Sortie du 22 mai 2015 par Johnny Montagne d’Aujour (1834m) en traversée, par le Saix et le Lac de Peyssier

J'aurais du y aller plus tôt ! C'est superbement varié pour un sommet à l'altitude finalement modeste. La piste peut paraître longue, mais pourquoi ne pas envisager un mix avec approche en VTT / VTC ?

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Sac de couchage - Mixte - Swing 500 (...)

    319 €

  • Doudoune en Primaloft ThermoBall - (...)

    210 €

  • Chaussures de Randonnée - Homme - (...) PROMO

    160 € 80 €

  • Sac à dos d’alpinisme - Mixte - Cilao (...)

    220 €

Conditions météo

En ce mois de mai perturbé au nord, la latitude équivalente à celle de Donzère garantit un beau ciel bleu presque sans nuages. Vent de nord assez perceptible et frisquet en versant ... nord.

Récit de la sortie

Chiffres

  • Temps hors pauses : 5h20
  • Temps de montée : 2h45
  • Temps de descente : 2h35
  • Dénivelé : 1025m
  • Kilométrage : 17,5 km

Déroulement

La météo venteuse et froide de ces derniers jours ne laisse pas bien de choix si on veut trouver des conditions ressemblant à celles d’une fin mai.

Au sud, c’est clair mais avec un vent violent, au nord, c’est bouché. Les Hautes-Alpes présentent, du moins dans leur partie sud, l’avantage d’un vent un peu moins fort et d’un bon ensoleillement.

Après la belle petite localité (village fleuri) du Saix, je continue au-delà de la pancarte recommandant le parking histoire de grappiller un petit kilomètre sur la longue piste. Je trouve une petite place de parking au moment où la piste commence réellement à monter, juste avant le défilé du Gouravour.

Comme si bien décrit dans le topo, ce n’est qu’émerveillement sur la piste qui remonte jusqu’au lac de Peyssier. Finalement le temps n’est pas si long que cela sur le cheminement dans les gorges, le bruit de l’eau qui coule étant toujours reposant pour l’esprit.

Je languis quand même d’arriver au lac que, à la réflexion faite, j’ai contourné un peu rapidement car ayant le sommet en ligne de mire.

Bonne montée assez raide vers le sommet et, au sortir des bois, découverte du chaos rocheux avant la faille. Cette faille est une merveille mais l’effet venturi s’y fait sentir et le débouché sur le versant nord rappelle que le vent est frisquet.

J’irai m’abriter derrière le socle en béton de l’antenne de télécommunication pour casse crouter au soleil du sud tout en évitant la froidure du nord.

Longer cette montagne vers le col de l’Armande est ludique avec quelques petits passages où il faut mettre les mains. En restant le plus possible sous l’arête en versant sud, je retrouve la chaleur et évite certains désagréments évoqués dans le topo. (Il faut bien effet lâcher la crête au petit collet herbeux)

La piste entre le col de l’Armande et le fond des gorges m’a paru vraiment longue malgré la beauté des bois bordants la piste.

La descente, quoique longue, le long du torrent de Maraize et le final dans le défilé du Gouravour a été au contraire très agréable, la lumière de l’après-midi faisant bien ressortir les plissements des montagnes sur la droite du parcours.

Une bien belle journée en définitive sous le soleil des Alpes du sud..

La crête du Roc de Longue Dent semble être une alternative pour raccourcir le retour (ou l’aller suivant le sens choisi), je l’essaierai la prochaine fois.

Dernière modification : 30 mai 2015

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

L'homme pressé est un homme déjà mort (proverbe Berbère).

Randonnée réalisée le 22 mai 2015

Publiée le 30 mai 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 30 mai 2015 à 15h29

    Sur la photo 13, c’est Revuaire et le Rocher de Beaumont que l’on aperçoit.
    Je n’y suis pas retourné depuis 1983...
    Voilà qui donne envie !

  • par Le 31 mai 2015 à 16h06

    Revuaire je ne connais pas, mais j’ai par contre fait le Rocher de Beaumont en Aller-retour depuis Serres (GR l’année dernière à la même époque. C’est une belle rando vraiment très panoramique sur cette longue crête. J’avais beaucoup aimé.

    Mais y avait-il toutes ces antennes de télécom au sommet de Beaumont en 1983 ?

  • par Le 31 mai 2015 à 20h31

    En 1983, je parlais d’Aujour !
    Je l’ai atteint par le versant Savournon et je suis descendu par le nord-est.
    Le Rocher de Beaumont est la première montagne que j’ai gravi (à l’âge de 7 ans et donc bien avant). A cette époque l’antenne principale existait déjà, je l’ai toujours connu ! Les autres sont apparues bien plus tard.
    Il est possible d’en faire la traversée (de Serres à Trescléoux). Il existe aussi des variantes plus confidentielles :)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !