Roche Close (2739m) en traversée et Pic des Têtes (2661m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1400m
Durée :
1 jour

Présence du vide stimulante sur une arête splendide et haut perchée. Un parcours exigeant, sans temps de répit, au milieu d'une faune pétulante. – Auteur :

Accès

Sur la D900, passer le col de Maure, direction Seyne, prendre à droite pour rejoindre le hameau Maure. Continuer sur l’étroite route jusqu’au parking situé au point 1462 sur la carte IGN.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN 3439 ET
  • Altitude du départ : 1462m
  • Altitude des sommets : 2739 et 2661m
  • Dénivelée totale : 1400m
  • Durée montée Roche Close : 3 heures
  • Durée Pic des têtes : 4 heures
  • Durée totale : 6 heures 30
  • Matériel : piolet utile pour l’ascension du couloir de l’antécime de Roche Close

Ascension

Pas grand chose à ajouter au texte de Labande, page 228-229 de son Haute Provence. Du parking, situé peu après le pont sur la Blanche, on suit une piste facile jusqu’à la grosse cabane des Mulets. Il faut quitter là le balisage jaune, passer derrière la cabane et commencer l’ascension du gros éperon herbeux nommé Le Bosquet puis Clôt du Col La Pierre sur la carte. Poursuivre jusqu’au Col La Pierre.

Au col, on devine un vieux sentier (parfois recouvert par les névés) qui traverse en oblique le cirque d’éboulis sous la cime nord de Roche Close. On l’emprunte jusqu’à un replat (point 2499 sur la carte) et on fait face au couloir qui mène sur la crête est de l’antécime nord appelée La Mournière. Le couloir est raide (40°, plus ?), la neige, s’il en reste à cette saison, est impraticable et le rocher bien délité. Exposition franche.

On parvient à une belle crête débonnaire où l’on dérange un beau troupeau de jeunes bouquetins. On rejoint facilement le sommet de La Mournière pour suivre enfin l’intégralité de l’arête qui mène au sommet principal. Cette arête n’est pas techniquement difficile mais très exposée en deux passages.
Pour le plus délicat des deux, l’étroitesse est telle que l’on peut aisément passer à califourchon sur l’arête (prévoir 20-25m quand même...) ou bien choisir le bord ouest où vous devinerez une vire de quelques centimètres qui font bien l’affaire. Grande présence du vide des deux côtés sur plusieurs centaines de mètres.

Le sommet s’atteint plus facilement (petits cairns). Il s’agit ensuite, en restant le plus près du fil de la crête de rejoindre le col des Têtes. Les passages délicats se succèdent. Il faut rester concentré malgré les très nombreux caprins curieux de vous découvrir là pour choisir l’itinéraire correct : la pente cache les difficultés et les ressauts rocheux sont nombreux et complexes. Beaucoup de passages exposés.
Une fois atteint le col, on arrive très vite au Pic des Têtes par une belle trace dans les pierriers.

Descente

Il faut revenir au col des Têtes et descendre en lacets le pierrier ouest en suivant une vague trace et quelques cairns en visant le point 2273 ou le sommet de Pié gros. Là une sente assez franche part vers le nord, longe les éboulis sous la crête de Roche close et rejoint Plan vallon où une ribambelle de sentes et de pistes retrouvent la source de la Blanche et plus bas la cabane des Mulets.

Dernière modification : 16 mai 2018
Tour du Tourtourel par la cabane des Mulets

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 16 juin 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par JSLe 10 septembre 2013 à 16h10

    Pour avoir effectué plusieurs fois cette rando, je tiens à rajouter qu’il ne faut pas la prendre à la légère... nous sommes à la limite (voir dedans) de l’alpinisme.
    Comme stipulé dans le topo, il y a 3 passages très aériens et très exposés sur les crêtes qui ne laissent pas le droit à l’erreur. (si tu tombes c’est la tombe)
    Une corde est fortement conseillée pour les moins habitués à ce type de terrain.
    Sinon l’ambiance aérienne et la solitude associée en font vraiment une magnifique rando de grande envergure. A conseiller mais pas à tout le monde !

  • par Le 8 octobre 2015 à 19h29

    Salut Roland,
    Je viens de suivre tes traces sur Roche Close et le Pic des Têtes. La face nord de la Mournière était givrée. Le couloir en neige dure et le rocher comme une savonnette. Qui aurait pensé prendre un piolet ou des crampons pour un 8 octobre ? pas moi... Heureusement j’avais des chaussures rigides et en bataillant un peu c’est passé. Merci pour ce bel itinéraire. Mes amitiés.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !