Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Couvert et venteux. Brouillard tenace au sommet et de 5 à 10 cm de neige compacte à partir du col.

Récit de la sortie

J’adore les Alpes du Sud à la mi-saison. Quand on est seuls dans la montagne. Quand les marmottes sont couchées, les moutons et les patous rentrés, les mélèzes à leur plénitude dorée... Perfection passagère...

Mais que dis-je la demi-saison ?
C’est déjà l’hiver là-haut. La neige est bien campée et on pourrait presque envisager le couloir nord...

Nous partons avec Gilles pour le tour classique du Brec mais avec le bivouac Barenghi comme étape et la Fréma comme objectif.

Un premier bivouac dans les alpages de Fouilouse, après discussion avec la bergère, plutôt accommodante. Un premier dodo sous les gelées du matin et avec un de ces gros matelas à la c... qui te remonte les frigories jusqu’à la moelle.

Montée au pas de la Couletta tranquille, petite visite aux fortifications militaire (1935) de la haute-vallée. Temps heureusement révolus sur ce continent...

Au col, très belle ambiance sur le refuge, et nous continuons à flanc en passant au pied du couloir nord (irais-je un jour ?), puis le lac des 9 couleurs, sublime à ce moment où la brume nous encercle et où l’hiver règne déjà.

Le spectacle de la Fréma sous la neige est motivant malgré le mauvais temps. Nous n’avons pas de crampons mais la neige est compacte et ça ira. L’arrivée au sommet sous les bourrasques et les arêtes déchiquetées délivrent le cachet. Un 3000 en hivernale tout de même...

Ensuite Barenghi 2815m.. un bivouac comme les italiens savent en faire. 9 places mais il vaut mieux être moins si l’on veut respirer. A deux c’est très bien. Nous avons laissé quelques nourritures et une cartouche de gaz en vue des prochains skieurs qui monteront là haut.
Le vent souffle toute la nuit mais ne disperse pas les nuages et le lendemain nous montons à Stopppia sous un temps couvert et quelques gouttes.

Descente du col dans les éboulis puis retour à Fouillouse où les couleurs d’octobre sont ravissantes

Dernière modification : 21 octobre 2014

A propos

Auteur de cette sortie :

Site web : test-materiel-outdoor

Les Monts du Forez ont usé mes premiers godillots, puis les Pyrénées (Balaitous 1er 3000). Les calanques et le Verdon ont occupé tous mes WE des années 90 avec les boucans de Marseille ;-) Et puis sont venues la passion de l'image avec des vidéos... et les tests de matériel.

Randonnée réalisée le 15 octobre 2014

Publiée le 21 octobre 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 19 décembre 2014 à 10h18

    Merci Paul pour ces photos de montagnes saupoudrées. Quand tu passes une nuit à Forciolline (pour le Viso), tu comprends ce que refuge bivouac veut dire ! Si je ne suis pas fan des "tags" à l’italienne pour les indications (signalisation erratique), nos amis transalpins nous donnent des leçons de "savoir vivre" quant à la tenue de leurs refuges bivouacs.

  • par Le 20 décembre 2014 à 14h11

    Et heureusement qu’ils sont là ! ça nous permet de profiter de quelques bivouacs frontières et des levers du jours exceptionnels (Je reviens de Boerio). Oui c’est dommage que sur le versant français, les cabanes refuges soient en ruine.
    Salut Michel ;-)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !