Arpelistock (3036m) par le col du Sanetsch

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
784m
Durée :
demi-journée
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un sommet idéal pour une rapide approche de la haute montagne avec la possibilité d’agrémenter cette ascension par une balade tranquille autour du lac de Sénin ou un parcours plus rugueux sur l’immense lapiaz glacio-karstique de Tsanfleuron.

Accès

Sur l’A9, sortir à Conthey (sortie n°25) et suivre la route du col du Sanetsch (Sanetschpass) en passant par Pont-de-la Morge, Sensine, Pemploz, Daillon et Poméron. La direction du col est indiquée aux principales bifurcations. Parking au col (2252m).

Précisions sur la difficulté

Pente finale assez raide sur un terrain inconsistant (de 2960m jusqu’au sommet) et possible présence d’une corniche de neige juste avant le sommet en début de saison.

Les infos essentielles

Carnet de route

  • Carte : Swisstopo 1286 St-Léonard 1:25000
  • Tracé Swisstopo : Arpelistock
  • Altitude de départ : 2252m
  • Altitude du sommet : 3036m
  • Dénivelé cumulé : 784m
  • Distance : 7km

Balisage

  • Blanc-rouge-blanc sur l’arête de l’Arpille (très discret).
  • Blanc-bleu-blanc (randonnée alpine) sur rochers, seulement sur un secteur où l’orientation est moins évidente (2730m – 2810m environ).

Curiosités

Après cette courte ascension, il est possible de compléter la journée au col du Sanetsch par une de ces 2 activités :

  • Découverte du lapiaz glacio-karstique de Tsanfleuron. Boucle de 10km sur sente balisée (voir les itinéraires), en passant par la cabane de Prarochet (2555m). Dénivelé positif de 441m.
  • Tour du Sanetchsee (lac de Sénin). Continuer la route au-delà du col vers le nord et se parquer au chalet de la Lé (2061m). Compter 4,25 kilomètres pour le tour du lac, avec un dénivelé quasi-nul.

Itinéraire

Ascension

Du parking du col du Sanetsch, on se dirige plein est sur une sente qui passe près d’un pylône puis remonte la très belle et facile arête de l’Arpille, bordée de ravines.

Cette arête se caractérise par une succession de montées et replats. Au point 2510, l’arête s’oriente progressivement nord-est.

Vers 2670m se présente au sol un cercle de pierres d’environ 6m de diamètre qui annonce une proche bifurcation.

Après 30m, laisser la sente qui part sur la droite vers le col des Audannes. La sente qui mène à l’Arpelistock longe l’arête rocheuse au nord-est puis plein nord, un peu en contrebas.

On traverse un secteur rocheux où la sente s’efface et les balises (bleu/blanc) peintes sur rochers sont ici utiles.
Ensuite, on se trouve au pied des pentes orientées est à sud-est que l’on remonte en dévers en direction du nord. La sente est maintenant bien visible.

À partir de 2960m, la pente finale s’incline franchement sur un terrain instable. On peut la remonter en direct ou chercher une vague trace qui effectue quelques vires.

Selon la période, une épaisse corniche de neige située juste avant le sommet peut rendre son accès problématique.

Le sommet de l’Arpelistock est à la frontière des cantons du Valais et de Berne. La croix sommitale porte les 2 blasons.

Belle vue sur le glacier de Tsanfleuron et son lapiaz ainsi que les sommets qui entourent le Sanetschsee (Schafhore, Schluchhore, Sanetschhore et Mont Brun). Pour de futures ascensions, l’Arpelistock permet d’effectuer des repérages de sommets comme par exemple Le Sublage (2735m) et Le Sérac (2817m) qui semblent très intéressants.

Descente

La descente s’effectue par le même itinéraire.

Dernière modification : 26 mai 2018
Sommet des Diablerets (3210m) par le col du Sanetsch

La carte du topo « Arpelistock (3036m) par le col du Sanetsch »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Arpelistock (3036m) par le col du Sanetsch »

Vue sud vers la vallée du Rhône. Vue nord vers le Sanetchsee. Vue ouest vers le glacier de Tsanfleuron et le sommet des Diablerets. Le sommet de l’Arpelistock. Cercle de pierre sur le haut de l’arête de l’Arpille (2760m). Regard arrière sur le haut de l’arête de l’Arpille. Roche délitée de l’arête de l’Arpelistock. Vue plongeante du sommet sur la seconde partie de l’itinéraire. Croix sommitale et blason du canton de Berne. Du sommet, vue sur le col du Sanetsch, le lapiaz de Tsanfleuron et l’arête de l’Arpille. Le Sérac (2817m) et le Sublage (2735m). Croix sommitale et blason du canton du Valais.