !

La descente

Par le même itinéraire en faisant peut-être des rappels dans les passages difficiles (tous facultatifs). Seul le premier rappel est une option conseillée.
Désescalader le reste du temps puis reprendre le même itinéraire pour rejoindre Maljasset.

Option de descente : On peut descendre par le Vallon de la Bouteille, ce qui permet de faire une boucle autour du Pelvat en plus d’avoir fait le sommet.

Voies possibles

  • Couloir sud-est (voie normale) : PD, voir topo.
  • Voie Coolidge : PD+, il s’agit du couloir sud-est et de l’arête sud-ouest, sans plus de précisions.
  • Versant nord-ouest : AD, la voie la plus directe, juste à gauche de l’arête sud-ouest. Dalles en 4b max dans la partie sommitale.

Vidéo

Dernière modification : 16 mai 2018
Tête de Malacoste (3216m) - Tête de Gandin (3155m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 18 ans, à 1000% de sports montagne & nature ! J'ai découvert la montagne à 14 ans, avec mon père. "La Montagne ça vous gagne" se confirme pour mon cas puisque je suis de plus en plus mordu… Arpentant tous les terrains en toutes saisons, on ne peut plus s'en passer. Une belle addiction ! Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Randonnée réalisée le 18 juillet 2017

Topo publié le 27 juillet 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 4 août 2017 à 11h33

    Salut Rapha...
    Le départ que tu décris est une copie du topo de la Tête de Malacoste mais du coup tes photos (traversée du ravin de salcette / Bifurcation à "Le Ga " par exemple) portent un peu à confusion, puisque si je ne me trompe tu es monté par l’autre rive.... donc les photos et le descriptif ne correspondent pas "à mon sens " (mais je peux me tromper).
    Bonne continuation dans tes courses !

  • par Le 4 août 2017 à 18h28

    Oui, tu as raison par rapport au copiage et au fait que j’ai pris l’autre rive (rive droite), je vais modifier cela tout de suite.

  • par Le 4 août 2017 à 18h36

    C’est tout bon j’ai mis ma variante dans un petit paragraphe en italique.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !