Aiguille Grande (3064m)

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1400m
Durée :
1 jour

Masse rocheuse parmi les plus sauvages des Alpes, le terrain y est vierge : aucun cairn et rocher croulant. Sommet à grand intérêt panoramique : du sommet, le massif des Aiguilles du Chambeyron est saisissant. – Auteur :

Accès

De Jausiers, remonter la Vallée de l’Ubaye.
Dépasser Saint-Paul-sur-Ubaye et la route allant vers Fouillouse (Pont du Châtelard).
Se garer au Pont Voûté (1657m), première traversée de l’Ubaye, en rive gauche.

Précisions sur la difficulté

  • Cotation : PD+ (3c avec un pas en 4a).
  • Engagement : III (terrain vierge + longue approche + isolement).
  • Terrain vierge : ne pas cherchez les traces de passages, très rares cairns.
  • Deux cordes de 50m utiles pour deux longueurs ainsi que pour poser des rappels.
  • Longue et fatigante approche : avoir une excellente condition physique.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN TOP25 3538 ET - Aiguille du Chambeyron
  • Altitude minimum : 1657m
  • Altitude maximum : 3064m
  • Période : En été.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Du Pont Voûté à la Plate de Chauvet

Du Pont Voûté (1660m), prendre le petit sentier menant au Pas de la Souvagea (2889m).

Sentier qui d’ailleurs est extrêmement raide, certainement le plus physique de toute l’Ubaye !
C’est simple il n’y a presque pas de virages...

Vers 2150m repérer à l’aide d’un beau cairn un sentier discret partant à gauche et l’emprunter.

Au bout de quelques instants on arrive au fond du Torrent de Chauvet

Traverser directement ce torrent puis s’élever dans les raides pentes herbeuses vers un replat (2300m).

Virer ensuite à gauche dans une pente herbeuse longue et raide menant à la Plate de Chauvet (plan herbeux sous l’Aiguille Grande).

À 2600m environ, on atteint la large crête d’où le panorama s’étend.

Longer la crête jusqu’à 2750m, au pied de la face ouest de l’Aiguille Grande.

  • De la Plate de Chauvet à la brèche 2940m

Virer sur un plan pierreux à main droite et viser sous la face sud-ouest une vire
sous les contreforts.

En arrivant sous la face sud-sud ouest de l’Aiguille Grande et un large plan incliné, virer franchement à gauche et remonter une rampe d’éboulis raides vers l’arête (brèche 2940m).

On atteint l’arête entre le Contrefort Ouest et l’Aiguille Grande.

  • La partie escalade

De l’arête, redescendre sur 5m, en face nord : un mur de calcschistes très délités.

Une extrême attention et un assurage sur becquets est vivement conseillée, la chute est interdite !

Une terrasse étroite se trouve juste en bas : la face finale d’ascension se dévoile.

Cette face est impressionnante et en rocher très moyen (au mieux).

Prendre une vire légèrement descendante sur 5m puis virer à droite en diagonale et à main gauche sur un mur stratifié (3a, rocher très moyen).

On rejoint une étroite vire au-dessus : traverser celle-ci jusqu’à atteindre "La Rigole" : passage clé de l’ascension.

Il s’agit en fait d’un couloir-cheminée incliné à 60°.

Grimper au mieux ce couloir sur 50m (ensemble de 3b et un pas en 3c/4a).

Au sommet du couloir, une rampe à main droite mène sur l’arête et donne accès à la facile pente sommitale en face sud-ouest.

On atteint enfin le sommet de l’Aiguille Grande (3064m) !

Le point de vue

On dispose d’un incroyable point de vue sur le Massif du Chambeyron d’un côté et de la Font Sancte-Panestrel d’un autre.

On est aussi juste devant le fond de la vallée, on aperçoit très bien les 3000 du Vallon de Maurin : Bric de Rubren, Salsa, Pelvat de Chabrière, Pelvat, Malacoste, Péouvou, Eissassa, Pointes de Mary et Maniglia.

La descente

En 3 rappels dans la rigole avec relais sur becquets.
Les rappels se divisent en 3 parties : 25m, 21m et 25m.
C’est le moyen le plus sur pour descendre.
En bas des rappels, remonter à main gauche une vire étroite en roches pourries, on rejoint l’arête au même point qu’à la montée.

Redescendre ensuite assez aisément par les rampes de la face sud-ouest.

Dernière modification : 16 mai 2018
Aiguille de Chambeyron (3412m) par sa face sud et la brèche Nérot-Vernet

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 17 ans, à 1000% de haute montagne, de rando et d'alpinisme. J'ai découvert la montagne en 2014, avec mon père, je n'avais jamais fait de marche avant et j'ai pris le virus tout de suite : la découverte de la montagne, les arêtes, les couloirs, les glaciers, les pierriers sont mon terrain de jeu. Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Crédits : Un grand merci à Stéphane (alias grip sur AR) pour m'avoir donné l'itinéraire, je t'en suis très reconnaissant.

Randonnée réalisée le 17 août 2017

Topo publié le 29 septembre 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 1er octobre 2017 à 20h17

    Ah salut Rapha ! la voilà enfin cette randonnée ! Infatigable défricheur de sommets inconnus (mais toujours d’un grand intérêt alpin), bravo à vous...et merci pour la petite dédicace. J’espère qu’on se trouvera l’année prochaine !

  • par Le 25 septembre à 23h12

    En lisant un bouquin qui décrit la voie ouverte par Mr Vernet fin 19eme j’ai voulu voir si quelqu’un avait fait un topo, encore le Raph’ ... Cela à l’air de ressembler un peu à votre cheminement mais son tracé n’excède pas le II (cotation F globale). Il a du faire un grand contournement par rapport à vous je pense. J’irai peut être fouiner par là un de ces 4. Les rappels sur becquet j’évite si possible ^^

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !