Pointe de la Sana (3436m) par le glacier des Barmes de l’Ours

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1584m
Durée :
1 jour

Ce sommet de Vanoise offre un très beau panorama sur de nombreux sommets de haute Tarentaise et de haute Maurienne. Depuis quelques années déjà, son accès est facilité par la disparition complète du glacier de la Sana et un glacier des Barmes de l'Ours fortement réduit. Un parcours malgré tout assez exigeant, sur un terrain de haute montagne. – Auteur :

Accès

De Val d’Isère, rejoindre la vallée du Manchet et continuer au-delà du parc sportif (franchir le ruisseau La Calabourdane). Parking disponible au niveau du départ du télésiège du Manchet (1930m).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3633ET Tignes - Val d’Isère
  • Altitude de départ : 1930m
  • Altitude du sommet : 3436m
  • Dénivelé cumulé : 1584m
  • Distance : 19,8km

Matériel

  • Crampons et piolet conseillés, même si le glacier des Barmes de l’Ours est facile et sans danger.

Difficultés

  • Cette randonnée est consistante mais ne présente pas de difficultés techniques particulières.
  • Toutefois, vigilance dans le couloir d’accès au Col des Barmes de l’Ours, l’accumulation de neige y est bien plus importante que sur le glacier (présence possible de petits ponts de neige).

Ascension

Du parking, poursuivre au sud sur la piste qui passe à proximité des chalets ruinés du Manchet (point coté 1957m) et se termine à la prise d’eau au niveau du ruisseau du Charvet.

Laisser le sentier qui indique le Refuge du Fond des Fours et prendre environ 100m plus loin, un second sentier qui s’élève sur la gauche (direction Col de la Rocheure – Rocher du Mont Roup), contourne un petit mont rocheux (marmottes) par le point coté 2080m, puis redescend pour franchir le ruisseau du Charvet (pont).

Suivre la piste en rive gauche du ruisseau et continuer tout droit au point coté 2124m, ouest, sur un sentier qui contourne le Rocher du Mont Roup en passant légèrement à l’aval du chalet du Charvet.

Une fois passé le chalet, le sentier se dirige au sud-ouest face aux parois rocheuses de la Pointe de la Sana qui sont en vue.

Au point coté 2562m, on franchit un ruisseau. Juste après ce ruisseau, quitter le sentier principal (qui rejoint le Col de la Rocheure) en partant sur la droite, sud-ouest.

Le parcours se déroule maintenant hors sentier, sans balisage, dans un univers minéral.

Longer d’abord la rive droite de ce ruisseau sur un petit plateau en très faible pente, jusqu’à arriver au pied des éboulis et moraines qui marquent l’ancienne extension aval du glacier (quelques décennies) des Barmes de l’Ours.

Remonter alors cette assez fastidieuse zone d’éboulis et moraines, en restant dans l’axe du sommet (pour l’orientation) et en obliquant peu à peu au sud.

On prend ensuite pied sur ce qu’il reste du glacier des Barmes de l’Ours en progressant parallèlement aux parois rocheuses visibles sur la droite.

Vers l’altitude 3040m, virer au sud-est en direction d’un couloir plus raide qui permet d’atteindre le Col des Barmes de l’Ours (3077m). Ce col est bien marqué et se repère sans difficulté.

Après le col, on arrive sur un replat. Se diriger sud-ouest et passer le récent lac de fonte (sans nom), vestige de la disparition du glacier de la Sana.

Pour gravir la rampe finale, 2 possibilités :

  • Au plus court en prenant la trace (peu marquée) qui longe (à distance) la paroi rocheuse par l’arête sud-est. Cette montée sur terrain schisteux est assez raide mais libre de névés dès la fin juillet ou début août (en jaune sur le tracé IGN).
  • En partant très légèrement vers la gauche, ouest, dans un petit vallon creusé par l’ancien glacier de la Sana. Montée un peu moins raide mais le relief est plus chaotique et les névés y persistent plus tardivement. Virer ensuite au nord à partir de l’altitude 3350m pour atteindre l’arête sud-ouest et la suivre jusqu’au sommet de la Pointe de la Sana.

Descente

La descente s’effectue par le même itinéraire.

  • On peut préférer la descente de la rampe par l’arête sud-est (descente sans efforts sur terrain lisse et schisteux) le long de la paroi rocheuse, afin de profiter de 2 brèches qui permettent des vues plongeantes sur le glacier des Barmes de l’Ours.
Dernière modification : 16 mai 2018
Pointe de la Sana (3436m) par Pralognan et le refuge de la Leisse

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 22 mai 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (9).
  • par Le 29 novembre 2014 à 15h38

    Bonjour Alexandre ! si j’ai bien saisi, pas besoin d’être encordé sur ce glacier débonnaire ?

  • par Le 30 novembre 2014 à 00h55

    Bonjour Agarock. L’encordement n’est pas nécessaire sur le glacier des Barmes de l’Ours qui ressemble de plus en plus à un très grand névé.

    En revanche, quelque soit la période envisagée ainsi que les conditions d’enneigement, des crampons peuvent s’avérer utiles voire indispensables.

  • par Le 30 novembre 2014 à 10h02

    Ok, merci pour ta réponse ! je comptais bien emmener mes crampons et mon piolet.

  • par Le 4 juillet 2017 à 14h08

    Bonjour,
    Est-ce que quelqu’un peut me renseigner sur l’enneigement actuel sur l’itinéraire de la Sana ?
    Merci

  • par Le 4 juillet 2017 à 20h50

    Bonjour Guillaume.

    De visu : montée avec crampons sur le glacier des Barmes de l’Ours, entre l’altitude 2800m et le col 3077m. Il reste de grands névés sur la rampe mais en passant bien à droite le long de l’abrupt, l’ascension peut se faire en grande partie sur terrain sec.

  • par PascalLe 15 juillet 2017 à 17h00

    Bonjour Alexandre
    La pointe est-elle accessible depuis le refuge de la Femma, via le col des Barmes de l’ours ? Dans ce cas, crampons et piolet sont-ils nécessaires puisqu’on ne passe pas sur le glacier des Barmes de l’ours ?
    Merci d’avance.

  • par Le 15 juillet 2017 à 17h33

    Bonjour Pascal,
    voir le topo d’Alain https://www.altituderando.com/Pointe-de-la-Sana-3436m-par-la

  • par PascalLe 17 juillet 2017 à 10h40

    Merci Galipette.

  • par Le 17 juillet 2017 à 15h15

    Bonjour Pascal et merci galipette. Tu as eu la réponse à ta question, bonne rando à la Sana !

  • par Le 9 août 2017 à 19h43

    Ascension réalisée le lundi 7 août dernier. La partie en glace étant vraiment très réduite, nous avons pu traverser le glacier sans crampons, bien qu’ils auraient été appréciés (traversée d’à peine 100 m sur la glace nue, là où la pente est la plus faible, le reste sur éboulis). Du col au sommet, l’itinéraire est totalement sec.
    La vue à 360° est évidemment une belle récompense, mais le plus beau moment sur cette course est lorsque la Grande Casse et la Grande Motte se découvrent, au dernier moment, alors que le sommet est à seulement quelques pas.

  • par Le 9 août 2017 à 22h22

    Merci Guillaume, pour le partage de tes impressions et des conditions rencontrées sur ce parcours.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !