La Grande Lauzière par la Combe de Jasse Bralard retour par le Lac David

Difficulté
Difficile
Dénivelé
1400m
Durée
1 jour
Voir le tracé de l'itinéraire

Avertissements et Droits d'auteur

Randonnée sauvage une fois quitté le plateau des Lacs Robert, pour accéder à la Grande Lauzière par le vallon de Jasse Bralard. Le retour par le Lac David pour récupérer le sentier sur la croupe de l'Echaillon permettra d'effectuer la boucle. Sommet incontournable du secteur, au même titre que la Croix de Belledonne, la Grande Lance de Domène, le Grand Colon et le Galeteau.

Accès

EN VOITURE

  • Départ de la randonnée, du parking du Recoin de Chamrousse sur la commune de Chamrousse.
  • De Grenoble, prendre la direction de Gières puis Uriage-les-Bains par la D.524. Puis prendre à gauche la D.280 puis la D.111 en direction de St-Martin-d’Uriage et Chamrousse. Tourner à gauche au rond-point, et monter vers le Recoin de Chamrousse 1650m. Se garer en épi face à l’arrivée de la Télécabine de la Croix.

Précisions sur la difficulté

  • Aucune jusqu’au lieu-dit Clôt des Vernes, balisé par le GR.
  • Méfiance dans le petit couloir sud pour grimper la Crête de l’Echaillon, bien suivre le balisage de traits jaunes.
  • Prudence pour le dernier tronçon du sentier quelque peu aérien avant d’atteindre la Combe de Jasse Bralard.
  • Hors sentier ensuite pour l’ascension de la Grande Lauzière où seuls quelques cairns vont vous guider.
  • La descente sur le Lac David est cairnée pour retrouver le sentier de la Crête de l’Echaillon.
  • Il est évident, que cette randonnée est conseillée aux randonneurs aguerris, sachant lire une carte IGN.
  • La pluie et le brouillard sont déconseillés.

Les infos essentielles

  • Randonnée effectuée le 12/07/2017.
  • Participants : seul.
  • Carte : IGN TOP 25 3335 OT Grenoble Chamrousse - Belledonne
  • Altitude de départ : 1650m
  • Altitude atteinte : 2741m
  • Horaire : à peu près 8/9h00
  • Distance : environ 20 km
  • Dénivelé : environ 1400m
  • Positions GPS de la Grande Lauzière
    • Longitude : 5.959°
    • Latitude : 45.158°
  • Balisage :
    • Traits jaunes et blanc/rouge du GR.549, poteaux directionnels jusqu’au lieu-dit Clot des Vernes.
    • Jaune sur la Côte de l’Echaillon.
    • Aucun, quelques cairns dans le Vallon de Jasse Bralard et l’ascension de la Grande Lauzière.

Itinéraire

LES LACS ROBERT PAR LA BRÈCHE ROBERT SUD

Suivre La trace du GR.549 et du GR.738 nouvellement balisé pour ce dernier qui emprunte communément le même itinéraire, qui se dirige vers le nord, où un premier poteau directionnel au lieu-dit Recoin 1650m, nous indique le Col de l’Aiguille. Un peu plus haut, au lieu-dit Le Caf 1732m poursuivre vers La Balme par le GR.549 en laissant le GR.738 continuer vers le Col de l’Aiguille.

  • Le GR.738, franchit la Brèche Robert Nord.

On atteint rapidement le lieu-dit La Balme 1820m, sous le point IGN 1873m. Laisser ici le chemin montant à gauche, poursuivre sur celui de droite à plat pour rejoindre le Col de la Balme 1830m.

  • Prendre la direction des Lacs Robert par le Couloir de Casserousse.

Le GR.549 remonte nord-est, des traits jaune l’accompagne également. Il passe par une petite tourbière sur le bord du chemin et arrive au lieu-dit Couloir de Casserousse 1960m.

  • Garder la direction des Lacs Robert, par la Brèche Sud.

Le décor devient alors très minéral, notre GR.549 très bien marqué et balisé traverse des pierriers et amas de gros blocs, en versant nord sous Casse Rousse et débouche sur la Brèche Robert Sud 2020m.

Descendre vers les Lacs Robert, le sentier les contourne par le sud, et rejoint le lieu-dit Lacs Robert 1998m.

LA COMBE DE JASSE BRALARD

  • Prendre vers le nord la direction de la Brèche Nord et Refuge de la Pra.

Notre GR.549 passe rapidement non loin de la Cabane des Lacs Robert, et parvient subitement au lieu-dit Brèche Nord 2008m où il fera la jonction avec le GR.738.

  • Poursuivre sur le GR.549/738 qui se seront ralliés pour le même cheminement en direction du Grand Sorbier.

Le sentier descend bientôt en lacets raides dans une combe, et parvient au lieu-dit Grand Sorbier 1929m. Rejoindre rapidement à proximité, le lieu-dit Clôt des Vernes 1929m, 1923m sur l’IGN.

  • Laisser ici le GR.549/738 poursuivre vers le Refuge de la Pra.

Notre nouveau sentier remonte en lacets, devenant plus raides, il se dirige vers un couloir sous la falaise. Bien suivre les nombreux traits jaunes.

Il atteint le sommet de la croupe, persévérer vers le nord. Après avoir traversé un vaste pierrier, et atteint le col sans nom à l’est du point IGN 2192m, on commence à dominé la Combe de Jasse Bralard issue du Col de la Grande Vaudaine.

Descendre en lacets avec attention, le sentier est quelque peu raviné. Il effectue une traversée aérienne, où la vigilance est requise pour les derniers passages, avant de prendre pied dans la Combe de Jasse Bralard.

LA GRANDE LAUZIERE

Franchir un torrent en suivant toujours les marques jaunes. Notre sentier bien tracé remonte sa rive droite jusqu’à un replat. Quitter le sentier au niveau d’un petit lac qui suivant la saison peut être asséché. Continuer dans le fond de la combe.

La pente se redresse, rester sur la rive gauche du torrent. On franchit ainsi le verrou, fermant le haut vallon au sud du point IGN 2326m. Vers l’altitude de 2270m environ, laisser une ligne de cairn qui fuit vers le nord, pour desservir un col sans nom sautant sur le Lac David.

Poursuivre vers l’est, pour franchir un petit verrou, où peu après ce dernier on arrive à l’emplacement d’un ancien lac asséché aujourd’hui. Insister dans le fond du vallon, jusqu’à se trouver sous le Col de la Grande Vaudaine se devinant à l’est.

Virer au nord à l’est du point IGN 2485m, et remonter un talweg longuement, jusqu’à atteindre un vaste col dominant la Combe de la Grande Vaudaine. Virer nord-ouest pour remonter un second talweg cairnée, le but est de rejoindre la voie normale de la Grande Lauzière sous son arête sud-ouest.

Une trace bien marquée file nord-est sous l’arête, puis par une dernière traversée aérienne prend pied sur un large col entre Tête Noire à l’est et la Grande Lauzière à l’ouest. Une trace contourne le sommet par le nord.

RETOUR PAR LE LAC DAVID

Redescendre l’arête sud-ouest jusqu’à l’embranchement pris à la montée du vaste col. Rester sur l’arête et la quitter par la gauche quand un ressaut se présente. Descendre un couloir où le sentier bien cairnée, aboutit sur le col au nord du point IGN 2326m.

Une bonne trace suit la rive gauche de la combe, descend vers le nord sur un replat. Virer vers l’ouest vers un petit lac surplombant le Lac David dès que possible.

Contourner bientôt le Lac David par sa rive est et sud, en désescalade et escalade facile pour parvenir sur le sentier balisé de traits jaunes, sur sa rive ouest sur son déversoir.

Notre sentier remonte sur la croupe au sud du lac, et entame une descente aérienne dominant la Combe de Jasse Bralard. Il retrouve l’itinéraire du matin qu’il suit vers le point IGN 2192m.

Il franchit de nouveau le pierrier, remonte sur la croupe, redescend par le couloir avant de retrouver le lieu-dit Clôt des Vernes.

Au lieu-dit Brèche nord 2008m, monter jusqu’à la Brèche Nord en direction du Lac des Pourettes. Prendre la trace barrée d’une croix du GR.738, elle traverse au-dessus des Lacs Roberts, et rejoint la Brèche Robert Sud.

Renter par le GR.549 pris à la montée.

Journée de 12/07/2017.

Je reviens une fois de plus seul au Recoin de Chamrousse. Cette fois ci, je garde le GR.549 qui franchit la Brèche Robert Sud. Je croiserai un jeune couple au-dessus du Col de la Balme qui a passé la nuit sous tente au bord des Lacs Robert il est 8h30.

Je remarque à leurs pieds des petites baskets fines avec leurs petites socquettes, j’aperçois même leurs chevilles découvertes et ne peut m’empêcher de leur faire quelques recommandations qu’ils écoutent tout de même avec attention.

9h35, du haut de la Brèche Sud, je regarde la Combe Mottin réalisée le 08/07, le soleil éclaire les Lacs Robert un peu bas cette année.

Je file en direction du nord, du Refuge de la Pra. Je remonte la croupe, où je retrouverai le cairn de la bifurcation de montée vers le Col de la Petite Vaudaine.

Sans but précis encore, ici me vient une idée de boucle lancée avec Christophe sur le Grand Sorbier. Je poursuis donc sur ma croupe, et arrive dans la Combe de Jasse Bralard que je remonte jusqu’à cet ancien lac asséché aujourd’hui.

Quelques marmottes détalent devant moi, je suis seul dans ce vallon cerné de hautes cimes à la base d’un entonnoir raide en éboulis. Je ne sors pas la carte, j’ai visionné Géoportail encore ce matin, il est écrit Col de la Passure. Vous l’avez compris, je désire faire la boucle Col de la Passure Col de la Petite Vaudaine.

J’escalade cet éboulis d’abord sur sa rive droite, puis je tire à droite en traversée sous un mamelon rocheux. Derrière celui-ci, un couloir d’éboulis se présente, je le remonte, c’est raide. tellement raide, que je me dirige vers un secteur terreux où mes pieds collent mieux.

L’entonnoir se resserre de plus en plus, et ne fait plus qu’une vingtaine de mètres de large. Une trace traverse vers sa rive droite, et revient au centre du Col de la Passure que j’atteins. Entre deux falaises. Il est 12h00.

Sur son versant sud, la pente est je dirais plus raide encore. Je descends sa rive droite si je puis dire, et traverse à gauche dans cet éboulis raide. Devant une difficulté où ça plonge, je distingue la Cabane de Vaudaine loin en contre bas. Il faut descendre en désescalade, je ne vois pas plus bas, seul je rebrousse chemin.

Je remonte difficilement les quelques dizaines de mètres et redescends avec prudence dans le Vallon de Jasse Bralard.

Que faire maintenant, le sommet le plus réalisable la Grande Lauzière. J’attaque la montée vers le nord, et en me retournant pour regarder le Pic de Mirebel, autre destination future, j’aperçois sur un col plus à l’ouest un gars.

Il descend sous le Pic de Mirebel, et stoppe après avoir parcouru une centaine de mètres, il remonte à son col. Je poursuis vers le nord, et me retourne souvent, le gars essaye de descendre du coté ouest Col de la Passure sur Géoportail.

13h25, je gagne la Grande Lauzière. Je reste quelques minutes et décide de rentrer par le Lac David.

14h30, sur le déversoir du Lac David, je renseigne une dame désirant se rendre sur la Grande Lauzière. Un jeune couple part en direction du sud.

Je les rejoins plus haut, et échange quelques mots avec eux. Jeune couple novice en rando, lui 24 ans elle 20 ans, ils viennent du plat pays. Ils me demandent de passer devant, alors je pars devant. Je franchis la Combe de Jasse Bralard, remonte vers le point IGN 2192m, et de ce col en me retournant aperçois le couple du plat pays au loin.

Je dévale mon couloir, la chaleur se fait ressentir, je remonte les lacets vers les lacs Robert, je regarde ce jeune couple du plat pays descendre le couloir à leur tour. Je traverse de la Brèche Robert Nord à la Brèche Robert Sud par cette trace déjà empruntée.

Je m’arrête au-dessus, il est 16h45, il est temps de s’alimenter un peu. Je casse la croûte au bord du chemin, regardant les randonneurs itinérants passer avec leurs gros sacs bien remplis. Je jette un dernier regard sur le plateau des Lacs Robert, le jeune couple du plat pays n’est pas là.

Je plonge sur le Recoin de Chamrousse, renseigne une fois de plus des novices, et m’arrête au niveau d’un troupeau de moutons dans la lande. Je les laisse tranquille en attendant quelques minutes qu’ils s’écartent du chemin.

18h00, de retour au Recoin, exténué je prends la route sans m’arrêter prendre une mousse cette fois ci. Je regarde sur Géoportail, et compare avec ma vieille carte papier, et m’aperçois de la bourde de l’IGN. Sur l’IGN, le Col de la Passure est bien donné au-dessus de l’entonnoir, alors que sur ma carte papier il est bien marqué à l’endroit où j’ai vu ce gars.

Ça m’apprendra, j’ai eu confiance à l’IGN, et eu la flemme de sortir ma carte papier sur le moment. Vérifier par vous-même.
Vendredi soir, je regarde le planning de Sarras Randonnées, et m’aperçois que demain samedi, une sortie est prévue au Lac des Quirlies. Je leur proposerai d’effectuer la Crête des Sauvages et l’Échine de Praouat.

Dernière modification : 18 juillet 2017