Rocher de Roquebrune sur Argens (373m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
500m
Durée :
demi-journée

Randonnée sur un rocher isolé qui dresse fièrement ses tons ocre au-dessus de la plaine. Plusieurs passages escarpés dont certains sont équipés, donnent un aspect ludique à cette randonnée. – Auteur :

Accès

De Roquebrune-sur-Argens, prendre la D7 vers le nord. 200 m avant le pont sur l’Argens, prendre à gauche, après la Chapelle St-Roch, le chemin communal. Après 750 m de ligne droite, la route tourne à gauche vers le sud. Possibilité de parking dans le virage.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3544OT
  • Horaire : 4h00
  • Départ : 12m
  • Trois Sommets : 373m - 370m - 362m
  • Distance : 9km

Réglementation

  • L’accès au site peut être réglementé en été.

Descriptif

Suivre la route jusqu’au croisement avec le GR 51 (balisage rouge et blanc). Prendre le GR à droite et le suivre jusqu’à l’altitude de 180m. On se trouve alors sous le sommet des Trois Croix. Une sente (balisage jaune) se dirige vers le sommet avec un final rocheux. Magnifique vue sur la plaine, le littoral, l’Esterel.

Désescalader ce sommet et atteindre le Sommet Central par quelques escarpements.

Se diriger vers le Sommet Ouest.

Au niveau de gros cairns, on arrive vers deux départs de sentiers, balisage croix jaune et point bleu.

Prendre le sentier de droite qui se dirige vers l’impressionnant ressaut rocheux du Sommet Ouest, balisage point bleu.

Atteindre la base des rochers et les remonter par des dalles, un passage câblé et un couloir en partie équipé de chaînes.

Le sommet, constitué de très gros blocs, s’atteint par une petite escalade.

Du Sommet Ouest, revenir au pied des blocs sommitaux et continuer le sentier qui est mal balisé.

On descend par de petites vires rocheuses, cairns et on atteint le vallon boisé.

Continuer la descente du vallon et prendre un sentier qui se dirige plein est, en passant entre la falaise à droite et la forêt à gauche.

On arrive sur un petit plateau avec une végétation méditerranéenne typique, digne d’un paysage de western. On arrive enfin sur la petite route qui va longer l’Argens et par elle on rejoint le départ.

Mise à jour mai 2013

  • Le conseil Général du Var a apposé des panneaux délimitant plusieurs parkings, voir carte ICI
  • Le balisage est loin d’être parfait, mais cela laisse un petit parfum de "terrain d’aventure".

Itinéraires réalisés postérieurement à la mise à jour

  • Le Rocher de Roquebrune par les Hautes Roques, voir ICI
  • La chapelle Notre-Dame de la Roquette, voir ICI
  • Le Rocher de Roquebrune par Haute Rouquaire, voir ICI

Autres randonnées dans les massifs des Maures et de l’Esterel

Hébergement au calme et sympa

Crédit photographique

  • Merci à Joëlle et Rémy Rousseau Dumarcet (camping du Moulin des Iscles) pour les insolites photos du rocher sous la neige.
Dernière modification : 1er novembre 2018
Esterel - Pic du Cap Roux (453m) et Rocher Saint Barthélemy (203m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 10 avril 2010

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (19).
  • par caillyLe 21 septembre 2012 à 19h38

    j`adore se rocher

  • par grammarnaziLe 15 mars 2013 à 11h17

    ce*

  • par Le 15 mars 2013 à 18h40

    Oui ! grammarnazi ! L a suite ? J’espère que la fin de ton pseudo est une étourderie et non une conviction !

  • par patouLe 18 septembre 2013 à 22h45

    trop ce rocher

  • par patrick salvadorLe 1er janvier 2014 à 11h56

    je ne suis pas inscrit sur le forum mais j’aimerai apporter une information. vous le classez comme difficile. je ne trouve pas qu’arriver au sommet est difficile, un enfant de plus de 10 non initié (accompagné tout de même) peut atteindre les trois croix sans grande difficulté. voilà.

  • par patrick salvadorLe 1er janvier 2014 à 11h57

    oups pardon un oublie de frappe, plus de 10 ans

  • par Le 1er janvier 2014 à 12h16

    Tout le problème est là : facile pour certains, difficile pour d’autres. Imaginez que cette ascension soit classée dans la catégorie facile/familiale. Imaginez la stupeur de randonneurs se retrouvant dans des passages avec du vide, des passages câblés, des passage où il faut mettre un peu les mains, quelquefois le rocher peut être humide et glissant...et ensuite...Il faut pouvoir redescendre.
    Croyez-moi, la classification est justifiée.

  • par Le 1er janvier 2014 à 19h10

    Bonjour Alain.
    Quelques informations.

    • Des traces d’anciens oppida et des vestiges mégalithiques ont été retrouvés sur le rocher de Roquebrune. La chapelle N.D. de La Roquette a été édifiée au Moyen-Âge (appelée également N.-D. des Œufs - pour combattre l’infertilité ? (évidemment féminine à l’époque)).
      Le massif s’appelait le "rocher des trois croix". Les trois croix d’origine ayant disparu, dans les années 90 trois nouvelles croix furent érigées (oeuvres du sculpteur Bernard Venet) : cinq mètres de haut, une tonne.
      Elles rendent hommage à 3 peintres de la "Crucifixion" :
      Giotto (1266-1337), "la Crucifixion" de 1304-1306, chapelle Scrovegni à Padoue ;
      Grunewald (1475-1528), "le Christ en Croix" de 1511, retable d’Issenheim, musée Unterlinden à Colmar ;
      le Greco (1541-1614), "le Christ en Croix" de 1590-1600, musée du Prado à Madrid
      Selon la légende moyenâgeuse les trois croix symbolisent celles qui furent dressées sur le calvaire (une des versions.
  • par Le 2 janvier 2014 à 19h01

    Bonjour hereme,
    Merci pour les recherche et pour le petit commentaire indiquant bien que ce n’est pas une promenade familiale.

  • par Le 15 janvier 2014 à 16h28

    Merci à Joëlle et Rémy pour les photos du Rocher sous la neige le 24/02/2013.

  • par syssouLe 28 avril 2014 à 07h56

    à faire : la ballade en nocturne les jours de pleine lune

  • par HalleuxLe 10 mai 2015 à 21h51

    Aujourd’hui. 10 05 2015 nous avion tente d’aller jusqu’au 3 croix mais débute notre rando a 15 heures nous avons trouve très difficile
    Cette montée abrupte envahie de rochers puisque à 17h30 nous avons fait demi tour ( 77 et 69 ans ) nous refaire cette. Rando en partant le matin , d’après c’que viens de lire on redescendre de l’autre côté nj´ai pourtant la carte IGN je ne vois pas trace de cette descente. Côté autoroute

  • par Le 11 mai 2015 à 16h15

    Si vous avez trouvé difficile, redescendez par l’itinéraire de montée. Ne partez pas à l’aventure dans un itinéraire de descente que vous ne connaissez pas.

  • par bobLe 9 octobre 2015 à 13h47

    Bonjour,
    Magnifique randonnées ! Attention par jour d’orage ça peut se mettre à couler très fort dans les ravines et poser des problèmes pour regagner la voiture. Deux "gros" bémols quand même : l’autoroute A8 qui passe vraiment très prés (comment ont-il eu l’autorisation ?). Mais aussi la présence de l’ermite Claude Chauvel dit "Frère Antoine". Je déconseille de lui adresser la parole (ou alors un bonjour poli). Je me suis vu un jour reproché d’être dans une période sans travail (comme si je le faisais exprès ) et de coûter à la société ! Quel toupet ! Sous des traits gentils et bon-enfant se cache un moralisateur sans scrupule. Sa présence attire également toute une faune d’illuminés et de déséquilibrés, c’est bien dommage et le chemin d’accès à sa grotte (habitat illégal) est dégradé par la sur-fréquentation.

  • par JeremieLe 8 mai 2016 à 18h00

    Superbe rando ! Elle peut en effet être classée dans "difficile" dans la mesure où il s’agit d’une randonnée et non d’une course alpine. Je deconseillerai le parcours pour une promenade familliale. Après rien de méchant si on n’a pas le vertige et quelques sommaires notions d’escalade. Fait dans de très bonne conditions mais en cas de vent fort ou de pluie, le parcours doit être plus ardu..
    Balisage bleu très visible donc sûrement refait depuis la création du topo.réalisé en 3h30 environ. Au final la plus grosse émotion aura été provoquée par la rencontré en une couleuvre et ma compagne phobique des serpents ;)

  • par BéatriceLe 20 août 2016 à 22h45

    Oui superbe rando faite plusieurs fois.
    Attention, à ne pas faire si le sol est mouillé, ça glisse !

