Sortie du 28 août 2018 par jump38 Cime de la Jasse (2478m)

Et une ‘Jasse’ de plus ! Sommet qui mérite la visite en dehors de la période de randos à skis où il est hyper fréquenté.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Temps tout simplement superbe.

Récit de la sortie

Ah la Cime de la Jasse ! Voilà bientôt 30 ans que je l’ai sous les yeux … les jours où Belledonne ne se cache pas timidement dans les nuages ; c’est dire si elle m’est familière, d’ailleurs je l’appelle tout simplement la ‘Jasse’.

L ever 5H15, petit déjeuner, un court trajet en voiture et me voilà au départ à la pointe du jour.

Il est actuellement très rare que je me balade seul. J’adore faire découvrir à mes ami(e)s randonneurs des coins qu’ils ne connaissent pas ou les conduire sur une cime où ils n’iraient pas d’eux-mêmes. A l’époque où Claudine et moi alternions la garde des enfants lors de nos séjours de vacances en montagne, j’ai fait pas mal de balades seul (et elle aussi). Aujourd’hui je suis seul ; Claudine doit soigner une grosse inflammation du genou.

B ien sûr il n’y a personne au départ. Mon sac est léger ; ce n’est pas comme en rando itinérante ! Je monte d’un bon pas assistant aux illuminations (gratuites !) des sommets environnants. Bientôt me voilà en face du tout nouveau Habert d’Aiguebelle qui a subi plus qu’un relooking, il est agréablement méconnaissable. Je passe devant sans m’arrêter.

Maintenant le sentier est régulièrement ‘décoré’ de fanions avec chacun un tout petit bout de tissu que j’imagine fluorescent. Dans trois jours sera donné le départ de l’Échappée Belle et deux de ses trois parcours passent par là. Tout s’explique. Les moins rapides passeront certainement de nuit le vendredi soir … et connaitront probablement deux nuits sans vraiment dormir. Certains traiteront de ‘fous’ ceux/celles qui vont s’élancer pour une course de 144 km et 11000m de D+ ; je n’en serai pas. Je me suis essayé au trail en étant au départ des ‘Templiers’ il y a onze ans. Mal remis d’une blessure au mollet à l’entraînement, j’ai dû abandonner aux deux tiers de la course mais j’ai compris l’état d’esprit de ces ‘fous’ …

Premier arrêt un peu au-dessus du premier des lacs du Vénétier, c’est mon préféré. Il est encore à l’ombre mais le sommet qui m’attend, lui, est au soleil.

T oute ma vie de randonneur je serai étonné par cette fausse impression que l’on a d’éloignement par rapport à un objectif, un sommet ou un col ou un point de passage obligé, qui parait très très loin et que finalement on atteint plus rapidement qu’on ne l’imaginait ; On peut en faire du chemin à pied !

Le dernier lac du Vénétier n’est pas complètement à sec en cette fin août contrairement à d’habitude.

J’adore, et je ne suis certainement pas le seul, les lacs de montagne ; ils sont généralement beaux et leur calme est bienfaiteur. Belledonne pour cela est un massif bien agréable ; nombreux y sont les lacs plus ou moins secrets.

Il est 9H, je suis au sommet, seul avec moi-même. Tout en bas je devine l’emplacement de la maison. Les bruits de la vallée ne parviennent pas jusqu’ici.

E t dire que plein de gens ne connaîtront jamais ce silence que nous offrent ces "cathédrales de la nature" (NB : l’expression est du grand Gaston Rébuffat, elle n’est pas de moi) que sont les sommets des montagnes.

Voilà 20 minutes que je suis au sommet, j’entame la descente. Pour une fois j’ai une contrainte horaire. Je quitte la Jasse avec la quasi certitude que j’y reviendrai. Je croise une première personne à environ une demi-heure du sommet puis ensuite plusieurs autres bien plus bas.

M ais pourquoi donc les gens partent-ils si tard en montagne ? La montagne est tellement plus belle dans la lumière du matin. Et puis vivre un lever du jour c’est comme une renaissance … et j’espère renaître encore souvent !

Jasse, j’as..pire à te revoir !

Dernière modification : 10 septembre 2018

A propos

Auteur de cette sortie :

Dauphinois depuis ma naissance et ayant toujours habité en région grenobloise, j'ai fait ma première rando à 10 ans (c'était le col de l'Alpe en Chartreuse) et n'ai pas passé une seule année sans randonner avec des objectifs locaux ou lointains. Etant depuis 2010 en CVDI (Contrat de Vacances à Durée Indéterminée = à la retraite), j'ai maintenant plaisir à choisir des objectifs pour un groupe d'ami(e)s (...)

Randonnée réalisée le 28 août

Publiée le 10 septembre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 10 septembre à 22h41

    Joli texte et belles photos......
    Et le habert d’Aiguebelle a effectivement bien changé !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !