Pas de la Beccia (2717m) Sortie du 21 mai 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Superbe vallon perché et gelé sous l' impressionnante face Est du Petit Mont Cenis.

Conditions météo

Tempête de ciel bleu, pas un nuage, un frigo dans la combe de Cléry, et très chaud dès qu’on est au soleil.

Récit de la sortie

"À quand la prochaine ?"

C’est amusant, cela fait la troisième année consécutive, quasiment au jour près, je viens skier cette combe.

Donc, comme d’habitude dirais-je, au jour J, à l’heure H, on démarre de la Ramasse. Seul changement par rapport aux années précédentes, on part les skis aux pieds, et ça c’est top !

Alors et sans vraiment chercher à se souvenir, ou à changer quoi que ce soit, on se laisse porter par nos pas, sur nos skis, vers la large brèche au fond du large vallon suspendu de Cléry, là-bas derrière, tout au fond...

Et puis comme si l’habitude s’était ancrée dans nos esprits, on jette le coup d’œil au bon moment, au bon endroit, comme pour vérifier que tout est bien là, que tout est en ordre.

Le Chasseforêt et la Parachée s’enflamment au bon moment, l’étincelante face Est du Petit Mont Cenis rayonne juste à notre passage, le soleil nous rattrape vers 2300m, puis nous replongeons dans l’ombre glacée sous la cime du Laro, et enfin, le moment tant attendu, le clou du spectacle, la sortie au Pas de la Beccia et l’infini panorama qui s’offre à nous.

Le crissement des skis sur la neige gelée, le raclement des couteaux, le cri rauque d’un choucas, le sifflement d’une marmotte, voilà ce qui remplit ce vaste espace de solitude gelée.

L’esprit vagabonde libre et serein, nous sommes en terrain connu, pas de piège, pas de surprise, la vigilance est au plus bas. Comme des automates bercés au rythme régulier de nos pas, nous allons chercher le bonheur sur les dalles de schiste chaudes du col.

Cette fois on ne nous y prendra pas... On prend le temps d’une longue sieste à griller au soleil pour laisser "décailler" la combe.

Ce n’est qu’après une heure d’une somnolente béatitude, qu’on se décide à bouger un peu, et dévorer cette descente.

Et comme on la connaît bien, on va chercher directement les meilleurs passages. Ce n’est plus de la gourmandise, on se gave ! mais ça on le savait, et on est venu pour ça !

Une petite heure de ski plus tard, retour au chalet à Bessans pour une vrai sieste dans le jardin.

2018 ? pour la prochaine ?

Dernière modification : 24 mai 2017

Photos « Pas de la Beccia (2717m) »

Certain prefèrre «porter» ! Les retrouvailles, tout les monde est bien à sa place ! Arrivée au Pont Lapouge, à l’entrée de la combe de Cléry. La grande face Est du Petit Mont Cenis, moi j’adore. Rencontre attendue... Arrivée... Sur l’Italie, pas une nuage, c’est rare ! Ski grand large. Un final dans les mélèzes, j’adore. Là bas au fond, Bessans, un petit coin de paradis parait il.