  • par OlivierLe 13 avril 2017 à 21h51

    Superbe rando, tres ludique, les paysages sont sauvages et les parfums de garigues enivrants. Attention quelques quelques passages expo, facile pour certains plus dur pour d’autres, la descente étant un peu plus technique. Aussi il faut de bonnes chaussures ! Pour moi un pelerinage annuel depuis 15ans.

  • par JackyLe 18 juin 2017 à 20h29

    Belle rando mais qui ne peu pas etre classée difficile.Effectivement il serait quelque peu hasardeux de la faire avec de jeunes enfants.Petit bémole le balisage jaune laisse à désiré.Nous avons fait cette randonnée le jeudi 15 juin 2017

  • par JackyLe 18 juin 2017 à 20h48

    Erreur de frappe:belle rando qui ne peut etre

  • par LaureLe 29 septembre 2017 à 08h14

    Attention à l’ermite qui tient des propos très désagréables sur les femmes et d’un humour très particulier ! On dit que c’est un moine qui à échoué à son examen. Il est vieux maintenant mais toujours aussi persifleur et mal intentionné.

  • par Le 2 octobre 2017 à 14h29

    Histoire et/ou légendes ?

    • Le Rocher.

    Question : le village de Sainte-Candie a-t’il été construit sur l’un des sommets du Rocher ?

    En Crète, près d’Héraklion, se trouve le mont Iouchtas (Ιούχτας). Sous un certain angle, ce mont représenterait le visage de Zeus.
    https://cdn.static01.nicematin.com/media/npo/1440w/2017/07/image-maf18zq.jpg

    Or Héraklion s’appelait autrefois Candie. Pour certains, le Rocher, suivant l’imagination, peut être également vu comme un visage couché.
    http://var.decouverte.pagesperso-orange.fr/avisiter/rocher1.jpg

    Un village appelé Sainte-Candie, dont seules subsisteraient quelques ruines, aurait été bâti sur l’un des sommets du Rocher. Il existe encore un quartier de Roquebrune nommé Sainte-Candie, près du ravin du même nom dont le ruisseau se jette dans l’Argens (IGN), bien qu’il ny ait aucune Candie dans un quelconque martyrologe.
    Jean Stuerga, de Roquebrune, a écrit, il y a un siècle, que ce nom a été donné par "sa ressemblance avec le rocher de Karadagh (horreur : ce nom a été donné par les Turcs lors de leurs 400 d’occupation, en lieu et place de Ioukhtas) , près de Candie, en Crète. Une gravure du port de Candie au temps de la domination vénitienne avait vivement frappé notre curiosité. On y voit, en effet, que dans une perspective semblable à celle de la montagne de Roquebrune, le Karadagh, près de Candie en Crète, dresse altièrement à une même altitude ses trois plus hauts sommets et que son versant à gauche, est incliné tel que celui des Pétignons, tandis qu’à droite il est formé de hautes falaises comme celui de la Roquette."
    "Serait-il dès lors déraisonnable de supposer qu’un navigateur jadis venu de l’antique royaume de Minos, frappé par la ressemblance des deux montagnes, ait appelé Candie le Rocher de Roquebrune ? Nom qui, sous l’influence du profond esprit religieux qui régnait à l’époque, aurait été transformé en Santa Candie"

    "D’ailleurs, continue l’écrivain, le Rocher de Candie présente d’autres analogies avec celui de Roquebrune. Comme lui, il a un caractère sacré. Appelé Ioukhtas dans l’Antiquité, il passait pour avoir été le théâtre des amours de Zeus. Et comme le Rocher de Roquebrune, il est percé de grottes, de cavernes et de galeries. L’une de celles-ci, taillée dans le roc sur deux mètres de large et vingt de profondeur, renfermait le tombeau du maître des dieux de la mythologie gréco-latine. Une autre, au flanc de la montagne, qui conduit à une caverne, rappelle assez bien la configuration du Saint-Trou."

    Vrai ou faux ? La relation des faits est quand même intéressante.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !