Grande Epervière (2884m) par le Riou Bourdoux

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1500m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Joli parcours de crête assez sportif, et également sortie pédagogique avec un sentier de découverte très complet sur les travaux de la RTM dans le Riou Bourdoux

Accès

Gagner Barcelonnette par la RD900. Passer devant l’aérodrome, puis monter à gauche en direction du Riou Bourdoux. On suit la route qui monte le long du Riou Bourdoux. Après la passerelle sur le torrent, la route se transforme en piste forestière.
Quelques lacets plus haut, on trouve la maison forestière du Tréou. Se garer devant ou derrière la maison.

Itinéraire

Carnet de route :

  • Carte : IGN TOP25 n°3538ET "Aiguille de Chambeyron"
  • Site IGN  : La Grande Epervière
  • Altitude de départ : Maison forestière du Tréou, 1399m
  • Point culminant : Grande Epervière, 2884m
  • Temps de parcours : environ 7h30 sans les pauses
  • Distance : environ 20 kilomètres pour cette boucle
  • Balisage : sentiers GR et PR, balisage rouge et blanc et jaune. Cheminement sur la crête hors sentier, mais cairnée.
  • Période conseillée : Sortie effectuée début juin 2015. Cette randonnée devrait pouvoir s’effectuer de mi-juin à début octobre.
  • Itinéraire  : le tracé est celui fourni par le CNSNMM dans le cadre de la liste des randonnées obligatoires à effectuer pour la préparation du probatoire de l’AMM. 
  • Sentier pédagogique : de nombreux panneaux pédagogiques sont installés dans le Riou Bourdoux et constituent un circuit permettant de retracer l’histoire de ce lieu, ses hameaux perdus, les travaux de restauration des terrains de cette montagne soumises aux crues dévastatrices, avec ses nombreuses zones de marnes.

Difficultés :

La difficulté principale réside dans la traversée des crêtes : la roche est schisteuse, délitée, et demande d’avancer avec le pied sûr. Un peu de recherche d’itinéraire est également requise.

Itinéraire :

Départ de la maison forestière du Tréou. Rapidement on s’engage le long du Riou Bourdoux en rive droite, puis on passe en rive gauche à une passerelle.

On traverse à gué le lit du torrent un peu plus haut pour entamer une bonne montée dans les premiers sous-bois, fruit de la restauration entreprise par la R.T.M. Les essences de pin à crochets, pin noir d’Autriche, mélèze et pin cembro vont nous accompagner tout au long de ce trajet.

On passe devant un hameau en ruine dont subsiste une croix. la montée nous fait rejoindre la piste (et le GR6-GR56) que nous allons suivre jusqu’au Refuge de la Pare.

La montée continue derrière le refuge par le sentier à travers les bois de mélèzes principalement, par des lacets plus ou moins resserrés. On longe ainsi la rive droite du Riou Chamous. Bientôt nous rencontrons un carrefour : prendre tout droit en direction du Col de la Pare.

La montée se fait plus rude, et bientôt plus minérale avec la disparition des arbres. La progression se fait dans des roches sédimentaires délitées peu commodes, jusqu’à atteindre le col. Sur la droite se trouve la Chalanche, et un peu plus au Nord la silhouette massive et austère du Grand Bérard.

Sur la gauche on distingue la Grande Epervière, dont nous allons gagner la base par le chemin de crête balisé par des cairns. Le bastion sommital nécessite un peu d’attention. On accède au sommet par un couloir de pierres fines et glissantes, puis par des blocs plus gros mais toujours dans une bonne pente. On finit par accéder au cairn du sommet, sous lequel est dissimulé un livre d’or. Un second sommet, lui aussi couronné d’un cairn, se trouve à quelques dizaines de mètres vers le Nord.

Effectuer une descente prudente de la Grande Epervière par un cheminement à gauche de la ligne de crête accidentée. On atteint une baisse avant d’attaquer une seconde montée vers la Petite Epervière. L’ascension est moins rude, mais toujours à la descente contourner la ligne de crête par la gauche en faisant attention à vos pas sur les roches délitées.

La descente se poursuit, entre blocs pierreux et talus d’herbe et de terre, jusqu’au Col des Orres. On descend dans le versant Sud minéral, avant de rencontrer bientôt une pelouse. Au passage del a Grande Source, pensez à refaire le plein des gourdes si vous êtes un peu juste au niveau de vos réserves.

A la prochaine balise rencontrée, prendre en direction de la Cabane Neuve. En traversant ces étendues herbeuses, le sentier devient moins aisé à suivre (traits jaunes). On finit par atteindre la cabane, où le sentier devient piste forestière. Suivre (ou couper) les quelques lacets jusqu’à croiser une autre piste dans le Bois des Aiguillettes. La descente continue et dans une épingle le GR6-GR56 rejoint notre piste.

On continue vers l’Est-Nord-Est jusqu’au carrefour que nous avions emprunté à l’aller. Prendre le sentier de droite qui descend en direction de la maison forestière des Dalis. On passe devant celle-ci, puis au niveau du parking, suivre les panneaux signalétiques avec les traits jaunes : le sentier va couper plusieurs fois la piste avant de retrouver la maison forestière de Tréou, et notre point de départ.

Dernière modification : 16 mai 2018
Grand Bérard (3046m), tour et ascension

La carte du topo « Grande Epervière (2884m) par le Riou Bourdoux »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours