Aiguille Large (2857m) par le Vallon de Mary - variante printanière

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1000m
Durée :
1 jour

Un beau parcours réalisé en conditions hivernales. Une saison enchanteresse avec ses paysages à couper le souffle, ses ambiances, sa quiétude propice à l'observation de la faune sauvage. – Auteur :

Accès

À Saint-Paul-sur-Ubaye, prendre la D25 et remonter la vallée de l’Ubaye jusqu’au parking juste avant le hameau de Maljasset.

Précisions sur la difficulté

  • Le niveau moyen : de façon implicite, le randonneur maîtrise les contraintes liées au contexte hivernal.
  • L’orientation : plus délicate sur la première partie en sous-bois.
  • Connaissance des données nivologiques : indispensables à cette période de l’année.
  • Piolet/crampons : les pentes ne sont pas soutenues mais quelques courts passages peuvent être en glace.

Les infos essentielles

  • Cartographie
    IGN TOP25 3538ET Aiguille de Chambeyron
    IGN TOP25 3637OT Mont Viso
    Si vous avez la chance de posséder les anciennes éditions de l’IGN, la 3638Ouest propose une découpe plus favorable du secteur.
  • Altitude de départ : 1900m
  • Altitude du point culminant : 2857m
  • Distance de la boucle : 10km
  • Balisage : GR de pays lorsque les marques sont visibles
  • Date de sortie : mars 2019

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Préambule

18 ans se sont écoulés depuis ma première ascension de ce sommet au panorama époustouflant.
« La montagne, à qui sait la voir, offre le visage de la sagesse à conquérir. »

L’Ubaye préserve pour quelques temps encore sa quiétude, une aubaine pour l’observation de la faune sauvage.
Ce jour, un chamois véloce et deux perdrix blanches me font l’honneur de leur présence.
Ces oiseaux rares, aux doigts emplumés, revêtent leur livrée hivernale.
Merveilleux lagopèdes au plumage "blanc pur" à se fondre dans la neige.

Vers la Bergerie Supérieure de Mary

Quitter le parking puis traverser le hameau de Maljasset. Après les dernières maisons, se diriger vers l’église de Maurin.

À la bifurcation, descendre à droite en empruntant le GR de pays en direction du Col de Mary (sud-est). Un petit pont franchit le torrent de l’Ubaye.

Juste après, aborder le sous-bois. La pente qui s’escarpe dessine quelques lacets.

  • Souvent damée, cette portion empruntée par les skieurs peut être verglacée.

Vers le secteur Clos de Balet, on suivra volontiers le parcours "ski/raquette".
Négocier un passage rocheux en dévers, assez raide et souvent en glace à cette période de l’année.

En saison estivale, un sentier balisé surplombe le Torrent de Mary (sud).
L’itinéraire hivernal emprunte sensiblement la même trajectoire,

Poursuivre dans le Vallon de Mary en profitant des splendides paysages qu’offre la montagne en hiver... ou, devrais-je dire, aux premiers jours du printemps.
Gagner la Bergerie Supérieure de Mary (2371m).

Vers L’Aiguille Large

De la bergerie, bifurquer à l’ouest en direction de la Roche de Martinet.

Franchir un dévers puis, par une montée plus franche, atteindre un replat en passant au pied de l’aiguille convoitée.

Déboucher en ce lieu magique qu’il conviendrait de nommer "vallon supérieur de Mary".
L’itinéraire se dirige vers les lacs de Marinet, seulement révélés par la platitude de la surface qu’ils occupent.

Puis, par un mouvement tournant, la voie s’escarpe à nouveau en lovant la belle aiguille.

Une fois parvenu au Pas Nord de Chillol, c’est par une ultime grimpette que l’on accède au sommet de l’Aiguille Large.

Sur ce versant ouest soufflé par le vent, des restes menus de neige font de la résistance.

J’ajoute une pierre au cairn sommital, un caillou sur la petite montagne des hommes pour un sommet qui échappe à l’idolâtrie.

Vertigineuses parois, vallons drapés de leur manteau blanc et cimes étincelantes offrent un spectacle saisissant.

Le retour

Ce sera une boucle, d’abord par les crêtes puis vers le Pas Sud de Chillol.
De là, le parcours tombe sur les lacs Supérieurs de Marinet.

Une dernière pente (35°) à l’est pour rejoindre l’itinéraire emprunté à la montée.

Dernière modification : 15 mai 2019
Aiguille Large (2857m) et Tête de Miéjour (2689m) en traversée du vallon de Chillol au vallon de Teste

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

" Vivre, c'est faire de son rêve un souvenir. " Sylvain Tesson

Randonnée réalisée le 30 mars

Topo publié le 6 avril

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (9).
  • par Le 6 avril à 17h22

    Les photos hivernales jettent, la 2 dans le best of !
    Pas de clichés du côté des Pointes de Mary ? Faute au contre-jour je suppose.

  • par Le 6 avril à 18h07

    Salut Arnaud,
    La photo non compressée est probablement l’un de mes plus beaux clichés récents.
    En réalité, j’ai dormis dans la cabane (Bergerie inférieure de Mary). J’ai laissé un petit mot sur le cahier.
    J’ai déjà passé la nuit (2 fois) au bivouac de Marinet, mais j’ai bien fais de ne pas tenter le diable car il était complètement enseveli sous la neige.
    J’avais promis à mes amis facebook une nuit en montagne l’hiver bien que ce ne soit pas ma tasse de thé :)

  • par Le 6 avril à 18h23

    Oui, pardon je n’ai pas répondu.... en effet le secteur était très assombri,

  • par Le 6 avril à 18h50

    Bravo pour la nuit en montagne ! Pas trop froid pour un gars du sud ?
    J"espère aussi couper quelques ascensions printanières par des cabanes de la Haute Ubaye et d’autres... Celle du Rubren, niché sur son promontoire, devrait offrir un lever de soleil de feu sur le Péouvou...

  • par Le 6 avril à 19h04

    On a quelques spécialistes de ce genre de virée sur le site :)
    Je n’aime ni le froid ni les portages lourds. Néanmoins je suis assez bien équipé !
    Il est vrai que les courses printanières à la journée me conviennent mieux.

  • par Le 7 avril à 09h32

    Merci pour le topo et les magnifiques photos de ce secteur extraordinaire et tellement riche ! Aussi beau l’été que l’hiver.
    Les nuits en montagne ça fait vraiment rêver....

  • par Le 7 avril à 12h48

    Merci à toi :)
    En Ubaye, il y a de nombreux refuges bivouacs, de simples cabanes où l’on peut passer la nuit. Moins évident l’hiver, à cause du froid.
    La Bergerie supérieure de Mary, avec son plafond tapis de dessins, est plus confortable que le bivouac Marinet mais trop accessible dès que la saison estivale s’annonce.
    J’en ai pris plein les mirettes lorsque je suis sorti pour contempler le ciel nocturne, ce que d’aucuns appellent le sentiment océanique...

  • par Le 8 avril à 00h45

    Quel beau décors ! Et de très belles images, le N&B donne du tonus et une forme de dramaturgie à cette certaine, j’adore !

  • par Le 8 avril à 19h04

    J’aime aussi beaucoup les préalpes que tu sillonnes avec enthousiasme.
    Si tu ne connais pas ce secteur, il faut absolument y aller !

  • par Le 9 avril à 12h43

    Superbes photos.
    Balade prévue le 6 août prochain (séjour à Maljasset) ... j’espère que le ciel y sera aussi bleu que celui de tes belles photos !

  • par Le 9 avril à 20h33

    Merci Jump38,
    Il y a de nombreux lacs qui changent le décor de la saison estivale.
    Mais j’avoue privilégier les courses de printemps en Ubaye, pour la quiétude qui y règne.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !