Matelas de sol de randonnée : nos conseils avant d’acheter

Passer une bonne nuit en montagne est primordial : récupérer des efforts de la journée et être en forme pour la grosse journée qui s’annonce le lendemain. Il est donc impératif de prendre du temps pour choisir son matelas de sol, élément primordial, car il vous apportera confort ET isolation.

On pense souvent qu’avoir un bon sac de couchage assure une bonne nuit en montagne. C’est faux. Pour passer une excellente nuit, il vous faut un bon sac de couchage MAIS également un bon matelas qui vous assurera le confort et surtout l’isolation.

A quoi sert un matelas de sol en randonnée ?

- Le confort est la première chose à laquelle on pense, bien entendu. Au-delà de compenser les aléas du terrain (rochers, trous), il vous permettra de dormir confortablement dans toutes les positions (on pense notamment à la position "coucher sur le côté" qui est difficilement tenable sans avoir régulièrement des fourmis dans les bras)

- l’isolation : les matelas de sol vont donc vous isoler d’un sol souvent froid et évitent le contact direct. Les matelas de sol fonctionnent de la même manière que les couches de vêtement. Ils piègent une masse d’air entre votre corps et le sol froid. Cette couche d’air "mort" devient une barrière isolante (en réalité cet air est prisonnier d’une multitude d’alvéoles évitant ainsi le transfert du froid).

Les différents types de matelas de sol

1/ Les Matelas "mousse"

Ces tapis de randonnée de base disposent de mousse dense remplie de minuscules cellules d’air fermées. C’est l’ancêtre des matelas de sol mais il a encore beaucoup d’avantages. Ce type de matelas se plie ou se roule suivant les modèles.

Matelas mousse de randonnée déplié

"Un matelas pour les petits budgets : peu de confort et encombrement important"

Ses principales faiblesses sont l’encombrement et le peu de confort offert. En revanche pour les petits budgets ou une utilisation ponctuelle, c’est clairement la meilleure solution.

Avantages :

  • Léger
  • Prix faible
  • Très résistant
  • Isolation correcte

Inconvénients :

  • Très peu confortable (la position "couchée sur le côté" est difficile.)
  • Volumineux (pour ceux que l’on plie) à très volumineux (pour ceux que l’on roule).

Matelas mousse de randonnée

2/ Les matelas auto-gonflants

Lancés notamment par la marque Therm-a-Rest ®, ces matelas combinent mousse isolante et valves qui se remplissent d’air automatiquement en ouvrant la valve (d’ou le nom d’auto-gonflants). Il vous suffira de terminer la gonflage à la bouche pour obtenir plus ou moins de fermeté.

Matelas de sol randonnée autogonglant

"Bon usage intermédiaire avec un confort et une isolation correcte"

Ces matelas sont en général peu épais (entre 2 et 4 centimètres) et assurent donc un confort moindre par rapport aux matelas gonflables (souvent entre 5 et 8 centimètres). La partie contre le sol est en règle générale assez solide pour résister aux aléas du terrain.

Pour la partie en contact avec votre corps, choisissez un matelas avec une enveloppe agréable au toucher et évitez les enveloppes lisses (rien de plus désagréable que d’avoir le sentiment de glisser sur son matelas toute la nuit).

Avantages :

  • Confortable
  • Bonne isolation

Inconvénients :

  • Un peu encombrant
  • Poids plus important qu’un matelas gonflable
  • Assez fragile

3/ Les matelas de sol gonflables

Ces matelas sont donc gonflés directement avec la bouche (et oui, si vous êtes en randonnée, il faudra garder un peu de souffle pour gonfler votre matelas le soir).

Longtemps réservés au camping traditionnel, ces matelas s’imposent actuellement sur le marché de l’outdoor grâce notamment à des produits légers à ultra-légers (moins de 400 grammes). Ils commencent donc à supplanter les matelas auto-gonflants, car ils sont plus légers, beaucoup moins encombrants et nettement plus confortables.

Certains modèles vont également très loin dans l’isolation avec des garnitures type micro-fibres synthétiques ou même duvet.

Matelas de sol gonflable pour randonnée

"Le nec plus ultra : très compact, très isolant et confortable. Mais attention au prix !"

Ces matelas sont en règle générale assez épais (entre 5 et 10 cm) et vous assurent un excellent confort (avec notamment la position "coucher sur le côté"). Questions poids, plus le matelas est léger, plus il sera cher (les poids varient entre 400g et plus de 1 kg).

Le principal inconvénient de ces matelas : la fragilité. Il suffira d’un épine pour rendre votre matelas inutilisable (cf question réponse dessus)

Avantages :

  • Très confortable
  • Très peu encombrant (se glisse facilement dans le sac à dos)
  • Très léger (pour les modèles les plus chers)
  • Très isolant (notamment les modèles les plus chers)

Inconvénients :

  • Fragile
  • Prix élevé

Siest sans matelas de sol : Aie Aie aie ... " Alors on a oublié son matelas de sol pour la sieste ? ;-) "

Certains matelas se déclinent en modèle "courts" ou 3/4. de 1.20m environ. Ces tailles sont très utiles en alpinisme ou en expédition pour économiser du poids.

Choisir un matelas de sol adapté à votre utilisation

Il est souvent difficile de choisir votre futur matelas de sol tant l’offre est grande (en fonction du type de matelas, du poids, du prix, etc. ....) Le choix se fera naturellement en fonction de l’utilisation que vous allez en faire.

1/ Randonnées sans portage (portage mécanique ou animalier).

Choisissez le confort avec des matelas auto-gonflants assez épais. Ne partez pas sur les modèles les plus légers (et donc les plus chers), car le critère poids est secondaire dans ce type de randonnées.

2/ Randonneurs occasionnels

Les matelas gonflables ou auto-gonflants sont assez chers (voire très chers). Pour une pratique occasionnelle ou rare, un matelas en mousse de base fera l’affaire. Vos nuits seront un peu plus "difficiles" mais c’est cela aussi la joie des nuits en montagne ;-)

3/ Randonneurs réguliers / randonnée en étoile.

Vous cherchez un compromis entre encombrement et confort. Optez donc pour un modèle gonflable ou un modèle auto-gonflant. Les prix sont plus élevés qu’un matelas mousse traditionnel, mais l’investissement vaut réellement le coup. Vos nuits seront vraiment meilleures au niveau confort.

4/ Randonnées longues distances et/ou ultra-légers :

Vous cherchez le matelas le plus léger possible. Trois options sont possibles :

  • un matelas en mousse de base
  • un modèle gonflable très léger
  • un modèle auto-gonflant format 3/4 ( pour gagner encore en poids et en volume)

5/ Randonnées hivernales et expéditions

Le bivouac hivernal nécessite plus d’isolation. L’idéal est d’avoir une première protection en mousse sur laquelle on ajoute un matelas gonflable. Ou alors, optez pour la dernière génération de matelas gonflables avec un indice d’isolation élevé (mais le prix est nettement plus élevé). Attention, il faut également que le modèle choisi soit solide, car si le modèle vous lâche en début d’expédition, la situation peut-être difficile à gérer).

Matelas de sol pour bivouac hivernal

Un seul mot d’ordre : Essayez avant d’acheter !

La variété des matelas de sol est tellement grande, qu’il faut absolument essayer et voir le matériel avant d’acheter. Cela vous permettra de savoir :

  • sur quelle épaisseur de matelas vous vous sentez à l’aise (si vous avez un gabarit plutôt léger, une épaisseur de matelas de 2-3 cm peut vous suffire).
  • quelle est la largeur qui vous convient le mieux (les épaules et le bassin ne doivent pas dépasser du matelas) ? Quelle est la longueur optimale (un peu plus que votre taille, un matelas 3/4) ?
  • comment se gonfle et se dégonfle votre matelas et son encombrement.

Regardez également en détail la "R-valeur" : plus la valeur est élevée, plus le matelas vous isolera du sol. Les valeurs R sont indiquées sur les fiches techniques des produits. Ils vont de 1,0 (isolation faible) à 9,5 (très bonne isolation).

Commentaires

  • par Clémentine Legagneurle 25 décembre 2014 à 16h15

    Vous avez quand même un aspect important du matelas gonflable qui est qu’il est susceptibles d’être percé ou tout simplement qu’il fuit. Cela finit toujours par arriver pendant une randonnée et dans ce cas là on se retrouve à dormir par terre.

  • par le 7 février 2015 à 12h45

    Une autre chose aussi : par température très froide, gonfler un matelas directement à la bouche introduit de l’humidité qui se transforme en cristaux de glace. Ces cristaux peuvent endommager la structure intérieure du matelas, voir le percer. C’est pourquoi les fabricants de matelas thermiques proposent un système de gonflage.

  • par Nicolasle 17 mars 2015 à 12h57

    Pour éviter les mauvaises surprises nocturnes avec les matelas gonflables, le plus simple (et léger) et d’avoir un kit de réparation sous la main, de ce style : http://www.barrabes.fr/vaude-repair...

  • par bédéole 31 juillet 2015 à 18h57

    j’ai investi dans un lit thermares. Plié, c’est un petit cylindre de moins de 1 kg, c’est top dans le sac à dos. Déplié, c’est aussi confortable qu’à la maison, à 10 cm du sol. Avec des problemes de dos et d’épaules, c’etait LA solution pour continuer a dormir sous tente en rando, et sans regrets. De plus ca a l’air suffisament costaud pour durer.

  • par guillaumele 29 août 2015 à 23h51

    un bout 10 cm de scotch de chantier pour faire de l’isolation/étanchéité a l’air(par exemple du scotch Vario d’Isover) permet de faire un paquet de rustines en cas de problème, et coute zéro par rapport au kit vendus dans le commerce. Si vous pouvez en gratter a un copain qui fait du chantier...Testé et re testé sur mon thermarest qui a 15 ans et vu plein d’épines, c’est ultra costaud !!

  • par Clarale 12 septembre 2015 à 12h01

    Bonjour Paul,
    Je rebondis sur ton commentaire très intéressant. J’ai un matelas gonflable depuis le début de l’été. Je le gonfle bien entendu à la bouche et effectivement il est, au bout de 2 mois, humide à l’intérieur (je vois les gouttelettes à travers la structure) à cause de l’humidité du souffle je suppose.
    Penses-tu que cela soit gênant à terme (je ne fais pas de nuit dans des températures polaires donc à mon avis je n’ai pas de souci de formation de cristaux de glace) ?
    Tu parles d’un système de gonflage mais cela n’est-il pas un peu encombrant en montagne et donc un sacré retour en arrière ?
    Merci pour ta réponse !!

  • par le 12 septembre 2015 à 15h29

    Si tu ne dors pas par températures négatives, pas trop de risques, juste de l’humidité difficile à évacuer... Les systèmes de gonflage très légers existent ; des sacs avec un embout. voir là : http://www.aventurenordique.com/ran...
    A+ Clara, bise.

  • par Clarale 13 septembre 2015 à 12h52

    Merci Paul !
    Cela me rassure, car ces matelas ne sont pas donnés et cela commençait à m’inquiéter un peu ;-)
    Pour le systèmes de gonflage, je ne connaissais pas, merci pour l’info !

  • par le 5 mars 2016 à 12h01

    Bonjour,quelqu’un aurait-il un avis ou retour d’experience sur le matelas autogonflant TRAIL SCOUT de THERMAREST ???

  • par nico333le 27 juillet 2016 à 18h58

    bonjour, pour le problème d’humidité dans les matelas gonflables, il suffit de le mettre au soleil valve ouverte, et ça sèche.

  • par Minikatle 3 août 2016 à 17h11

    Hello,
    Voulant m’alléger au maximum j’ai récemment investit dans une Thermarest Neoair. Auparavant un Thermarest Prolite plus avait accompagné mes nuits pendant 7 ans ! Vraiment apprécié ce modèle. Donc il est vrai que le Neoair est plus compact, plus léger, plus isolant, mais ou mon avis diverge, c’est sur la question du confort. En effet, ce matelas est très glissant, un sol pas parfaitement plat et on dérive pendant la nuit, il fait un peu de bruit si vous remuer un tant soit peu durant la nuit et nous accompagne d’une impression de rebond (mais gonflé d’air c’est normal). Je mettrais donc personnellement et en terme de confort un matelas autogonflant devant un matelas gonflant, tout du moins pour ces deux deux-là de la gamme Thermarest n’en ayant pas essayé d’autre. A vous de voir ce que vous privilégiez.

  • par Julienle 26 octobre 2016 à 15h12

    Retour d’expérience matelas Exped, modèle Sim Lite UL 3.8 LW (120€). Le matelas s’est déchiré sous la pression (utilisation normale) après moins de 30 utilisations. Je précise que le matelas a toujours été stocké à plat et a toujours été utilisé avec grand soin, ni surgonflage. Bien que le matelas soit toujours sous garantie (24 mois), le SAV Exped ne me l’a pas remplacé et a opéré à une réparation de fortune. En remettant à demi-mot en doute ma version, alors que plusieurs signes montrent clairement qu’il s’agit d’un problème de qualité du matelas. Je suis dégoûté. Première et dernière fois que j’achète cette marque.

  • par Martinle 15 avril à 21h46

    HELLO A TOUS :)

    Voilà, j’ai passer une journée à chercher le bon matelas (pour ma prochaine rando entre amis) pour comprendre comment choisir un bon matelas ? Savoir quelles caractéristiques sont importantes ? Finalement je me suis décidé pour le Neoair X-Lite de la marque Therm-A-Rest. Qu’en pensez vous ?

    Durant mes recherches je suis aussi tombé sur cet article - qui j’espère vous aidera aussi :

    https://www.onenightoutdoors.com/ma...

    Excellente lecture et bonne rando !

    Martin

Poster un nouveau commentaire ?
Nous vous conseillons de vous connecter !     pourquoi ?

Publicité

  • Tentes de rando

  • Raquettes

  • Chaussures de rando

  • Sacs à dos

Les dossiers conseils :

Les tests matériels :