Tête de l’Estrop (2961m) par le Vallon du Laverq

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1500m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Assurément, cette magnifique ascension est une bonne bavante ! La montée par le beau vallon du Laverq vous fera découvrir le splendide site des Eaux Tortes et s'enchaînera avec la grimpée hors sentier vers la crête des Barres parmi de gros blocs rocheux. Le sommet, quant à lui, délivrera un somptueux panorama sur les Alpes du Sud et les grands sommets des Alpes du Nord. Restera le long retour, éprouvant par la descente dans un dédale de blocs mais gratifiant car passant par de sauvages lacs d'altitude...

Accès

Entre le Lauzet-Ubaye et Barcelonnette, prendre la direction du Martinet et du Laverq. Prendre la petite route menant à l’abbaye, continuer après celle-ci jusqu’au parking du ravin des Vieux.

Précisions sur la difficulté

  • Très longue course sur un jour.
  • Sens de l’itinéraire nécessaire.
  • Après les Eaux Tortes, l’ascension s’effectue hors sentier dans des blocs rocheux.
  • La descente s’effectue dans des éboulis et des blocs.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 3439 ET Seyne - Chabanon - Grand Puy - Tête de l’Estrop
  • Altitudes :
    • Départ : 1640m
    • Tête de l’Estrop : 2961m
    • Col Millet (ou col du Glacier)  : 2848m
  • Dénivelé total : 1500m
  • Temps de montée : 5/6h
  • Temps total : 10/12h

Itinéraire

Vers les Eaux Tortes

Du parking du ravin des Vieux, continuer sur la piste qui s’enfonce dans le vallon du Laverq.

Après quelques lacets, on débouche à l’intersection du Plan Bas (1820m). Suivre à gauche par la cabane en direction des Eaux Tortes et le refuge de l’Estrop. Suivre la même direction à l’intersection de la Pépinière (1870m) un peu plus haut.

Le sentier continue en forêt et remonte le ravin des Lausas. A l’intersection de la Lambresc (2190m), continuer vers les Eaux Tortes.

Au panneau indicateur des Eaux Tortes (2250m), suivre par le tour des Eaux Tortes.

Vers la crête de la Barre et la Tête de l’Estrop

Bien repérer le sommet de la Tête de l’Estrop qui est juste à droite d’un sommet rocheux en forme de dôme (2872m) séparé par le pas de la Grosse Barre.

Par confusion, j’ai pris ce dernier comme le sommet de l’Estrop, et j’ai gagné la crête de la Barre à la cote 2808m à mi-chemin entre les pas de la Grosse et la Petite Barre.

Pour atteindre le pas de la Grosse Barre, remonter hors sentier les pentes herbeuses parmi des rochers puis la zone de gros blocs en passant entre les deux barres rocheuses.

De la cote 2808m, j’ai tiré un peu sur la crête en direction de l’Estrop, cette dernière devenant trop escarpée, je suis descendu en versant sud en louvoyant dans des petites barres rocheuses et j’ai rejoins le sentier montant du refuge.

Du pas de la Grosse Barre, remonter les dalles terminales donnant accès au sommet.

Le retour en boucle par les lacs

Rejoindre le pas de la Grosse Barre et descendre en versant sud, puis, en hors sentier, contourner la Tête de l’Estrop en longeant les barres rocheuses.

Lorsque l’on revient à crête, on trouve un énorme cairn. La descente par le col de Millet (ou col du Glacier, 2848m) n’est pas ici ! Il faut encore continuer en versant sud pour l’atteindre, on trouve alors une bonne trace.

Je n’ai pas regarder la carte et j’ai cru que le gros cairn indiqué le pas de descente... J’ai franchi un plan incliné très raide parmi de petites barres rocheuses et me suis enfoncé dans un petit ravin croulant avant de me retrouver au dessus de grandes barres infranchissables... J’ai du remonter ce ravin pourri et traverser un terrain marneux pour regagner la crête...

Suivre la trace plein nord-ouest dans un terrain marneux, puis par une traversée de blocs rocheux en suivant bien les cairns, atteindre un premier lac sans nom, puis un deuxième coté 2569m.

Peu après, on passe entre deux autres petits lacs et on rejoint le sentier balisé menant au col de Vautreuil. Prendre le sentier dans le sens de la descente.

On finit par revenir au dessus des Eaux Tortes et à l’intersection du Pied des Dalles (2270m) prendre en direction du Plan Bas.

Le sentier rentre dans les bois et serpente jusqu’au Plan Bas que l’on rejoint en franchissant une petite passerelle.

Retour par la piste prise à l’aller.

Dernière modification : 30 juin 2018
Tête de l’Estrop (2961m) par les Eaux Chaudes

La carte du topo « Tête de l’Estrop (2961m) par le Vallon du Laverq »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours