Sortie du 27 janvier 2018 par Pascal Montagne de Sous Dîne (2004m) par les Cheneviers – à raquettes

C'est là-haut que se trouve le soleil, c'est là-haut que se trouvent les couleurs... Il faut juste faire l'effort d'aller les cueillir là où elles se trouvent !

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Grand beau au-dessus du stratus culminant vers 1400m. Doux, pas un souffle de vent.

Récit de la sortie

Une sortie d’après-midi, sans prétentions, pour profiter du beau temps revenu... Lorsqu’on est sous la grisaille alors que le soleil illumine les sommets sous le ciel bleu, difficile de résister à la tentation de monter !

Départ vers 14h30, dans la grisaille et la boue... On ne traîne pas, le soleil est plus haut... On sort définitivement des nuées au col de l’Enclave, et la montée se poursuit dans une ambiance maintenant radieuse. Seul regret, la température excessivement douce qui aura vite fait fondre le saupoudrage de neige de la veille décorant les sapins...

La neige est encore assez ferme, mais on chausse finalement les raquettes pour poursuivre... Le plateau étincelle de blancheur sous le soleil, alors que la mer de nuages s’étend...

Sommet vers 16h30. Le soleil descend, mais on a encore un peu le temps, poursuivons un peu sur les crêtes, dont le lapiaz gavé de neige a maintenant un aspect complètement débonnaire... Le paysage est magnifique...

Retour au sommet, puis descente vers 17h face à un soleil rougeoyant au-dessus de la mer de nuages, presque un décor de cinéma... Ou même mieux, alors que dans l’absence totale de vent, le silence est total... On attendra que le soleil se couche sur l’antécime ouest, alors que dans l’autre direction, les sommets des Aravis et du Mont Blanc se peignent en rose...

17h30, le soleil s’est couché, on poursuit tranquillement la descente dans le calme, alors que, dans la nuit tombante, la lune remplace la frontale... Retour dans le brouillard, fin de la balade vers 18h30.

Dernière modification : 28 janvier 2018

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 27 janvier

Publiée le 28 janvier

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par balouLe 30 janvier à 09h56

    tres beau secteur j’y suis monté une fois il y avait une avalanche avant de sortir au col , au retour j’ai vu un petit chalet avec sentier qui descend a usillon est-ce que l’on voit le Pilat ?

  • par Le 30 janvier à 11h53

    Le Pilat émergeait tout juste, c’était assez difficile à voir.

    En revanche, un pic assez pointu était visible derrière l’extrémité sud du Jura (visible tout à droite sur la photo d’intro). J’ai passé un moment à i’interroger sur la présence d’un pic isolé d’une telle hauteur et si pointu dans ce secteur là... C’est plus tard, en voyant que le pic avait changé de forme, que je me suis dit qu’il y avait anguille sous roche (ou plutôt, centrale sous stratus).

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !