Rochers des Enclaves (2465m), en boucle par le lac de la Gittaz Sortie du 16 juillet 2016

Sortie réalisée le 16 juillet 2016.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Voilà, je sais qu'ajouter une randonnée au Beaufortain serait déshonorer mon pseudonyme, mais comme ce fût une chouette rando que j'ai faite là-bas et où j'ai par ailleurs, pris une bonne dose de photos, hé bien je me suis alors dit pourquoi ne pas ajouter une sortie dans un autre massif que celui de l'Eldorad... Heu pardon... Celui des Bauges... Juste pour changer un peu et montrer sous d'autres cadrages ce petit coin bien sympa du gigantesque massif du Beaufortain où je ne regrette qu'une chose... Ne pas y être allé en chaussures de trail !

Conditions météo

Grand beau, grand ciel bleu mais bon dieu qu’est-ce qu’on se les gèle !

Récit de la sortie

Bonne petite randonnée bien sympa dans cet imposant massif du Beaufortain, ce qui m’a permis aussi de quitter un peu ces petites Bauges natales pour me perdre là-bas, dans ces grands alpages montagnards et ces innombrables lacs, goulottes, étangs... Enfin bref !

Je n’étais pas seul cette fois-ci mais accompagné, raison pour laquelle ce sont mes chaussures de randonnée que j’ai sorties ce jour-là et non celles de trail (sachant que nous étions partis pour une petite balade tranquille et non pour une bonne course partant du principe "à celui qui se fait sauter le cœur en premier pour ne pas perdre les autres")...

Et pourtant j’ai regretté les agiles petites godasses de running en chemin scabreux. Autant lorsque l’on souhaite courir en Bauges, on se voit tout de suite agressé par une montée des plus rudes où les cuisses et les mollets déclarent très vite forfait après avoir parcouru 2 mètres sur ce genre de kilomètres verticaux à la dénivelée impitoyable. Mais alors ici, dans ce magnifique domaine de la Gittaz, les chemins sont beaucoup moins raides voir plats par moment. Le Saint Graal des sentiers ! D’ailleurs ce n’est pas pour rien que certains chemins du Beaufortain ont été fait exprès pour le trail !

Sinon pour rentrer dans le vif du sujet (et ne pas toujours remettre les Bauges sur le tapis !), nous sommes montés par la descente et redescendu par la montée (nous avons fait le topo en sens inverse, quoi...), d’ailleurs si j’ai bien compris cette partie de l’itinéraire se fait un petit peu hors sentier, à moins que je ne me trompe et dans ce cas là, que nous nous sommes trompés ! Enfin bon il n’y a eu aucun mort et nous avons d’ailleurs découvert un (des) majestueux chalet en ruine, qui devait être particulièrement grand et qui donne pourtant sur une combe merveilleuse pour les vaches, chèvres et moutons. Dommage qu’il ait été abandonné !

Pour toucher deux ou trois mots sur le temps, grand soleil, grand ciel bleu, mais une fois passé la limite : 2100 mètres, après ce soudain rabais de température estivale que l’on vient de connaître, un doux (trop doux d’ailleurs) petit vent du nord nous caresse et nous enveloppe de sa légère et fraîche brise. Autrement dit, on se les gèle sec !

Dernier petit mot sur le décor, il est exceptionnel, comme d’habitude au Beaufortain !

Dernière modification : 23 juillet 2016

Photos « Rochers des Enclaves (2465m), en boucle par le lac de la Gittaz »

L'Aiguille du Grand Fond encore enneigée Le Grand Mont au fond de la vallée zoom sur le Grand Mont Le sommet ! Un des multiples chalets en ruines Les rochers... Les stries de Roches Merles Les aiguilles de la Pennaz surplombent un chalet (dont j'ignore le nom) Les mouflons du Beaufortain Hé ben non, c'était des moutons ! Roches Merles Roches Merles Aiguilles de la Pennaz au dessus du ravin Rocher du Vent et Aiguille du Grand Fond Encore un chalet en ruine ! Les aiguilles de la Pennaz sur leur duvet de prairie... Mont Pourri derrière Roches Merles Nuages sur le mont Joly et la Tête de la Combaz Le Grand Mont veille sur la vallée (avec le Pic de l'Etendard au fond en blanc) La Pierra Menta apparaît au fond de la vallée... Vers le lac de la Gittaz... Une des très nombreuses gouilles Le sommet est juste là ! Saponaires Sommet ! Sommet avec cette drole de montagne blanche en fond Bon ben je vais pas le nommer, vous le connaissez déjà... randonneur du Beaufortain Anémone à fleur de narcisse LE chamois du Beaufortain (très rare)