Pic de Jallouvre (2408m), versant Cenise par les Aiguilles Vertes

Difficulté
Moyenne
Dénivelé
900m
Durée
demi-journée
Localiser le sommet

Avertissements et Droits d'auteur

Haut sommet le plus au sud du chaînon des Bornes, le Jallouvre offre un superbe panorama sur les montagnes des alentours, en particulier sur la chaine des Aravis avec le Mont Blanc en arrière-plan, ainsi que sur la basse vallée de l'Arve. Le sommet est habituellement abordé au départ du col de la Colombière, mais son versant Cenise offre des paysages beaucoup plus verdoyants, et particulièrement beaux à la lumière jaunissante de la fin d'après-midi, alors que les combes de l'autre versant se retrouvent déjà dans l'ombre. La crête des Aiguilles Vertes (qui le sont vraiment de mi-juin à mi-août) offre un itinéraire très esthétique pour monter au col du Rasoir une après-midi en profitant d'une vue magnifique, bien loin de l'ambiance austère et minérale du fond de la combe de l'autre versant. Du col, on peut monter aussi bien au Jallouvre qu'à la Pointe Blanche (beaucoup plus technique) en aller-retour. Bien que la Pointe Blanche domine le Jallouvre de 30m, ce dernier, par sa position en bout de chaîne, offre un panorama qui n'a rien à lui envier...

Accès

Bonneville - St-Pierre-en-Faucigny - le Petit Bornand - chalet de Cenise
(la route comporte deux sections non goudronnées précédées chacune d’un parking. Si la première section passe sans problème, seuls les conducteurs les plus courageux passeront la deuxième jusqu’au chalet, place limitée)

Départ alternatif : Cluses ou Bonneville - Mont Saxonnex - Morsulaz - Les Frachets (Parking au terminus de la route)

Itinéraire

  • Carte : IGN TOP25 3430ET La Clusaz - Le Grand Bornand
  • Altitude départ : 1455m (premier parking), 1547m (deuxième parking), 1600m (chalet de Cenise et les Frachets).
  • Altitude sommet : 2408m (Jallouvre) ou 2438m (Pointe Blanche)
  • Horaire : 5h

Période d’ascension et difficulté

Praticable dès que les névés ont libéré le passage de la Cravate (sous la barre sommitale du Jallouvre, à constater de visu du bas), en général mi-juin. La crête des Aiguilles Vertes est parcourue par une sente assez bien marquée dans des gazons pas trop redressés, mais par endroits exposés, donc à faire par un terrain plutôt sec. Le col du Rasoir est plus impressionnant qu’il n’est difficile, et la montée au Jallouvre est un sentier correct entrecoupé de petits ressauts rocheux faciles.

Ascension

  • Au départ du chalet de Cenise, continuer la piste puis la quitter rapidement à droite par un sentier montant en écharpe vers l’arête du Chevry (panneau "Jallouvre").
  • Au départ des Frachets, continuer la piste jusqu’au col de Cenise puis, se diriger à gauche vers l’arête du Chevry.

Inutile de monter en haut de l’arête, mais rester sur le sentier qui traverse en contrebas vers la droite et permet ensuite, par une large vire taillée, de monter au plateau de Sosay.

Dès que le sentier sort de la zone boisée pour aborder la montée finale vers le plateau, le quitter à gauche pour monter au mieux vers la première butte herbeuse des aiguilles (une sente monte vers la gauche sur la croupe herbeuse). Rejoindre le sommet de la butte, beau point de vue.

  • Ce point peut aussi s’atteindre par une sente montant depuis le sommet de l’arête du Chevry sur le bastion des Aiguilles Vertes au travers de terrains raides coupés de ressauts rocheux. Plus court, mais scabreux.

Depuis cette butte, la suite est évidente : suivre le sentier remontant les le long des buttes des Aiguilles Vertes, soit par la crête, soit sur le flanc droit en évitant le sommet de la plupart des buttes (mais un petit détour vers ces sommets offre des perspectives panoramiques et photogéniques).

Un ressaut plutôt raide et exposé doit être franchi au premier tiers, mais sans problèmes par terrain sec. Au fur et à mesure de la montée, les buttes se font de plus en plus grandes et impressionnantes. Finalement, après le passage au niveau d’un petit col, le sentier quitte définitivement l’arête et part en traversée vers la droite, pour rejoindre une bosse herbeuse en bas du pierrier sous le col du Rasoir.

A noter que c’est le lieu de prédilection du troupeau de moutons du Sosay (si celui-ci est présent dans le coin), qui n’hésite pas a gravir ces flancs herbeux raides puis se regrouper pour souvent passer la nuit au sommet de la plus haute des aiguilles...

Une dernière montée pénible dans le pierrier amène au col du Rasoir, où rejoint le sentier du versant Colombière. La montée au Jallouvre se poursuit un traversant le Rasoir, finalement beaucoup plus facile qu’il ne semble de visu, car il offre tout ce qu’il faut pour les pieds et les mains sur un fil finalement peu déversant. On retrouve un bon sentier plus haut, qui quitte le fil pour la traversée de la Cravate sous la falaise sommitale du Jallouvre, impressionnante mais facile (attention aux chutes de pierres), en direction de l’arête est.

De retour sur terrain herbeux, le sentier monte facilement en traversant quelques petits ressauts rocheux faciles. Vue magnifique dominant le sud-ouest des Bornes, avec en particulier le lac de Lessy. Le bloc sommital et rapidement atteint, les Aravis et le Mont Blanc s’ajoutent au panorama.

De l’autre côté du col du Rasoir, la Pointe Blanche, bien plus difficile, s’atteint par une sente en traversée franchissant un ressaut rocheux scabreux, puis remontant un grande dalle inclinée rocheuse recouverte de gravillons glissants. La difficulté est surtout à la descente.

Descente

La descente se fait par le même itinéraire, jusqu’à la butte herbeuse en bas du pierrier sous le col du Rasoir. Le sentier descend ensuite à gauche de la butte dans les raides pentes herbeuses en direction du plateau de Sosay (petit lac). De là, contourner l’aiguille de Sosay par la droite et rejoindre l’itinéraire de montée.

  • Il est également possible de contourner l’aiguille de Sosay par la gauche, par un raide sentier descendant vers les chalets de Comborse, puis une piste menant à la route du chalet de Cenise (à peine plus direct, et pas vraiment plus joli).

Détails de la sortie

  • Sortie du 15 juillet 2010.

Journée d’été magnifique (mais un peu brumeuse). Je me devais de faire une sortie au retour du travail, alors qu’en mi-juillet, le vert des alpages est à son maximum... Le versant de Cenise, orienté au couchant, me paraissait tout indiqué pour une sortie vespérale... Rando express "light" sans sac, avec simplement une veste autour de la taille, mais quand même avec appareil photo, et une frontale au cas où...

  • Départ du chalet de Cenise à 18h45 (Euh... Désolé, le patron m’a retenu). Magnifique décor dans la lumière du soleil descendant.
  • Bas des aiguilles à 19h30, col du Rasoir à 20h15, sommet du Jallouvre à 20h45. Magnifique lumière du soir, bouquetins à foison (surtout des jeunes). 15mn de pause et contemplation.
  • Retour au col du Rasoir à 21h30 après une descente dans un magnifique coucher de soleil. Pas le temps pour remonter à la Pointe Blanche.
  • Descente express de pierrier, puis de sentier, et retour au chalet de Cenise à 22h15... Pas eu besoin de la frontale.

De retour, sourire narquois à ceux qui ont passé la soirée devant la télé, et sommeil de pierre.

Dernière modification : 21 septembre 2016

Photos « Pic de Jallouvre (2408m), versant Cenise par les Aiguilles Vertes »

En montant la route de Cenise, vue sur les Aiguilles Vertes. Les Aiguilles Vertes vues des environs du chalet de Cenise. On peut soit les aborder par la gauche (scabreux) ou par la droite (facile mais plus long). En montant vers les Aiguilles Vertes (par la droite), vue en direction du col du Rasoir. En montant les pentes herbeuses de l'arête des Aiguilles Vertes. De l'arête, regard à droite sur la Pointe de Balafrasse, avec derrière la Pointe du Midi et le Grand Bargy. Regard vers le plateau de Cenise, avec la section d'arête déjà parcourue. Au fur et à mesure de la montée, les aiguilles de l'arête se font de plus en plus hautes. L'avant-dernière aiguille, où le sentier quitte définitivement la crête. Le sentier rejoint la voie normale vers la butte herbeuse et attaque le col du Rasoir dans le pierrier. Le bien-nommé col du Rasoir, finalement plus facile qu'il en a l'air pour aller vers le Jallouvre derrière. Vue sur le haut des Aiguilles Vertes, rencontre fortuite. Le passage de la Cravate. Débouchant sur le versant ouest, les Aravis sont en vue. On domine le lac de Lessy et l'Aiguille Verte (une autre encore, mais toujours pas celle du Mont-Blanc !). Le bloc sommital du Jallouvre. Du sommet du Jallouvre, vue sur la Pointe Blanche, 30m plus haute. La Pointe Percée et derrière le Mont Blanc. La lugubre et minérale combe du Rasoir, voie normale habituelle. Et le verdoyant versant de Cenise, avec au loin les Rochers de Leschaux et la Pointe d'Andey. Lac de Lessy et joutes vesperales. A cette heure, les Aiguilles cherchent le meilleur compromis entre le vert et le rouge. Catastrophe à l'heure du couchant : La Pointe Blanche n'est plus blanche et la Cravate a pris feu ! Retour au col du Rasoir. Trop tard pour monter à la Pointe Blanche. Se lâcher sur le pierrier pour revenir avant la nuit.