Pic Saint-Michel (1966m) par le Pré du Four Sortie du 17 juillet 2017

Sortie réalisée le 17 juillet 2017.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Une classique Dauphinoise très fréquentée. Personnellement je préfère monter par ce versant du Col de l'Arc, et avoir le soleil du matin dans le dos plutôt que dans les yeux.

Conditions météo

Journée ensoleillée et chaude, mais nuageuse sur les massifs à l’est.

Récit de la sortie

Au hazard, je reviens sur ce sommet souvent escaladé par un versant ou un autre. Aujourd’hui, je viens seul, je pars de Veurey-Voroize, il est 6h45, je ne me souvenais plus qu’il fallait autant de temps pour rallier le point de départ au-dessus du hameau St-Ange. Personne sur le parking.

7h40, je suis prêt, je remonte la piste pour franchir la barrière. Je gagne rapidement le Pré du Four, et là j’hésite, soit je prends à droite par le Pas de l’Âne, soit je poursuis sur la piste jusqu’au lieu-dit Rochers du Pré du Four.

Je choisis la première option, par le Pas de l’Âne, que j’atteins rapidement. Je sors de la forêt, et m’arrête devant la bifurcation aux panneaux en bois, sentier montant du lieu-dit Rochers du Pré du Four, la deuxième option, non choisie.

J’atteins le Col de l’Arc, personne dans ces belles prairies. Je croise un gars descendant du Pic Saint-Michel. Je prends quelques photos de fleurs puis continue mon chemin vers la cime.

9h50, me voilà au sommet, le soleil est haut dans le ciel, la vue environnante est toujours saisissante. Un couple arrive quelques minutes derrière moi, et reste là, contemplant le paysage.

10h10, je redescends en prenant le sentier de montée. Devant la bifurcation avec les panneaux en bois, où je croiserai un couple, lui devant, elle derrière, je descends à droite en direction du lieu-dit Rochers du Pré du Four.

Le sentier dévale en lacets en sous-bois, le coin est splendide, Il atteint un large chemin où une balise m’indique à gauche le Pré du Four. Devant la bifurcation du lieu-dit Rochers du Pré du Four que je rejoins en 2 mn, m’indiquant Saint-Paul-de-Varces à 1h20 et 4,34 km altitude 1300m pour être précis, ayant entendu parler de ce sentier, je me laisse tenter.

Il descend joliment en lacets une belle combe, une belle arête terreuse boisée, un beau vallon boisé, jusqu’à atteindre le Ruisseau du Col de l’Arc que je suis jusqu’à une cascade. Mon sentier dévale ce versant de la montagne, et franchit un petit goulot où une coulée est venue me barrée le chemin au-dessus du ravin.

Je traverse sans réfléchir avec prudence. Il continue en balcon un peu aérien mais facile, jusqu’à un belvédère au-dessus de Saint-Paul-de-Varces et le Pieu à Denis. Il devient bientôt chemin caillouteux, et traverse sur un vieux pont de pierres le Ruisseau des Charbonniers. Des gros rochers sont à l’ombre ici.

Je gagne le village, le bitume chauffe les pieds, je prends à droite en direction du lieu-dit Ongrie au bout du Chemin du Sorbier.

12h30, après une photo du panneau du lieu-dit Ongrie altitude 420m, il fait chaud, il est temps de casser la croûte. Je remonte mon bitume, et prend la direction du Col de l’Arc.

Je casse la croûte ici sur les rochers près du pont de pierres enjambant le Ruisseau des Charbonniers.

13h00, le soleil de plomb s’abat sur mon chapeau, je n’ai pas le choix il faut remonter les 800 et quelques mètres me séparant du lieu-dit Rochers du Pré du Four.

D’un bon pas régulier, je remonte mon chemin, prend une nouvelle photo de Saint-Paul-de-Varces et de l’autre Pieu à Denis, et escalade les lacets toujours d’un pas décidé.

Il fait chaud, je tire une gorgée de mon camel-Bak, plus d’eau. Je me rapproche de la cascade, où je me rafraîchis 5 minutes, et où je ferai ma réserve d’eau il est 13h55.

Un peu plus haut, je croiserai ce couple vu à la bifurcation du matin, lui toujours devant elle, toujours derrière, avec qui j’échangerai 10 mn, un couple bien sympathique et connaisseur de la montagne. Lui me transmettra de bonnes infos pour des randos futures.

14h40, devant le panneau au lieu-dit Rochers du Pré du Four 1300m, je calcule mon temps pour un futur topo. Une heure 40 minutes pour plus de 800 mètres de dénivelé en s’arrêtant faire le plein d’eau et se rafraîchir, en s’arrêtant papoter avec ce sympathique couple, ça va je peux dire que j’ai encore du temps devant moi.

Je garde le chemin en direction du Pré du Four, je retrouve son parking où deux autres véhicules sont garés à l’ombre des grands arbres.

Dernière modification : 21 juillet 2017

Photos « Pic Saint-Michel (1966m) par le Pré du Four »

Quelques belles marguerittes bordent le chemin. Sentier. Le Pic Saint-Michel avant de sortir de la forêt. Un peu d'Arnica. Fleur de Grande Gentiane jaune. Beaucoup d'Astrances. Des Centaurées des montagnes. Sous la Crête des Crocs. Des Digitales jaunes. Le Pic Saint-Michel et ses crêtes sud. Les Crocs encore. Orpin des rochers. Au Col de l'Arc, regard vers l'ouest. Regard sur Villard-de-Lans en montant au Pic Saint-Michel. Regard arrière avant d'atteindre le sommet. La cuvette Grenobloise et la Chartreuse du Pic Saint-Michel.