Mont Mézenc (1753m) Sortie du 22 décembre 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un peu de neige au Mézenc.

Conditions météo

Ciel mi-bleu et mi-voilé. Bien sûr, le Soleil a choisi la partie voilée...
Températures douces pendant l’ascension et vent glacial au sommet.

Récit de la sortie

La neige est tombée en petite quantité. Pas assez pour avoir de beaux paysages hivernaux car avec les températures douces, la neige n’est pas restée sur les arbres.

Pendant l’approche, le paysage est magnifique avec le grand plateau enneigé, un léger brouillard dans les vallées et le lac de Saint-Front gelé.

Départ de la Croix de Boutières et rencontre avec le sympathique (et pittoresque) "Plus haut habitant permanent du massif Central" qui vit à 1515m d’altitude.

Les raquettes sont sur le sac. Dans la forêt, la faible couche est en pleine fonte.
Je les mets à la sortie de la forêt. Non qu’elles soient indispensables, mais elles sont lourdes et les crampons faciliteront la marche sur la neige damée par les nombreux ascensionnistes de la veille.

Le ciel est partagé entre le bleu et un voile nuageux qui affaiblit la lumière du Soleil.

Montée en pull et sans gants jusque sur le plateau sommital balayé par un "sensible" vent de nord ouest.
Arrêt obligatoire !
Je mets le bonnet, puis l’anorak et aussi la capuche qui n’est pas de trop. Les gants, bien sûr. Une seule paire suffit...j’ai connu le Mézenc plus froid que ce jour.

Sommet ardéchois, puis sommet est puis sommet nord ou Croix du Mézenc en cherchant un coin abrité du vent pour le casse-croûte tout en admirant le fantastique panorama. La vision de la forêt de pénitents de neige sera pour une autre fois... j’espère...
Avec le Soleil voilé, même à l’abri du vent, il ne fait pas chaud.

Qu’importe ! La descente est courte et en moins d’une heure je suis de retour au parking.
Les chaussures changées, je pars aussitôt, le chauffage de la voiture au maxi.
Quelques minutes plus tard, je mange tranquillement, dehors, sur les rives du lac de Saint-Front.
Sans un souffle de vent, comparé au sommet, j’ai l’impression d’une douceur méditerranéenne...

Dernière modification : 23 décembre 2016