Pointe Percée Arête du Doigt

Difficulté :
Alpinisme D
Dénivelé :
1200m
Durée :
1 jour

Arête magnifique et très aérienne avec un passage sur le fil du rasoir mémorable. Grande ambiance et très belle course pour gagner le point culminant des Aravis.

La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Accès

Parking du Col des Annes (1723 m), au terme de la route partant du Grand Bornand.

Précisions sur la difficulté

Bon équipement en place, relais équipés. Rappel de 20 m pour la descente du Doigt.
Noter que les trois dernières longueurs ont été ouvertes plus tard et deux sont d’un niveau nettement plus difficile que le début.

Exposition plein Nord : neige jusqu’à tard en saison pour l’accès (les crampons peuvent être nécessaires, de même pour le grand névé si descente par la voie normale) et surtout il peut faire froid, même en août.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : 3430 ET La Clusaz/Grand Bornand
  • Altitude minimum : 1723 m
  • Altitude maximum : 2752 m
  • Horaires : c’est long ! 11 longueurs, 4 à 6 heures dans la voie. Rajouter une grosse heure depuis le refuge et la descente.
  • Distance : 9,2 km + 250 m d’escalade

Corde de 80 m, baudrier, matériel pour rappel, au moins 10 dégaines et quelques grandes sangles. Casque (à garder pour la descente !)

Itinéraire

Du Col des Annes, gagner le refuge de Gramusset par la Tête des Annes puis le Col de l’Oulettaz.

Du refuge, suivre l’itinéraire de la voie normale de la Pointe Percée jusque sous le grand névé (alt. 2325 environ). De là, continuer Nord dans les lapiaz de façon à contourner le grand pilier Nord-Ouest de la montagne. S’orienter ensuite vers l’Est dans les éboulis et les lapiaz sous la Face Nord. Longer les falaises de la face nord (le doigt est très visible) jusqu’à un col bien marqué au pied de l’arête Nord.

L’attaque se fait d’abord légèrement sur la droite (versant nord) du départ de l’arête puis sur le fil jusqu’au pied du doigt par trois longueurs faciles (L1-3 : 4a).

Gagner le sommet du doigt (L4 : 4b/5a)

Rappel de 20 m pour rejoindre une bonne vire. La suivre jusqu’au pied du ressaut suivant (L5, facile)

Rester sur le fil de l’arête (passage par une superbe lame de rasoir), puis, après une petit brèche, rejoindre le pied du dernier ressaut (rocher jaune) par une petite désescalade (L6-L8 : 4b, mais très aérien)

Gravir ce ressaut, dalle puis fissure. Sortie par la droite. Nettement plus difficile que précédent (L9 : 5c+). remonter ensuite par des dalles (gazeux) sur la droite du fil (L10 : 5b) puis directement sur le fil. Dernier ressaut difficile sur 4 m (L11 : 6c > plutôt A0). Terminer par l’arête sommitale jusqu’à la Croix.

Descente par la voie normale : ici, où piolet et crampons peuvent également être nécessaires...

Ou mieux, pour une traversée intégrale Nord-Sud et une journée inoubliable, par l’arête Sud et les cheminées de Sallanches (où la corde, si elle n’est pas indispensable, peut néanmoins n’être point superflue...).
Description jusqu’au Col des Verts ici. Du col, basculer versant Nord dans les immenses éboulis de la combe des Verts pour rejoindre le refuge (la aussi, enneigement tardif).

Dernière modification : 17 septembre 2018
3 jours autour de la Pointe Percée

La carte du topo « Pointe Percée Arête du Doigt »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours