Tête de Girardin (2876m) par Pied du Mélezet Sortie du 21 août 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Grand beau tout simplement. Pas un nuage ... même sur l’Italie.

Récit de la sortie

J’ai fait la connaissance de Ceillac en 1967 et j’en suis tombé carrément ‘amoureux’ ; mes défunts parents aussi et j’y ai passé avec eux de nombreuses semaines de vacances et pas mal arpentés les pentes de ce coin de paradis. Je suis allé plusieurs fois au lac Miroir et au lac Ste Anne mais ne me souviens pas les avoir vu aussi beaux que nous les verrons ce jour.

Claudine et moi allons refaire le chemin parcouru en rando itinérante le 24 juillet dernier, mais également faire découvrir à un de nos fils et sa compagne, cet itinéraire magnifique qui conduit à la Tête de Girardin.

C’est grâce à un lever nocturne que nous nous retrouvons à 7H au départ du sentier menant au lac Miroir. Nous y arrivons un peu avant 8H30. Il n’y a personne et pas un souffle d’air. L’endroit est magique et l’arrêt photos sera, à juste titre, de longue durée. Quel enchantement !

Nous arrivons vers 9H30 au lac Sainte Anne qui lui aussi est encore désert. Lui aussi offre un miroir comme je crois ne jamais l’avoir vu. Il n’a pas le bleu qu’on peut lui trouver par une belle journée d’automne, mais qu’il est beau quand même ! Il aura toutefois la faveur d’un moins grand nombre de photos que le Miroir !

Quand nous quittons le lac, les premières personnes, montées du parking du Fond de Chaurionde, arrivent au lac.

Le col Girardin nous tend ses pentes accueillantes ; allons-y !

Au col le vent souffle assez fort ; alors, nous ne trainons pas pour prendre la sente en pente sud qui, au départ est plutôt étroite et un peu exposée (mais pourquoi tomberait-on ?).

Nous nous réchauffons un peu à l’abri du vent au Poste Optique et sommes bientôt au sommet de la Tête de Girardin. Quel spectacle. Même l’Italie est dépourvue de nuages, c’est dire !

Pour Claudine et moi nos regards se portent vers le col de Mary (ou de Maurin) où nous étions quelque trois semaines plus tôt mais avec une météo bien moins favorable : les lacs du Roure doivent être magnifiques aujourd’hui.

A la descente nous ne retournons pas au col mais empruntons une trace, repérée à la montée, qui plonge versant nord-ouest et retrouve rapidement la bonne trace de montée au col.

Lorsque nous retrouvons le lac Ste Anne, ses berges sont copieusement garnis de personnes venues en apprécier le cadre.

Notre projet initial était de boucler en redescendant vers le parking de Chaurionde mais une mini assemblée générale en cours de casse-croûte au-dessus du lac en décidera autrement : nous prendrons le même parcours qu’à l’aller.

Toutefois nous prenons en bordure de la piste de ski un début de sentier, balisé en jaune, repéré à la montée qui nous fera éviter les pistes et nous ramènera, après une courte traversée, à l’extrémité sud du lac Miroir.

Retour à la voiture, qui est maintenant largement entourée d’autres véhicules.

Quel plaisir : une balade de gens heureux !

Dernière modification : 22 août 2016