Têtes de Cuguret (2912m) et Siguret (3032m) en traversée par la Baisse de la Charbonnière

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1900m
Durée :
1 jour

L'ascension en traversée des deux sommets qui dominent Jausiers et la vallée de l'Ubaye. – Auteurs : et

Accès

Dans la vallée de l’Ubaye, passer Barcelonnette (04) et rejoindre le village de Jausiers.

Tourner à droite à la sortie du village, en direction du col de la Bonnette, et se garer, à gauche de la route, devant le centre de loisir (Plan d’eau / accrobranche).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

INFORMATIONS

  • Carte : IGN TOP25 3538 ET - Aiguille de Chambeyron
  • Départ : Plan d’eau de Jausiers (1226m)
  • Point culminant : Tête de Siguret (3032m)
  • Dénivelé total : 1950m
  • Distance : environ 16km
  • Temps de montée : entre 5h00 et 6h00 jusqu’à la tête de Siguret
  • Temps du parcours total : environ 9h30 de marche

LOGISTIQUE

Cette randonnée nécessite l’utilisation de deux véhicules :

  • Se rendre d’abord jusqu’au minuscule hameau de Certamussat, côté vallée de l’Ubayette, 2 km après le village Meyronnes sur la D900, afin d’y laisser un véhicule pour le récupérer à la fin de la traversée.
    Stationner le véhicule sur un petit emplacement à droite de la route, à côté du panneau "Roche la Croix / Fort Supérieur"
  • Revenir à Jausiers avec le deuxième véhicule pour le départ de la randonnée. (voir plus haut, l’accès)

DIFFICULTES

  • La difficulté principale de cette randonnée est le fort dénivelé (1950m environ) et nécessite donc, une très bonne condition physique et l’habitude de randonner sur des terrains difficiles à fort pourcentage de montée.
  • Le passage de la Baisse de la Charbonnière ainsi que le cheminement sur la ligne de crête vers la Tête de Siguret est constituée de flysch calcaire instable et friable, et la prudence est donc de mise pour cette traversée.
  • On utilisera parfois les mains sur certains passages rocheux.

ITINERAIRE

Du parking, longer la rive gauche de l’Ubaye afin de récupérer le sentier (P.R) balisé en jaune en direction de la batterie de Cuguret (ancien fort militaire).

Ce sentier monte en lacets dans les bois jusqu’au fort en coupant régulièrement la piste carrossable qui y mène.

Arrivé à la batterie de Cuguret (1866m), le sentier balisé se poursuit sur des pentes herbeuses assez importantes, rejoint deux petites tours militaires qui faisaient office de poste d’observation, l’une à l’altitude 2117m, et la deuxième à l’altitude 2526m.

Arrivé à la deuxième tour, les Têtes de Cuguret et de Siguret sont enfin visibles, ainsi que la ligne de crête qui les sépare.

La Baisse de la Charbonnière se situe entre les deux sommets à l’altitude 2846m.

Le sentier continue sur le fil de l’arête vers la Tête de Cuguret par des gradins rocheux un peu instables, mais faciles.

Du sommet, la vue est déjà immense, et celle-ci permet d’imaginer son futur cheminement vers la Tête de Siguret.

  • Remarque : On peut éviter le sommet de Cuguret en suivant une sente qui l’évite et passe dessous afin d’accéder directement à la Baisse de la Charbonnière.

La descente de Cuguret doit être prudente, puisqu’il s’agit de flysch calcaire instable qui s’effrite facilement, et ça sera le cas sur toute la traversée vers le Siguret.

À partir de la Baisse de la Charbonnière, le cheminement sur la ligne de crête qui remonte vers la Tête de Siguret, est balisé par des marques rondes de couleur orange, ainsi que quelques cairns placés de façon judicieuse.

Le cheminement lors de toute la traversée se fait côté droit de l’arête (ou côté sud), le côté nord étant trop pentu.

Quelques passages rocheux nécessitent l’usage des mains, mais cela reste de l’escalade facile, à partir du moment où l’on assure de bons appuis pour les pieds ainsi que de bonnes prises pour les mains.

  • Bien tester les prises car le rocher est friable.

On atteint le sommet de Siguret après avoir passé un petit couloir rocheux et s’être déporté sur la gauche.

Une vilaine croix en bois sur une petite plate-forme rocheuse nous permet à nouveau de jouïr (par temps clair) d’un panorama à couper le souffle.

DESCENTE

Au nord, on distingue aisément les deux vallons qui permettent l’accession au Siguret :

  • le vallon de la Duyère (à gauche)
  • le vallon Long (à droite)

La descente se fera de préférence par le vallon Long dont les pentes sont plus adaptées.

Du sommet, suivre la ligne de crête à droite en descendant des gradins rocheux, sur environ 150 mètres vers l’est, afin de dépasser visuellement la Crête des Lacs Froids qui sépare les deux vallons de descente (Duyère et Long).

Ensuite descendre ça et là, plein nord, en effectuant des zig-zags, afin de rejoindre, 500 mètres plus bas, le vallon Long.

Poursuivre ensuite la descente dans ce vallon en essayant de cheminer le plus à gauche de celui-ci.

Récupérer une sente vers l’altitude 2300m, qui permet de quitter le vallon Long et de descendre dans le bas du vallon de la Duyère que l’on va suivre jusqu’à la cabane de la Duyère (2132m).

Arrivé à la cabane, passer à gauche de celle-ci et chercher une trace (presque inexistante par endroit) qui part dans les bois et emprunte quelques passages en dévers droit pas très agréables.

Descendre plein nord dans les bois et récupérer le sentier balisé à la peinture jaune (P.R) qui relie le Fort de Roche-La-Croix à Certamussat.

Emprunter ce sentier en prenant à droite.

Il serpente dans les bois, puis se perd, plus bas, dans des prairies plus éclairées.
On descend alors dans les herbes hautes, mais la présence de gros cairns permet de se repérer.

On rejoint enfin le torrent de l’Ubayette que l’on traverse à l’aide d’une solide passerelle, puis on remonte vers la route de Larche (D900), et on récupère juste à gauche, le véhicule que l’on a laissé au départ, au niveau du panneau "Roche-La-Croix / Fort Supérieur".

Dernière modification : 15 septembre 2018
Tête de Siguret (3032m) par Certamussat

A propos

Auteurs de ce topo : ,

Topo publié le 25 juin 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par Le 25 juin 2016 à 10h28

    Bravo, belle traversée et quelle condition physique !

  • par Le 25 juin 2016 à 12h50

    La montagne me rend plus fort ! hé hé !

  • par OlivierLe 17 août à 15h28

    Pour ceux que ça tente, possible de faire la traversée et retourner à Jausiers. 30 kms, +2500m de montée

  • par Le 17 août à 15h59

    Sacré virée, bravo les gars !
    C’est vrai que la croix fait un peu bricolage !

  • par Le 17 août à 17h38

    Apparemment, elle a été changée, d’après une source amicale...

  • par OlivierLe 1er septembre à 18h26

    La croix est un peu mieux, mais c’est pas encore ça :-)
    J’ai pas trouvé pour poster une photo, alors, il faudra me croire sur parole !
    Sinon, voir ici : https://www.strava.com/activities/1776210417
    En tout cas, merci pour votre site, ça m’a donné plein d’idées pour faire des randos / trails qu’on trouve pas ailleurs, avec des chemins qui sont pas sur la carte (Grande Séolane, Montagne de l’Alpe).

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !