Sortie du 21 septembre 2017 par ThF Pointe Basse de Mary (3126m)

Joli parcours sauvage Haute Ubaye à la découverte d'un sommet qui malheureusement me résista. Il ne s'est pas laissé faire, ayant rebroussé chemin sous l'antécime.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Très bonnes conditions, grand soleil.

Récit de la sortie

L’hiver arrivant tôt cette année avec de la neige sur les sommets, j’avais décidé de faire un "3000" pour finir la saison estivale (dernier jour de l’été ce jour).

Ce fut une vrai galère ! Le cap des 3000 est franchi mais le sommet non atteint.

D’abord, j’ai perdu la sente après la bergerie. Je me suis fait "berner" par un grand cairn, mais en fait ce n’était pas judicieux car il fallait traverser un passage exposé.

Ensuite, après le lac, en remontant, selon les indications du topo ; après la selle décrite, commencent les difficultés pour contourner l’antécime.

Je me suis retrouvé dans un pierrier infâme, pas de cairn, aucun balisage. Le pierrier est instable et demande beaucoup de vigilance.

J’ai du abandonné car le terrain était trop glissant et dangereux (d’autant que j’étais seul). Je me suis arrêté sous l’antécime (d’après mon gps).

Malheureusement, j’avais apporté un cahier après avoir lu les commentaires de la sortie de Stef04, je n’ai donc pu le laisser.

Pour le retour, je suis descendu par la gauche, et je me demande si ce n’est pas plus simple pour monter !

Pour ma part je pense qu’il faudrait la requalifier en difficile. Pas tant pour le fait que je n’ai pu accéder au sommet, mais sur la difficulté de traverser le pierrier et sur le repérage, par l’absence de repère (cairn ou sente évidente).
.
Quel est l’avis de ceux qui y sont arrivés ?

Dernière modification : 22 septembre 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

"Où que le regard se porte, le spectacle est assuré" Patrick Berhault (Encordé mais libre)

Randonnée réalisée le 21 septembre 2017

Publiée le 22 septembre 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par Le 22 septembre 2017 à 12h12

    Bonjour ! personnellement, quand, j’ai gravi ce sommet, je n’avais pas bifurqué au niveau de la carrière de marbre. J’étais entré dans le Vallon de Mary par le sentier balisé, puis j’avais bifurqué à gauche dans les pentes herbeuses et le Vallon du Béal de la Pousterle (marquage ski de rando sur la carte IGN) au dessus de la bergerie inférieure de Mary (que je n’avais pas vue, d’ailleurs, à la montée). Ensuite, sans passer (à l’aller) par les Lacs Tuissier,juste celui placé sous le point coté 2633. J’avais ensuite remonté l’éboulis, (assez pénible, certes...) afin de passer à droite du point coté 3064, qui est l’antécime de la Pointe Basse de Mary. J’ai dû descendre l’arête, (pas très difficile) afin de me retrouver sur le replat situé juste en dessous de la montée finale vers la Pointe Basse. Là, une bonne trace dans le pierrier permet de rejoindre le sommet. Je l’avais fait en solo, par beau temps, et je n’avais eu aucun problème particulier.

    Récit de ma sortie de 2015 : J’ai décidé de remonter le Vallon de Mary et d’emprunter ensuite, le petit Vallon du Béal de la Pousterle qui contourne par le sud le plateau des Lacs Tuissier. Au bout d’une belle et rude montée dans l’alpage, je débouche sur un plateau suspendu où se dévoile le plus petit des Lacs Tuissier (2633m sur la carte IGN).
    La suite sera beaucoup plus minérale.L’ascension se poursuit donc, sur de gros blocs de pierre afin d’atteindre l’arête sud-est de la Pointe Basse de Mary. Lors de cette ascension assez raide et usante, j’ai été sidéré par le nombre de toiles d’araignée et même... d’araignées que j’ai dû enjamber.Heureusement, elles n’étaient pas agressives ouf !!!
    Je débouche enfin sur l’arête et je m’aperçois que je suis monté trop à l’est, puisque le sommet de la Pointe Basse se trouve sur ma gauche. Je dois désescalader plusieurs ressauts afin d’atteindre la base du vrai sommet. Je devine la belle sente qui monte dans le pierrier final et j’ai en point de mire le cairn sommital. Dix minutes plus tard, j’y suis, et quelle vue !!!

  • par Le 22 septembre 2017 à 15h31

    Pour ceux qui voudraient y monter, je conseille d’éviter le pierrier et de suivre la crête de la Testeta par cet itinéraire : https://www.altituderando.com/Pointe-Basse-de-Mary-en-traversee-par-le-Plateau-de-Tuissier-et-le-Plan-de
    J’ai vu des gamins y monter le jour où j’y suis allé mais je pense qu’on peut le requalifier en difficile.
    @Agarock : c’est bien d’attendre que la sortie soit publiée avant d’y coller un post :)

  • par Le 22 septembre 2017 à 17h41

    ah bon ! ok, je ne savais pas ! comme le site laisse la possibilité de le faire, je ne pensais pas que c’était plus ou moins prohibé ! désolé

  • par Le 22 septembre 2017 à 17h47

    Ce n’est pas interdit, c’est juste que le topo n’est pas visible en page d’accueil.
    J’ai un peu accéléré la publication comme je vais le faire pour la Tête de Paneyron :)

  • par Le 22 septembre 2017 à 18h21

    Merci à vous deux de vos précisions.
    Je pense qu’effectivement, y aller par le Vallon du Béal de la Pousterle est une bonne alternative.
    @Michel : Par contre ce trajet par la crête en traversant la fissure, n’est-il pas trop aérien ?
    Thierry

  • par Le 22 septembre 2017 à 18h50

    On peut passer un peu plus loin du bord de crête si la prégnance du vide se fait sentir. C’est quand même raide, mais pas insurmontable.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !