Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Sac de Couchage Homme, Disco 30 (...) PROMO

    300 € 280 €

  • Doudoune en duvet naturel légère et (...) PROMO

    320 € 224 €

  • Chaussures d’Alpinisme Homme - (...) PROMO

    310 € 275 €

  • Sac à dos de Randonnée - Homme - (...)

    177 €

Conditions météo

Grand soleil au dessus des 2000m d’altitude, avec beaucoup de vent.

Récit de la sortie

Ascension

Le grand Capelet est un sommet qui m’a toujours attiré du fait de sa position entre Gordolasque et Merveilles, mais aussi de par sa forme esthétique (notamment sa face sud-est).

En vacances le vendredi 18, je prépare ma sortie le soir pour partir le samedi 19 au matin. Pour cette randonnée, je pars seul car l’ayant organisé "à l’improviste" et voulant... tout simplement être seul.

Départ à 7h de la maison et arrivée à 8h40 au parking au fond de la Gordolasque. Il y a pas mal de voitures garées au parking et donc beaucoup de marcheurs engagés dans la montée au vallon d’Empuonrame, mais au bout de 30 minutes de marche je finis par être seul, avec comme compagnie une harde de chamois.

En arrivant au Pas de l’Arpette le paysage est fabuleux... mais le vent souffle fort ! Je pars en direction du Mont des Merveilles et je m’arrête pour faire une pause, abrité derrière un rocher, admirant la magnifique mer de nuages entourant les montagnes. Après quelques minutes de pause je reprends ma marche.

Au Pas des Conques, je rencontre un autre randonneur, seul, qui va lui aussi au Grand Capelet, mais nous ne faisons pas beaucoup de chemin ensemble car je m’arrête manger sur les terrasses du sommet. Sur les terrasses, il n’y a pas de vent et il fait bon, je reste me reposer un peu plus de une demie heure.

Après cette pause casse-croûte agréable, je repars pour la montée au sommet.

Le sommet est atteint peu de temps après et d’en haut, j’en profite pour admirer la vue qu’offre ce beau belvédère (le Clapier, la Malédie, le Gélas, l’Argentera... et même le Viso et le Mont Rose !).

Variante de descente

Après environ une heure passée au sommet, je commence la descente en direction de la Baisse du lac Autier. De ce côté, la descente se fait la plupart du temps hors sentier, il faut se diriger grâce aux cairns.

Arrivé à la Baisse Autier, je trouve la descente assez délicate, heureusement il n’y a que moi d’engagé. Après une longue descente dans les éboulis, j’arrive au lac Autier... où il n’y a personne, chose rare !

Le reste du parcours sera fait tranquillement et j’arrive au parking à environ 17h.

En conclusion : un bon début de vacances !

Dernière modification : 26 octobre 2013

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 19 octobre 2013

Publiée le 26 octobre 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 15 août 2014 à 15h22

    superbe tes photos sans neige ! j’ai apprécié la vue des "3000" de la Vésubie ! merci

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !