Tête de la Plane (1446m), Tête de la Louberie (1541m) et Sommet des Plauts (1592m), en traversée par la Crête des Barses

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
860m
Durée :
1 jour

Belle boucle sportive dans les Alpes de Haute-Provence, et plus précisément, dans le Pays de Turriers, constituée d'un impressionnant parcours en crête, et de l'ascension de ses trois sommets : la Tête de la Plane (1446m), celle de la Louberie (1541m) ainsi que son point culminant, le Sommet des Plauts (1592m). – Auteur :

Accès

De Sisteron dans les Alpes de Haute-Provence, rejoindre la petite Vallée du Sasse par la D951. Passer les Villages de la Motte-du-Caire, du Caire, Faucon du Caire et quelques kilomètres plus loin, pénétrer dans le petit village de Gigors.
Se garer dans le centre du village à côté de la jolie chapelle.

Précisions sur la difficulté

Le cheminement sur la Crête des Barses emprunte des passages vertigineux et sportifs réservés aux randonneurs expérimentés.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3338 ET "GAP - Montagne de CEUSE"
  • Altitude minimum : 875 m
  • Altitude maximum : 1592 m
  • Distance : environ 14 km
  • Horaires : comptez entre 5h30 et 6h30 hors pause
  • Balisage : type P.R / couleur jaune sur tout le parcours

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du parking, reprendre la route qui passe sous la chapelle et repérer les balises de randonnée.

Suivre la direction "La Dent" et passer sous un petit porche du vieux village.

Le petit sentier sort du village et rejoint le lit du petit torrent du Riou Clair.

Emprunter une passerelle et suivre les marquages jaunes qui montent dans les bois.

Rejoindre une première balise au niveau du croisement avec une piste.

Prendre à gauche toujours en direction de « La Dent ».

Le sentier monte de façon plus pentu et serpente dans les bois jusqu’à une nouvelle balise indiquant un petit aller-retour sur le promontoire dégagé de "La Dent".

La vue est splendide sur le massif des Écrins, et le Sommet de Monsérieux (1590m) juste en face.

Poursuivre l’ascension sur le sentier boisé et un quart d’heure plus tard, rejoindre un évident collet (panneaux) sur la gauche afin de prendre pied sur la Crête des Barses.

Là, suivre l’arête à gauche et remonter les 20 mètres de dénivelé par l’escalade facile d’un ressaut rocheux équipé d’une main courante (cordes fixes).

Accéder alors au petit promontoire protégé par des barrières sur lequel se trouve la table d’orientation de la Tête de la Plane (1446m).

Magnifique vue sur le bassin de Turriers et sur la longue crête de la Montagne de la Blanche.

Descendre prudemment du promontoire, et entamer le parcours de la Crête des Barses vers le Sud-Ouest.

Suivre pratiquement toujours le fil de l’arête en dehors de un ou deux passages à contourner par la droite.

On distingue aisément plus loin et perchée, le prochain objectif de l’itinéraire, la Tête de la Louberie (1541m).

Le cheminement sur l’arête est parfois impressionnant car ça plonge « direct » à gauche et quelquefois, il nécessite de se frayer un chemin à travers la végétation moyennement dense.

Rejoindre et gravir un passage rocheux (facile) équipé d’une nouvelle corde fixe afin de monter sur la Tête de la Louberie.

Poursuive sur l’arête qui redescend et se heurte à une descente vertigineuse sur une dizaine de mètres.

S ‘éloigner légèrement de l’arête vers la droite afin de descendre prudemment et rejoindre le haut d’une nouvelle corde fixe.

Descendre prudemment à l’aide de la main courante en place et reprendre le fil de l’arête redevenue débonnaire.

Repérer alors le Sommet des Plauts ainsi que son antécime que l’on atteint en premier et facilement.

Rejoindre la balise de l’antécime et suivre la direction de la Crête des Rouyères, et non pas celle du Col des Rouyères qui se trouve au pied de la face Nord du Sommet de Rochecline.

Le Sommet des Plauts se trouve juste en face, et une nouvelle corde fixe permet d’y accéder facilement par une nouvelle escalade facile.

Une pancarte avec le nom de ce sommet nous accueille, et contrairement à la carte IGN qui indique l’altitude de ce sommet à 1535m, il y est indiqué 1592m, ce qui constitue le point culminant de la Crête des Barses ainsi que de cette randonnée.

La vue au Sud sur Rochecline et la Grande Gautière est prenante, mais derrière, on distingue aisément les Sommets du Blayeul de l’Oratoire du Clot-Ginoux ainsi que celui des Monges.

À l’Ouest, Malaup, Chanderettes sont toutes proches mais Lure et Ventoux dominent au loin.

Au Nord-Est la Montagne de Céüse est facilement identifiable et une petite portion du Dévoluy est visible puisque le Nord et notamment le massif des Ecrins nous est caché par une petite zone boisée du Sommet des Plauts.

À l’Est la vue sur la Montagne de la Blanche d’où émergent les Séolanes est juste jubilatoire.

La descente s’effectue sur la Crête des Rouyères vers l’Ouest jusqu’au point coté 1354m où se trouve une balise.

Là, bifurquer à droite malgré la présence d’une croix jaune sur un arbre dans cette direction, quitter l’arête et pénétrer dans le petit bois afin de rejoindre trente mètres plus loin, une nouvelle balise et une large piste.

Descendre sur la large piste à gauche qui rejoint le refuge de la Source du Jas (1301m).

Laisser la piste et bifurquer à gauche au niveau de la balise « Gigors » afin emprunter le sentier balisé qui descend dans les bois.

Ce sentier coupe à deux reprises la piste et l’itinéraire l’emprunte à nouveau à l’altitude 950m (nombreux panneaux).

La piste longue alors la route carrossable (D951) et finit par la rejoindre, 500 mètres avant le village de Gigors où l’on récupère notre véhicule.

Dernière modification : 16 mai 2018
Roche Cline (1719m) par Faucon-du-Caire

A propos

Auteur de ce topo :

Habitant les Bouches-du-Rhône et passionné de randonnée sportive depuis 2009, j'ai commencé logiquement à faire mes "armes" dans les magnifiques calanques de Marseille, puis j'ai étendu à la Provence, les Alpes et maintenant, tout simplement "la montagne", où qu'elle soit !!!

Randonnée réalisée le 8 mars

Topo publié le 11 mars

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par ROLANDLe 18 septembre à 10h39

    Petite rando vraiment splendide ! Encore plus beau maintenant et à l’automne peut-être.
    Sur terrain sec la boucle se fait en 4 heures.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !