Tête des Ombres - Face Nord

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1250m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une course hors norme se déroulant sur un terrain d'une fascinante beauté. La grande façade nord de la Tête des Ombres n'en demeure pas moins rugueuse et austère. Une ascension très physique qui n'intéressera que quelques marginaux à la recherche d'émotions fortes.

Accès

  • Départ : fin de la piste forestière "Bois de la Combe du Loup"

Du sud : prendre direction Veynes, Col du Festre, Agnieres-en-Dévoluy,Saint-Disdier. Défilé de la Souloise. Puis D.537, lieu-dit "La Taissonnière", prendre la piste à gauche (route forestière du Sapey).

Du Nord : prendre direction Corps, Pellafol, Saint-Disdier. Puis D.537, lieu-dit "La Taissonnière", prendre la piste à droite (route forestière du Sapey).

Précisions sur la difficulté

Pour montagnards aguerris ayant l’habitude de progresser sur des itinéraires alpins non balisés.

Randonnée de haute volée ou alpinisme ?... difficile de trancher :
Le niveau de difficulté correspond à la cotation T5 décrite par Camp to Camp.

  • Les 800 mètres de la paroi se grimpent dans une pente moyenne à 40°.
  • De nombreux passages sont encore plus raides avec plusieurs ressauts parfois exposés (II).
  • Terrain exigeant - recherche permanente du meilleur itinéraire.

Une fois engagé, il serait très délicat de rebrousser chemin.

Équipements :

  • La corde : aucun équipement en place. Corde rassurante.
  • Le casque : obligatoire sur le haut du parcours.
  • Le piolet : il s’est avéré particulièrement efficace pour franchir les premières pentes herbeuses encore imbibées de la rosée matinale.

Les infos essentielles

  • Cartographie : TOP25 3337 OT Dévoluy-Obiou-Pic de Bure
  • Point fort  : son caractère insolite
  • Altitude de départ : 1370m
  • Sommets atteints :
    • Tête des Ombres : sommet de la crête vers 2300m
    • Tête de Lapras : 2584m
  • Distance de la boucle : 8km
  • Dénivelée cumulée  : 950m pour la seule Tête des Ombres, environ 1250m en ajoutant l’ascension de la Tête de Lapras
  • Balisage  : aucun
  • Date de sortie : août 2015

Itinéraire

Remarque

  • La piste d’accès au site : Au-delà de la Maison Forestière de Peiseiriou, la piste carrossable devient éprouvante pour les véhicules.
    Si l’on ne connait pas les lieux, il est recommandé de faire une reconnaissance préalable (paumatoire).

Prémices d’une ascension

C’est en parcourant le Couravou que mon regard fut immanquablement attiré par cette vaste muraille.
Mois de mai : afin d’assouvir mon désir de découverte, je décide de faire une reconnaissance visuelle de cette grande paroi.

Vers la Tête des Ombres

Départ de chez moi à 2h00 du mat.
Il est maintenant 5 heures, j’arrive à Veynes. Je connais une boulangerie ouverte à cette heure matinale. J’achète des viennoiseries chaudement sorties du four... il faut bien ça pour me requinquer !
J’arrive au pied de la face vers 6 heures.

Le départ

Une fois de plus, je me retrouve au beau milieu de cet incroyable amphithéâtre calcaire.
Encore embrumé, le Vallon de la Combe du Loup se dérobe à la clarté du jour.

  • Départ : le Vallon de la Combe du Loup (1370m).

S’élever dans la combe en direction du Couravou (sud-ouest).

Bifurquer progressivement vers le pied de la face de la Tête des Ombres (vers 1600m).

La Tête des Ombres se dévoile par intermittence.
Ce sont de brefs instants où mon cœur bat la chamade... cette face nord au nom évocateur m’impressionne.

Les Charances

Repérer une pente herbeuse ornée de quelques sapins.

  • Il est impératif de trouver la bonne draille.

La rampe se révèle plus escarpée que je ne le pensais.
Je l’estime à 40°, voire plus raide sur un passage où quelques roches émergent.
Encore détrempée, la pente scélérate demande une bonne dose de sang-froid. Heureusement le piolet m’assure un ancrage efficace.

S’orienter sud-ouest.

De part et d’autre, de profonds ravins longent un ruban herbeux.

Appuyer sur la droite pour se rapprocher du ravin. Plus haut, le terrain se dépouille inexorablement de son manteau végétal.

Atteindre des contreforts rocheux qui semblent oblitérer toute progression.
À cet instant, je ne sais pas où se trouve le passage, je ne sais même pas s’ il en existe un !

Je tâtonne, fouille la paroi du regard... rien de probant.
Je commence alors ma prospection. J’atteins le bord d’un précipice surmonté d’une falaise infranchissable. Trop à droite et trop tôt.

Se diriger vers le centre de la paroi rocheuse. Suivre les rainures d’une dalle pentée (à gauche et en légère descente).

Monter à nouveau en repérant une vire. C’est le passage clé.
Celle-ci se remonte de gauche à droite. Elle est immédiatement suivie d’un pas d’escalade (II).

Déboucher sur le haut d’un pignon rocheux. Partir sur la droite à travers des pentes caillouteuses. Ce passage conduit au pied d’une immense combe.

Voyage des émotions contraires... entre effroi et fascination.

Le final

J’hésite entre la montée du couloir central et le bord droit de la combe.
J’opte finalement pour le bord droit de la combe :

Le terrain est rugueux, écorché de toute part.
C’est une succession de dévers délicats et de ressauts rocheux délités qu’il faut aborder avec la plus grande vigilance. Je me sens plus à mon aise dans les pentes directes où la prégnance du vide se fait pourtant ressentir.

Étrange beauté minérale dominée par la proue majestueuse de la Tête des Ombres.

De nombreux pics rocheux embellissement le final du parcours. Passer en dessous du premier d’entre eux.

De là, partir à gauche sur un dévers constitué de roches croulantes... vers la sortie.

En faire plus

  • On peut rejoindre facilement le sommet de la proue rocheuse.
  • Inutile de préciser qu’une petite visite du sommet de la Tête de Lapras s’impose !

Le retour

Par la Crête de Samaroux, puis les Aiguilles du Mas.
On retrouve un sentier vers 1700m. Traverser le joli bois Pré Rond, puis les Plagnolles pour terminer la boucle.

Ci-jointe :

La description plus détaillée de l’itinéraire de la Crête de Samaroux par un autre passionné du Dévoluy Valverco (dans le sens de la montée).

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Tête des Ombres - Face Nord »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours