Lac Longet (2371m), Lac Verdet (2445m), Lac du Petit (2400m) Sortie du 4 juillet 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Petite variante d'itinéraire passant par la Tête du Plane à la montée et par la gouille Perche au retour.

Conditions météo

Plein soleil, température de 16°C au lac Verdet à 14h30, vent assez soutenu.

Récit de la sortie

Quel contraste avec l’ambiance glaciaire rencontrée lors de cette même sortie au début de l’été dernier ! Il faut dire qu’après un printemps plutôt chaud, la fonte des neiges a environ 2 semaines d’avance par rapport à l’été 2016.

Ce sont donc des paysages verdoyants et fleuris qui m’attendent sur le parcours. Et quitte à retourner aux lacs, autant varier un peu l’itinéraire.

Tout d’abord, en passant par la Tête du Plane. Lorsque le sentier venant de la Savonne se termine sur une piste carrossable au point coté 1924m, j’ai pris un chemin qui part sur la droite, environ 100 mètres plus loin.

Ce chemin date des années 1950, lorsque fut construite la petite usine hydroélectrique de la Savonne. Non entretenu et en cul-de-sac, il permet l’accès à la conduite forcée qui alimente l’usine.

Juste après le dernier lacet sur ce chemin, un sentier débute très discrètement sur la gauche. Il traverse d’ouest en est la Tête du Plane en passant légèrement en contrebas du point haut de cette montagne. C’est l’occasion de découvrir des points de vue un peu différents et inhabituels sur les environs.

Du coup, j’ai entrevu un sentier non répertorié qui semble se diriger vers l’extrémité ouest de l’arête de Monséti. À explorer dans un futur assez proche et pas trop lointain, si possible !

Arrivé à la chapelle Saint-Pierre-aux-Liens, j’ai traversé le verrou des Mollettes où l’on peut observer à foison des traces de passage d’anciens glaciers du Würm ("dos de baleine", stries glaciaires). Attention au cheminent pour rejoindre le sentier des lacs, des sentiers et des traces partent dans tous les sens sur le secteur des Mollettes.

Après la tournée des lacs Longet et Verdet, auxquels s’ajoutent 2 petits lacs situés en amont et à l’est du lac Verdet, j’ai mis le cap sur la gouille Perche afin de découvrir un nouveau lac et changer un peu l’itinéraire du retour. J’avais dû renoncer à m’y rendre à l’automne 2015 pour cause de brouillard.

Pour rejoindre la gouille Perche à partir du lac Longet, c’est assez simple : sur la rive ouest du lac (là où se jette un ruisseau dans le lac), débute une sente qui monte en direction du sud.

Cette sente longe des barres rocheuses qui se trouvent sur la droite, puis les contourne en virant plein ouest. La gouille Perche est rapidement en vue, en contrebas.

Ce petit lac situé à l’altitude 2400m est d’une tranquillité assurée. Car si les lacs Longet et Verdet sont très peu fréquentés, la gouille Perche l’est encore moins, soit une fréquentation quasi nulle.

J’ai pensé un instant m’aventurer au Col de la Grande Imbasse, d’autant plus que j’ai repéré sur les photos aériennes une sente qui descend dans le joli vallon du Charvet. Ce pourrait être l’objet d’une future sortie !

En quittant la gouille Perche, il faut remonter un peu vers la sente précédemment empruntée, puis partir hors sentier (plus ou moins au sud-est) en privilégiant les parties herbeuses jusqu’à retrouver le bon sentier pris à la montée.

Dernière modification : 25 juillet 2017