Abonnez-vous à notre newsletter !

Sortie du 15 août 2019 par Marcadau Pic de Parières (3076m) et les lacs de Crupillouse

L'ascension du Pic de Parières offre une succession ininterrompue de splendeurs : d'abord, un cirque fascinant de falaises, de failles et de cascades ; puis des lacs comptant parmi les plus beaux des Alpes, dans leur écrin minéral ; enfin, au sommet, un panorama à couper le souffle.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Sac de Couchage - 3 Saisons - (...) PROMO

    600 € 526 €

  • Veste polaire - Homme - Picture (...)

    120 €

  • Chaussures de grande randonnée femme (...) PROMO

    250 € 236 €

  • Sac à Dos de Randonnée - Homme - (...) PROMO

    190 € 165 €

Conditions météo

Globalement ensoleillé, mais panorama plombé par beaucoup de nuages.

Récit de la sortie

Départ du parking des Baumes vers 8h15.

Pas besoin d’attendre les lacs de Crupillouse pour s’extasier : le cirque du Peyron, avec ses falaises, ses failles profondes, ses cascades, ses replats herbeux, est une merveille.

Astucieusement tracé et remarquablement profilé, le sentier s’élève sur les contreforts du Puy des Baumes, puis franchit le torrent de Crupillouse et surmonte les Bausias (2428m).

Je parviens au lac inférieur de Crupillouse à 10h50. Le Pic de Parières se reflète dans ses eaux d’un bleu profond, c’est magnifique.

Tout proche, le lac supérieur, composé de plusieurs bassins reliés par de minces filets d’eau, ne le cède en rien à son voisin pour ce qui est de la beauté. Les rives sont entièrement minérales, mais sans austérité ni monotonie.

D’ici, les pentes à gravir pour accéder au col de Parières semblent sévères. En fait, la déclivité n’atteint jamais les 30°, et le terrain est assez stable.

L’arête finale est plus exigeante, notamment dans sa partie médiane, où le contournement d’un ressaut, par la gauche (sud), impose de mettre les mains à contribution. Plus haut, on évolue sur le fil de l’arête, parfois aérienne.

Sommet, 12h25. Le panorama, en principe éblouissant, est aujourd’hui largement amputé. N’importe : les nuages créent sur les reliefs des jeux d’ombres qui ont, eux aussi, leur attrait.

Dernière modification : 27 août 2019

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 15 août

Publiée le 27 août

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !