Pointe Basse de Mary (3126m) Sortie du 25 octobre 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Beau temps.

Récit de la sortie

Départ matinal aux aurores de Maljasset. Je traverse le hameau jusqu’à la chapelle et descends par la piste à droite menant à la passerelle traversant l’Ubaye. Plus haut, je laisse la piste vers le vallon de Mary et prends le sentier en direction du col de l’Autaret. Je suis celui-ci sur 400m et emprunte un sentier indiqué par un cairn qui grimpe raidement dans le mélézin. Ce dernier passe aux abords de l’ancienne carrière de marbre puis rejoint l’alpage de l’Alpet et sa cabane rudimentaire.

J’hésite encore avec la montée directe pour atteindre le couloir nord... Un itinéraire à prévaloir au printemps lorsque la neige recouvre favorablement la caillasse... Ne voulant pas trop tirer dans mes forces, ayant prévu l’ascension du Péouvou le lendemain, je laisse le couloir nord et traverse le torrent gelé de l’Alpet et gagne la crête de la Testeta.

Le lac de Thuissier est à sec ! Je remonte intégralement la crête jusqu’à l’antécime de la Pointe Basse de Mary. Quelques ressauts ludiques sont évitables par des faiblesses dans les petites barres rocheuses mais je ne résiste pas à escalader deux, trois murs faciles. À l’approche de l’antécime, le terrain change, je passe dans des blocs de gabbro (ou basalte ?) pour finir sur des marbres, tels qu’à la Taillante, dans le final vers le sommet.

Panorama exceptionnel de la Pointe Basse de Mary qui se révèle un belvédère central sur le secteur au beau milieu des géants... Aiguille de Chambeyron, Font Sancte, Péouvou, Rubren/Salsa, Pic du Pelvat, Pointe Haute de Mary dont le point de vue est sensationnel et des plus aiguisés... Le temps clément de cet fin octobre me permet de rester plus d’une heure au sommet. Il ne fait même pas froid à plus de 3000m !

J’effectue le retour dans les gros éboulis directement sur le plateau de Thuissier en passant à proximité du petit lac sans nom coté 2633m. Plus bas, je suis au bord du béal de la Pousterle qui me mène dans un petit vallon. Je rejoins le sentier qui se dirige vers la croix du Passour. Je ne le prends pas et continue à déambuler hors sentier dans les belles pelouses dorées et les mélèzes esseulés en feu. Puis, je retrouve le GR pour la descente finale sur Maljasset.

Dernière modification : 4 novembre 2017