Tête de Malacoste (3216m) et Mont de Salsa (3328m) en traversée par la Crête de Mongioia

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1700m
Durée :
1 jour

Une magnifique traversée de crête à plus de 3000m qui permet de rallier le plateau sommital désertique de la Tête de Malacoste au pas de Mongioia. De ce dernier, on pourra entreprendre, bien sûr, l'ascension du célèbre Bric de Rubren. Mais à l'écart de la foule de ce dernier, le Mont de Salsa ravira les aventuriers en quête de calme. L'arrivée au sommet par son arête nord-ouest sur des dalles inclinées pointant dans le ciel est tout simplement grandiose. – Auteur :

Accès

De Saint-Paul-sur-Ubaye, prendre la D 25 jusqu’à son terminus à Maljasset.

Parking obligatoire à l’entrée du hameau.

Précisions sur la difficulté

  • Sens de l’itinéraire nécessaire.
  • L’arête ouest de la Tête de Malacoste est un peu escarpée.
  • Le début de la crête Mongioia est escarpée avec quelques passages bien raides sous la crête en versant italien.
  • La montée au Mont de Salsa par l’arête nord-ouest est raide.

Les infos essentielles

Carte IGN : TOP 25 3637 OT Mont Viso - St-Véran - Aiguilles - PNR du Queyras

Altitudes :

  • Départ : 1900m
  • Tête de Malacoste : 3216m
  • Point bas de la crête de Mongioia : 3055m
  • Pas de Mongioia : 3085m
  • Mont de Salsa : 3328m

Dénivelé total : 1700m
Temps total : 10h

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Tête de Malacoste par l’arête ouest

Suivre les indications du TOPO d’Alain jusqu’au plan de Gandin.

Une fois arrivé au plan de Gandin, s’engager sur l’arête sud-ouest du point coté 3123m, la remonter jusqu’à ce dernier.

De ce point, la vue est remarquable sur la face nord de la Tête de Malacoste. Son arête ouest sera une bonne entrée en matière pour la suite...

L’arête ouest de la Tête de Malacoste est un peu escarpée et raide sur le final mais se remonte sans difficultés majeures. Arriver sur le plateau, puis continuer jusqu’au sommet dorénavant tout proche.

L’ambiance lunaire du plateau sommital nous projette instantanément sur une autre planète. C’est désertique à souhait !
Alors que nous étions parti pour enchaîner la Tête de Gandin et si possible dans la foulée le Pelvat de Chabrière et la Tête de l’Autaret, voilà que Gregori ne détache pas son regard de cette magnifique crête, celle de Mongioia qui rejoint le pas du même nom, et du Mont de Salsa, qui élance admirablement sa cime entre celles du Rubren et du Viso.
Il ne m’a pas fallu longtemps pour succomber à la tentation...

Traversée de la crête de Mongioia

Du sommet de Malacoste, descendre plein nord vers le début de la crête de Mongioia, une bonne trace part dans le dévers versant italien en évitant les premiers ressauts.

Puis, la crête se fait assez large pour progresser tranquillement. C’est de très courte durée, enchaîner plusieurs contournements en contrebas de la crête descendante, toujours en versant italien, le terrain est escarpé et très raide. Descendre sur le premier point bas de la crête (point coté 3056m).

La crête, à ce point bas est bien large, on contourne facilement un gros ressaut par la droite. La crête s’affine à nouveau mais les petits ressauts successifs se franchissent facilement à même la crête.

Par la suite, la crête se fait large et facile et on arrive au col coté 3055m indiqué par un gros cairn. De ce point, la trace part dans le dévers du versant français du Monte Guiep et rejoint finalement le pas de Mongioia.

On pourra gravir au choix (ou les deux !), le Bric de Rubren, plus fréquenté, ou le Mont de Salsa, plus sauvage.

Mont de Salsa par l’arête nord-ouest

Se diriger vers le bivouac Franco Boerio puis vers le pas de Salsa. Avant la montée finale vers ce dernier, prendre plein ’est’ vers le début de l’arête nord-ouest.

La remonter par une trace vers une petite barre rocheuse qui se franchit soit par un passage de faiblesse sur la droite, soit directement sur le fil de l’arête.

Rejoindre le sommet par des dalles peu inclinées.

Du sommet du Mont de Salsa, le panorama est grandiose, peut-être même plus qu’au Bric de Rubren pourtant tout proche...

Retour par le vallon de Rubren

Descendre du sommet directement par les sentes de la face sud-ouest dans des éboulis et rejoindre le pas de Mongioia.

Suivre le sentier de descente sur le vallon de Rubren que l’on suit jusqu’à la cabane éponyme puis vers l’alpage de la Blave.

Retrouver le GR de retour à Maljasset passant successivement le ravin de la Salcette et le plan de Parouart où l’on retrouvera l’itinéraire de montée.

Je conseille personnellement le retour en rive gauche de l’Ubaye, bien plus ombragé que le sentier passant en rive droite, lorsque le soleil cogne !

Dernière modification : 1er novembre 2018
Bric de Rubren ou Mongioia (3340m) et Mont de Salsa (3328m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 11 septembre 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par NICOLe 23 juin 2017 à 19h24

    Bonjour , je vais faire ce parcours dans 1 mois, je me demande s’il est possible d’aller vers le sud sur l’arrête quand on est a Gandin ? ( vers Chabriere et l’Autaret )
    MERCI BEAUCOUP

  • par Le 4 août 2017 à 12h28

    Bonjour,

    Je suis déjà passé par là (en itinérant), mais en sens inverse, c-a-d en arrivant du Bivouac Boerio.
    Arrivé sous le point 3056 (au N de la Tête de Malacoste, donc) ... Je n’ai vraiment pas compris comment ça pouvait passer plus haut. Je ne voyais plus vraiment de trace.
    Je me suis demandé un moment si ça passait en allant vers la Punta Mait, en franchissant l’épaule entre la Punta et la Tête vers 3000m... Il y a des traces (pas certain qu’elles soient humaines...). Mais j’ai pas osé.
    Du coup, je me demande ce que vous voulez dire par "une bonne trace part dans le dévers versant italien en évitant les premiers ressauts." ?
    Autrement dit, est-ce que ça descend plein N depuis le point 3216 (c-a-d pile le sommet) ou plutôt depuis le point 3212.
    Franchement, arrivé là haut (mais en faisant un grand détour (et perdant bcp de temps) par Grange Sablus et le Col de Malacoste) j’ai eu du mal à y voir clair ... d’autant que j’y ai passé peu de temps vu que du coup j’ai du changer d’objectif pour la nuit suivante... Je suis descendu par le Vallon de la Bouteille jusqu’à Maljasset ... c’est très long ... Bref... Je compte bien y retourner fin Août pour voir ça de plus près.

    Une petite idée de mon itinéraire sur ces photos.
    https://goo.gl/photos/MPixqdFD6VfJ3DSb9

    Le passage hypothétique côté Punta Mait est sur celle-ci :
    https://goo.gl/photos/WM3zhBFeuDXdtK8q6

    Merci d’avance de votre aide (pas évident, je sais) éventuelle.

    J-L

  • par Le 4 août 2017 à 15h23

    Salut, la crête descend plein nord depuis le sommet (tu peux regarder le tracé sur la carte IGN en cliquant en haut de la page).
    Pour la trace, elle est au départ de la crête (en partant de Malacoste) tu peux la voir sur les photos 39, 40, 41. Après, il faut suivre au plus simple dans un terrain raide et escarpé...

  • par Le 4 août 2017 à 15h32

    Nico, réponse tardive, c’est un itinéraire que j’envisage, d’enchaîner Gandin et Pelvat de Chabrière... Avant d’arriver au Pelvat, il faut redescendre de la crête pour aller chercher la brèche cotée 3123m puis suivre l’arête sommitale.

  • par Le 4 août 2017 à 16h16

    Merci pour ta réponse Dyn.
    Donc... c’est pas encourageant... dans le sens de la montée (Boerio -> Malacoste), avec un sac forcément lourd (itinérance...) ... c’est du genre très éprouvant / 1 pas en avant 2 en arrière...
    En regardant ta photo 39 et les miennes, je pense que je suis arrivé sous le ressaut qui suit celui avec de l’herbe et des roches blanchâtres dessous. Là, j’ai du descendre un peu trop. En regrardant tes photos, j’ai bien l’impression qu’il faut rester au plus près de l’arête... vraiment raidasse !
    A revoir ... sinon, j’envisage de passer par la Baisse de la Gavie et tenter de suivre au mieux l’arête Ouest de Malacoste.

    Merci pour tes précisions.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !