Le Râteau - sommet Est (3809m) Arête Sud par le Vallon de la Selle [voie normale]

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
2200m
Durée :
2 jours

Voisin discret du Grand Pic de la Meije, l'ascension du Râteau par son arête sud, suite à la fonte progressive des glaciers, est devenue une course d'alpinisme mixte, engagée et extrêmement variée.

La carte

Auteurs : , (Avertissements et Droits d'auteur)

Accès

Du Bourg-d’Oisans, dans le département de l’Isère, prendre la direction de Briançon et pénétrer (à droite) dans la Vallée du Vénéon par la D530.
Rejoindre et traverser le village de Saint-Christophe-En-Oisans et bifurquer à gauche, à la sortie du village, sur la bonne route goudronnée en direction des Leyrettes, puis des Prés.
Rejoindre le parking terminal à l’altitude 1635m, et se garer.

Précisions sur la difficulté

ALPINISME PD+ (cotation réactualisée par rapport au recul du glacier)

  • Traversée d’un glacier crevassé avec pente maxi de 30°
  • Escalade délicate dans la brèche du Râteau (Passages de III+ en rocher) et au-dessus de celle-ci afin d’atteindre l’arête sud.
  • 5 rappels possibles pour la descente dont 3 fortement recommandés dans la brèche.
  • Traversées d’arêtes effilées et engagées en bon rocher.
  • Cheminement sur dôme enneigé, corniché ou glacé en fonction des conditions, avec pentes déversantes.
  • Traversée de dalles exposées sous le sommet

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3436 ET "MEIJE PELVOUX"
  • Altitude minimum : 1635m
  • Altitude maximum : 3809m
  • Distance : environ 22km
  • Horaires {{}} : comptez entre 3 et 4h pour le premier jour (du parking au Refuge de la Selle) et de 4h30 à 5h30 pour le deuxième jour (du refuge au sommet)
  • Matériel

    • Crampons
    • Casque
    • Piolet
    • Baudrier
    • Descendeur
    • Corde de 30 mètres minimum pour les rappels
    • Frontale

Itinéraire

PREMIER JOUR

Du parking, suivre les panneaux en direction du Vallon de la Selle.

Le sentier traverse une partie boisée puis chemine plein Est et intégralement sur la rive droite du Torrent du Diable.

A l’altitude approximative 2300m, le parcours se fait plus caillouteux et pentu.

Le sentier bifurque alors vers le Nord-Est et rejoint le Refuge de la Selle situé sur une plate forme naturelle.

  • Bien repérer le départ du sentier du refuge vers le glacier, en prévision du départ nocturne et "à la frontale" du lendemain.

DEUXIEME JOUR

  • Ascension du sommet Est du Râteau (1150 D+)

LE DEPART

Du refuge, emprunter le sentier qui part légèrement à l’ouest puis bifurque au dessus de celui-ci, plein Est.

Il chemine ensuite, sous les contreforts rocheux du Pic de la Grave et de la Pointe Thorant et rejoint le pied de ce qui reste du Glacier de la Selle.

LE GLACIER DE LA SELLE

S’équiper et s’encorder, prendre pied sur le glacier et viser l’évidente brèche située plein Est.
* L’itinéraire du Glacier de la Selle mesure approximative 2 km et peut être tout en glace et très ouvert en fin de saison.
* Enjamber alors les nombreuses mais étroites crevasses, et contourner par la droite une dernière crevasse plus importante située à l’approche de la brèche.

LA BRÈCHE DU RÂTEAU

Arrivé au pied de celle-ci, se déséquiper et entamer l’escalade de son couloir rocheux très pentu d’environ 50 mètres de haut (passages d’escalade de II à III+) , la fonte du glacier des 20 dernières années ayant considérablement augmenté cette hauteur.

  • 3 relais séparés d’environ 15 mètres y ont été installés pour la descente en rappel.

L’ARRÊTE SUD DU RÂTEAU

Arrivé au sommet du couloir (3235m), escalader la face rocheuse de gauche (Nord) afin d’’entamer le long cheminement de l’arête Sud du Râteau.

  • L’escalade débute par plusieurs pas de II+ et se poursuit plus haut, par des dalles inclinées à environ 45° munies de bonnes prises.

L’itinéraire passe ensuite par la traversée d’arêtes effilées et très étroites sur une centaine de mètres.

  • Encordement recommandé pour les personnes pas très à l’aise sur ce genre de terrain.

Cheminer ensuite sur une vire à gauche de l’arête, qui permet de la récupérer peu après.

Emprunter alors,une bonne trace assez pentue dans des pierriers et rejoindre une deuxième section d’arêtes étroites d’une trentaine de mètres.

  • Encordement recommandé.

Continuer sur la trace dans les pierriers qui vient buter sur un dièdre de 10 mètres (3550m).

Escalader (II+) afin de prendre pied à nouveau sur l’arête et de rejoindre peu après, la base d’un dôme enneigé (en glace en fin de saison estivale).

LE DÔME DE NEIGE

En fin de saison, on prend pied sur ce dôme aux alentours des 3630m, et celui-ci rejoint 100m plus haut un petit col situé entre l’antécime (à droite) et l’arête sommitale du sommet Est du Râteau (à gauche).

  • S’équiper obligatoirement avec crampons et piolet.

Le dôme peu être corniché sur son côté Est en fonction de l’enneigement et doit être parcouru à distance raisonnable de son bord droit en effectuant un léger arc de cercle de la gauche vers la droite.

L’ascension se fait plus pentue en son milieu (environ 35°) mais peut impressionner car ses pentes déversantes vers la gauche se terminent sur des barres rocheuses.

L’ARRÊTE SOMMITALE

Arrivé au col, se déséquiper si plus de neige, poursuivre à gauche (Ouest) et gravir la pente caillouteuse sur environ 20 mètres.

Laisser alors l’arête afin de cheminer côté sud et rejoindre le parvis d’une dalle assez exposée.

  • Au cours de notre ascension, nous étions en premier lieu, restés sur l’arête en traversant une autre dalle exposée, mais avons préféré faire demi-tour afin d’éviter une traversée menant au sommet, que nous avons considéré trop engagée. Nous avons donc pris la décision de passer dessous.

Traverser la dalle avec prudence en longeant un mur à main droite et en s’agrippant à quelques aspérités rocheuses .

La dalle adhère assez bien au chaussures mais sa traversée se fait obligatoirement par temps sec.

Remonter ensuite sur l’arête et traverser avec prudence une nouvelle portion dallée et exposée (voir vidéo ci-dessous) menant au sommet du Râteau (3809m)

LE PANORAMA

La vue est immense dans toute les direction sauf à l’Est puisque barrée par le mythique Grand Pic de la Meije (3983m), tout proche.

Au Nord, le Plateau d’Emparis, l’Aiguille Occidentale d’Arve, le Grand Galibier, et par temps clair, la Vanoise et le Mont Blanc.

A l’Ouest le Pic de la Grave et le Glacier de la Girose.

Au sud, les Têtes du Replat, La Barre des Ecrins, les Bans, les Rouies et son glacier, le Sirac etc...

LA DESCENTE

Par le même itinéraire.

Vidéo de la traversée de la dalle du sommet :

Dernière modification : 16 mai 2018
Le Râteau sommet Est (3809m) Arête NE

La carte du topo « Le Râteau - sommet Est (3809m) Arête Sud par le Vallon de la Selle [voie normale] »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours