Tête de Vachères (2402m) par sa face sud

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1000m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

C'est par un itinéraire très confidentiel que je vous invite à découvrir ce secteur du massif. À n'en pas douter, voici une opportunité d'affirmer son goût pour la Wilderness en partant pour une ascension où l'exaltation et le frisson sont au rendez-vous !

Accès

  • Départ du Col du Festre.

Si l’on vient de Gap ou de Veynes :
Prendre la D.937 en direction de la Cluse et du Col du Festre.

Si l’on vient de Corps :
Prendre la D.537 vers Pellafol et St-Disdier, puis la D.937 jusqu’au Col du Festre.

Si l’on vient de Mens :
Prendre la D.66 Jusqu’au Lac du Sautet et Pellafol, puis St-Disdier et la D.937 jusqu’au Col du Festre.

Précisions sur la difficulté

Pour montagnards aguerris ayant l’habitude de progresser sur des itinéraires engagés non balisés

  • Parcours difficile où il faut avoir le pied sûr. Passage par une vire délicate suivie de pentes très raides (40/50°).
    Crête parfois aérienne et pierriers instables.
  • Enfin, n’oubliez pas de partir couvert car l’exposition aux chutes de pierres est maximale (ne pas s’engager dans la voie lorsque des chamois sont sur la crête).
    Le casque est donc obligatoire.

Remarque : aucun équipement en place.

Les infos essentielles

  • Cartographie : TOP25 3337 OT Dévoluy-Obiou-Pic de Bure
  • Point fort : ascension d’une des plus belles Aiguilles du Dévoluy par une voie rarement parcourue.
  • Altitude de départ : 1442m
  • Sommet atteint : Tête de Vachères 2402m
  • Distance de la boucle : 12km
  • Dénivelée cumulée : environ 1000m
  • Balisage : suivre le GR de pays jusqu’au Vallon des Aiguilles, hors sentier par la suite et sans balisage
  • Date de sortie : juillet 2015

Itinéraire

Vers le pied de la face

Du col du Festre, prendre la direction du col des Aiguilles (GR de Pays du tour du Dévoluy). Pas à pas, le chemin de terre devient sentier.

Vers 1700m, passer à proximité d’une cabane pastorale. Après une courte grimpette, l’itinéraire surplombe la cascade de Saute Aure.

Le sentier débouche sur le Vallon des Aiguilles. Les méandres d’un petit ruisseau serpentent le long de ce beau vallon bucolique.

Sur la droite, on distingue une autre cabane pastorale. Quitter le sentier aux environs de Fontaine du Roy en obliquant au nord-ouest.

Poursuivre hors sentier en direction de l’Aiguille de Serre Long. Quitter la croupe arrondie par une sente rocailleuse permettant d’atteindre le pied de la face (2100m).

La face sud de l’Aiguille de Vachères

S’élever en suivant une crête délimitant l’immense pierrier de la Montagne du Vallon.

Gravir l’éboulis qui se présente jusqu’au pied d’un escarpement assombri par la proximité de grands pics rocheux. De droite à gauche, une vire aérienne très exposée permet de gagner le pied des gradins.

  • Le passage présente quelques similitudes avec le Pas de Paul : voir le topo et la sortie associée.

S’ensuit une montée dans un couloir où la pente se durcit (très raide).

Au sortir du couloir, l’herbe semble recoloniser la face mais les pentes sont encore rudes.

La rampe terminale :

Sur la droite du sommet, rejoindre la crête par une échancrure. Progresser vers la Tête de Vachères (2402m) en suivant le fil d’une arête vertigineuse.

Le retour par la traversée des Aiguilles de Vachères

C’est parti pour une belle traversée le long d’une crête émaillée de précipices. De part et d’autre, on sent la présence de ces deux grands abîmes.

« Les faîtes exigus où il n’y a plus d’ombre – sauf la mienne. »

Progresser sur un "rocher moyen" ; il va sans dire que la vigilance est de mise.

Déboucher sur un dévers très raide fait de strates instables.

  • Il serait impossible d’enrayer une glissade à cet endroit et son contournement paraît illusoire.

Une fois l’obstacle franchi, la crête se révèle moins engagée.

Atteindre un bastion rocheux que l’on contourne, par une pente d’éboulis, en perdant quelques dizaines de mètres de hauteur.

Rejoindre la crête par une courte grimpette jusqu’au sommet secondaire de l’Aiguille de Vachères (2397m).

Gagner le col (2293m), puis basculer dans la belle pente d’éboulis de la Plate des Serres.

  • Le pierrier relativement homogène peut se dévaler en mode "pente rapide".

Rejoindre le point de jonction de la boucle vers la Fontaine du Roy, puis par l’itinéraire emprunté à la montée.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Tête de Vachères (2402m) par sa face sud »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Tête de Vachères (2402m) par sa face sud »

L'Aiguille de Vachères, c'est celle de gauche (vue de la Jarjatte). Le départ. La montée vers Serre Long. Roc et Tête de Garnesier. Une voie esthétique... la plus directe ! (indicatif) La paroi vue de l'Aiguille du Haut Bouffet. Les premiers ressauts. Superbe ambiance dans la face. Le Roc de Garnesier en face. Plus haut, dans les pentes herbeuses. La sortie sur la crête et le sommet qu'il faut rejoindre par l'arête vertigineuse. Le sommet ! Une vue magnifique. Un sommet comme je les aime...sans fioritures ! Sur la crête. Sur les Aiguilles de Vachères. La face nord. Une crête plus douce par la suite. Le Grand Ferrand au fond. Contourner la paroi de droite. A droite, l'immense paroi rocheuse se détache de la crête. La Rama est en vue. Eboulis de la Plate des Serres. Tête de Vachères vue de Serre Long.