Tête de la Fréma (3151m) Sortie du 20 avril 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Grand beau mais très froid, conditions hivernales.

Récit de la sortie

Preface

Le Parrias Coupas était l’objectif de cette "folle" semaine en Ubaye. Après un débrif à mi-chemin à la cabane des Aoupets, on prend la décision de ne pas grimper au Parrias Coupas. En effet le froid très vif -15° et notre équipement pas du tout adapté aux conditions hivernales nous oblige à renoncer à ce sommet mythique du massif. De plus le couloir NW, de niveau AD, n’est pas purgé et nous semble bien instable après ce gros redoux.
Le premier "AD"pour Cyril seras pour une prochaine fois.

La sortie

7h30 Fouillouse, en compagnie de Didier (le local), Cyril (notre fidèle compagnon) et Raphaël (le fiston). Sous un froid très vif, on suit le vallon de Plate Lombarde jusqu’aux ruines du fort de Plate Lombarde.

Le ciel est d’un bleu limpide, mais impossible de chauffer la machine, les jambes ne tournent pas comme d’habitude. Au passage on jette un œil sur le fabuleux couloir Nord de la tête de la Courbe, un des plus long de l’Ubaye (800m) qui sera un prochain objectif.

La neige fait son apparition juste à l’entrée du vallon des Aoupets.

On poursuit jusqu’à la cabane des Aoupets où l’on fait notre première pause et nous nous équipons de nos crampons.

Après un débrif on décide de poursuivre vers le pas de la Couletta et de laisser tomber le Parias Coupas.

Le soleil, notre meilleur ami, fait son apparition, on croise un randonneur à ski qui monte vers la Gypière, un varois qui habite à 5 km de chez nous, faut le faire... il se joint à nous.

Le pas de la Couletta passé, je décide de stopper ma course, les jambes ne répondent plus du tout.

Mes compagnons me motivent et je poursuis jusqu’au pied du mythique couloir Bujon en face nord du Brec de Chambeyron. Je n’irai pas plus loin, la motivation a disparu et je ralenti sérieusement la "cordée" au risque de dépasser le créneau horaire.

Didier, Cyril et Raphaël poursuivent vers la Gypière puis le sommet de la Fréma, le premier "3000" de l’année pour Cyril et Didier.

Le varois décroche aussi et redescend rapidement à ski, quand à moi je redescends dans la vallée me réchauffer et faire une "sieste" bien méritée.

Dernière modification : 22 juillet 2017

Photos « Tête de la Fréma (3151m) »