Aiguille de Morges (2986m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1700m
Durée :
1 jour

D'une esthétique remarquable, l'Aiguille de Morges domine les profondes vallées de Champoléon et du Valgaudemar. Son panorama époustouflant me fait vite oublier les efforts consentis pour profiter de la beauté sauvage de cette région des Alpes... "lorsqu'elle est préservée, la nature multiplie les raisons de l'approcher." – Auteur :

Accès

  • Prendre la direction du Champsaur - D.944 Pont-du-Fossé.

Avant Orcières-Merlette au niveau de "Pont de Corbière", bifurquer au nord, D.944a - Vallée du Drac de Champoléon.

Puis, direction les Borels, les Gondouins, les Baumes. Suivre la D.472 jusqu’au parking se trouvant au terminus de la route.

Précisions sur la difficulté

Pour montagnards aguerris ayant l’habitude de progresser sur des itinéraires sauvages.

  • Le sentier : bien marqué mais présentant quelques passages plus délicats.
  • Le final : pierriers raides et instables réclamant de solides notions de tout-terrain. Ambiance alpine et petite escalade sur rocher moyen - casque recommandé.

Remarque : descente particulièrement délicate sur terrain humide. Pour accompagner des personnes moins expérimentées ou impressionnables, la corde est un élément de sécurité appréciable.

Les infos essentielles

  • Cartographie : IGN TOP25
    Obligatoire : 3437OT Champsaur-Vieux Chaillol
    Recommandée : 3437ET Orcières-Merlette-Sirac
  • Point fort : une aiguille mythique
  • Altitude de départ : 1470m
  • Sommet atteint : Aiguille de Morges
  • Distance du parcours (A/R) : 16km
  • Dénivelée cumulée : environ 1700m
  • Balisage : sente jusqu’à 2300m puis hors sentier et sans aucun balisage par la suite
  • Date de sortie : août 2015

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Première partie sur sentier

  • Départ : parking les Auberts (1470m).

Emprunter le chemin longeant le Drac Blanc. Un petit pont franchit le torrent d’Isora. Environ 250 mètres après celui-ci, abandonner la piste.
Prendre alors le sentier sur la gauche (signalétique col de Vallonpierre).

L’itinéraire grimpe vigoureusement en rive gauche du torrent d’Isora.
Le sentier bien marqué surplombe un vallon sauvage très encaissé. En contrebas, le tumulte d’une cascade rompt le silence du sous-bois.

Franchir un passage potentiellement dangereux : c’est un couloir d’effondrement et il ne faut pas lambiner car des rochers en équilibre précaire se trouvent juste au dessus !

Le sentier balcon flirte parfois avec le vide (quelques pas sur rocher - facile mais exposé).

Au nord, un à-pic rocheux paré d’une immense cascade verrouille l’extrémité du vallon.
Par moment, on aperçoit la belle aiguille qui joue à cache-cache avec le relief.

Vers 2000m, le sentier plus sinueux s’oriente au nord-est (rive gauche du torrent de Vallon).
On distingue un replat coupé de nappes d’eau : le lac des Lauzons.

Hors sentier : vers le Val Haut

Quitter le sentier qui mène au col de Vallonpierre :

À 2300m, sortir des lacets qui se brisent à angle aigu. En tâtonnant un peu, trouver l’accès permettant de franchir le torrent de Vallon. Ce passage délicat se trouve juste au-dessus de la chute d’eau.

Descendre le raidillon, franchir le torrent , puis s’orienter au nord-ouest - “le Mourre de Clausis”.

Poursuivre la traversée ascendante en direction d’un replat herbeux. On découvre de magnifiques croupes gazonnées entrecoupées de ravines noires.

Repérer une sente à moutons que l’on suit jusqu’à une cabane pastorale (2420m).

  • La cabane est visible sur la photographie aérienne mais ne figure pas sur la carte IGN.

Poursuivre au nord.

Emprunter une sente délicate frangée d’un ravin. Celle-ci descend sur le Vallon Long.

Le Val Haut est marqué à gauche par une grande barre rocheuse facilement contournable (pente raide au début).
Sous la face austère du Montagnon, traverser au mieux le Val Haut en franchissant les ondulations du relief.

Au fur et à mesure que l’on s’élève, le couvert végétal s’épuise.
Désormais minérales, les pentes se redressent à l’approche du sommet.
Il faut "s’arracher" pour atteindre le col (2796m).

Beauté sévère du Cros des Chevrettes où des rubanements rouges émergent des roches sédimentaires plus sombres.

L’assaut final : vers la merveilleuse cime

« La conquête d’un air plus pur et d’une vue plus large emplira toujours l’âme humaine de fierté » G.Hanotaux

Poursuivre à l’ouest sur la ligne de crête. Franchir une dalle pentée assez glissante (sur une vingtaine de mètres).

Le dernier bastion est défendu par un escarpement rocheux plutôt raide :

Quitter la crête pour le milieu de la face, sans toutefois essayer d’atteindre la crête sommitale par le versant ouest (rares cairns).

  • Celle-ci est flanquée d’un piton rocheux que l’on prend souvent pour le sommet principal.

Après ce passage en dévers, monter plus directement sous le sommet.
Trouver des marches rocheuses assez raides qui se révèlent plus délicates à redescendre.

Atteindre la crête sommitale et ses empilements de gros blocs plus ou moins stables. Le sommet est sobrement chapeauté d’un cairn.

Si la vue du col est époustouflante, celle du sommet est l’une des plus belles qu’il m’ait été donné de voir en trente années de montagne !

Remerciements à Manu pour cette photo de l’Aiguille de Morges vue du Pic de Vallonpierre.

Dernière modification : 16 mai 2018
Pic de Vallonpierre (2741m)

A propos

Auteur de ce topo :

Marcher en montagne : "je suis bien là, où je me dois d'être. C'était la question cruciale de la vie. La plus simple et la plus négligée." Sylvain Tesson

Topo publié le 1er septembre 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (7).
  • par Le 2 septembre 2015 à 13h51

    Très belle ascension sur une magnifique aiguille qui pousse la coquetterie à friser les "3000" sans les dépasser, ce qui lui permet de rester plus confidentielle.

  • par Le 3 septembre 2015 à 18h58

    Ta remarque est fort à propos et mon prochain topo devrait enfoncer le clou !

  • par marmottonLe 4 septembre 2015 à 06h12

    Magnifiques photos !

  • par Le 4 septembre 2015 à 08h11

    Un faible pour la 30 et la 15 !

  • par Le 4 septembre 2015 à 17h38

    superbe rando, dans un cadre sauvage......à retenir pour une prochaine !

  • par Le 5 septembre 2015 à 10h57

    yo ! superbe aiguille dans ce secteur très sauvage et un poil paumatoire. Bravo Michel !
    Je suis atterré devant la vue de la cime du vallon... où sont les corniches de glace ? J’ai une photo de 1983 qui ferait sensation... triste quand même...

  • par Le 5 septembre 2015 à 11h39

    Merci à tous pour vos commentaires !
    C’est marrant que tu en parles parce que je me suis fais la même réflexion en ce qui concerne la Cime du Vallon.
    Des Aiguilles que j’ai gravi dans les Ecrins, seule la Dibona la surclasse, mais ce n’est pas le même niveau.
    Il y a des randos absolument fabuleuses à faire dans ce secteur... et beaucoup ne sont pas encore sur AR !

  • par Le 6 septembre 2015 à 20h36

    Enfin, un topo de cette fameuse aiguille ! toujours un objectif pour moi ! Merci !

  • par Le 10 août 2017 à 21h56

    Hello Cyril ,
    en effet, bien content qu’un autre Michel ait mis un topo sur cette belle aiguille .
    Cette rando ,que je considère comme la plus belle du Champsaur ,je la fais chaque année depuis plus de quinze ans .Mais cette année nenni ,le chemin d’accès au vallon d’Isola est fermé pour cause de travaux .Nous avons donc décidé ,mes amis Jacques ,Jean-Christophe et moi-même ,de faire le tour de l’aiguille de Morges et le sommet depuis Navette ,en passant par le "chapeau",le col de Morges ,descendu le "vallon long" ,remonté le "vallon haut",gravi l’aiguille de Morges ,redescendu le "vallon haut" ,remontés au col de Vallonpierre ,enfin rejoint le Gioberney avec un arrêt au refuge de Vallonpierre pour boire une bonne"ambrée".
    Ouf ,on a posé les fesses dans la navette qui nous a ramèné à la "Chapelle en valgo."
    Soit dix heures quarante cinq de marche pour plus de 2500m de dénivelé + .
    Bien sur cette belle boucle peut être effectuée en deux jours avec un coucher au
    refuge de Vallonpierre .
    MICHEL (alias Roger,alias Isard05)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !