Tête de Malacoste (3216m) - Tête de Gandin (3155m)

  • Difficulté Difficile
  • Dénivelé 1400m
  • Durée 1 jour
Voir le tracé de l'itinéraire

Avertissements et Droits d'auteur

Randonnée dans des paysages variés, riants en vallées, lunaires en altitude. Nombreux bouquetins sur les crêtes. L'étrange Vallon de la Bouteille est à ne pas manquer.

Accès

Remonter la vallée de l’Ubaye jusqu’au parking avant Maljasset. La traversée du hameau étant interdite.

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3637OT
  • Tracé IGN
  • Distance : 25km
  • Départ : 1910m
  • Heure de départ : 5h45
  • Tête de Malacoste : 9h30

Tête de Malacoste

Du parking, traverser Maljasset. Après la Chapelle de Maurin, prendre à droite la piste qui descend pour traverser l’Ubaye.

Du pont, suivre la piste sur 400 mètres jusqu’à une bifurcation. Prendre à gauche la direction du Col de l’Autaret (pancarte). Le sentier presque plat, remonte l’Ubaye par sa rive gauche jusqu’au magnifique Plan de Parouart que l’on remonte donc sur la rive opposée à celle qui mène au Bric de Rubren. Autant la rive droite est rocailleuse, autant la rive gauche est boisée.

Le sentier s’engage alors vers l’est dans le ravin de Chabrière. Il remonte tout de suite le versant nord pour contourner un ombilic, sort de la forêt, traverse plusieurs ravins, redescend pour franchir le torrent (pas de passerelle) et se dirige vers la Bergerie de Chabrière.

A la Bergerie, on laisse le sentier du Col de l’Autaret, pour pénétrer à gauche (nord-est) dans le Vallon de la Gavie. Plus de sentier, remonter le vallon par la droite. Le Pic du Pelvat nous domine. Dépasser un gros rognon rocheux sous le Pic et arriver sur un replat.

Chercher alors à droite, l’origine du couloir. Dans l’ombre du petit matin il n’est pas facile à repérer. Des traces, des cairns, plusieurs cheminements sont possible dans ces pentes raides de terre et de pierrailles.

Le couloir surmonté, on arrive au Plan de Gandin, avec son lac en général à sec. Un long vallon suspendu se découvre et il va falloir le traverser vers le nord-est pour rejoindre le Col de Malacoste et le sommet par une trace bien visible.

Immense panorama sur la France et l’Italie jusqu’au Mont Blanc, aux Ecrins, au Grand Paradis ainsi que les massifs proches de Chambeyron, Rubren, Mont Viso, Font Sancte, Pic de Panestrel etc.

Descente

Plusieurs options

  • 1 Retour par l’itinéraire de montée.
  • 2 Plus difficile et plus aventureux : redescendre en longeant la crête jusqu’au Col de Malacoste où commence l’arête nord de la Tête de Gandin. Suivre une trace avec quelques rares cairns qui passe sous l’arête dans la face ouest de ce sommet.

D’abord presque horizontale, la sente se redresse fortement jusqu’au pied d’un court et raide couloir de terre, légèrement au sud du sommet. Remonter ce couloir et suivre la courte arête sommitale par des rochers instables qu’il faut impérativement tester. Ce passage est exposé et demande légèreté et finesse dans le geste.

Du sommet descendre alors pleine pente vers le Vallon de la Bouteille. Presque plat au départ, la pente s’accentue. Plus bas, il faut descendre de belles dalles lisses mais peu inclinées. Puis par des pentes herbues, on arrive dans le Vallon de Chabrière et le sentier du Col de l’Autaret.

Le Vallon de la Bouteille est d’une étrange beauté en raison de la diversité de ses roches aux multiples couleurs. Ocres, noires, sol à dominante verte... Origines volcaniques ? Pour un géologue ce vallon doit être un régal.

Descendre le Vallon de Chabrière sans remonter à la bergerie, prendre une sente qui traverse le torrent et en rive gauche, va rejoindre l’itinéraire de montée.

  • 3 Redescendre en direction du lac à sec du Plan de Gandin, et monter au Pas de Gandin (peu de dénivelé), col très visible entre le Pic du Pelvat et la Tête de Gandin, le franchir et faire ou non l’ascension de cette dernière (150m de dénivelé). Ensuite descendre le Le Vallon de la Bouteille. J’ai parcouru l’option 2, mais c’est celle-ci que je recommande.

Autre possibilité

Pratiquée par un groupe d’Italiens. De la Tête de Malacoste, prendre une trace qui traverse toute la ligne de crête jusqu’au Pas de Mongioia. Ensuite descente par le Vallon de Rubren, ou passer la nuit au refuge Boerio, pour faire le lendemain, l’ascension du Bric de Rubren.

Dernière modification : 1er septembre 2017