La Meyna (3067m)

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1300m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Voici une course d'alpinisme sur l'une des cimes les plus charismatiques de l'Ubaye. La Meyna est une magnifique pyramide calcaire dominant abruptement les vallons alentours. Sa voie normale traverse une face rocheuse complexe dans un environnement austère. Une ascension rude mais gratifiante.

Accès

  • De Barcelonnette ou de Vars, prendre la D.900 en direction du Col de Larche et de l’Italie.

Juste après le hameau de Meyronnes, prendre la D.225 jusqu’à Saint-Ours.
Se garer au petit parking du village.

Précisions sur la difficulté

  • La voie normale : PD
  • Engagement : franchissement de ressauts (II/III).
  • Le terrain : il se révèle particulièrement instable. L’itinéraire grimpe à travers des monceaux de roches délitées.
  • Lors de la descente, il est fortement recommandé de négocier le premier ressaut à l’aide d’un rappel (équipé pour un relais - spit/sangle).

Matériel pour alpinisme rocheux - corde 40m et casque.

Les infos essentielles

  • Cartographie : IGN TOP25 3538ET Aiguille de Chambeyron - Cols de Larche et de Vars
  • Point fort : ascension d’une des plus belles cimes du secteur
  • Altitude de départ : 1775m
  • Sommet atteint : La Meyna (3067m)
  • Distance du parcours (A/R) : 17km
  • Dénivelée cumulée : 1300m
  • Balisage : GR de pays pour l’approche puis cairns dans la voie normale de la Meyna
  • Date de sortie : Juillet 2015

Itinéraire

La longue marche d’approche vers le col de Viraysse

Départ du petit parking de Saint-Ours.

Emprunter une piste (GR de pays) sur 1.6 km, en direction du Riou du Pinet.

Avant un petit pont, obliquer au nord-est. S’élever rive droite du Riou du Pinet par un sentier assez pentu.

  • Juste après le même pont, une piste permet une ascension plus progressive (cette fois-ci en rive gauche du ruisseau).

Vers 2215m, atteindre de vastes étendues vallonnées.
Laisser à main gauche le sentier qui conduit aux cols du Vallonnet et de la Portiolette.

Se diriger vers le Col de Mallemort (2558m) en passant juste à côté des baraquements de Viraysse (ruines).
De là, un sentier permet d’atteindre le col de Viraysse (2721m).

À l’assaut de la face sud

Abandonner le sentier qui mène à la Tête de Viraysse en prenant la direction des contreforts de la Meyna.

Une trace ténue quitte la pelouse alpine en traversant l’arête dénudée.

Poursuivre sur une crête rocheuse. Lorsque celle-ci s’escarpe, ne pas descendre dans l’éboulis qui fait mine de contourner l’obstacle, mais partir à droite, sur le fil de l’arête. Puis, basculer sur un pierrier friable.

Le remonter en venant buter sur un grand mur plissé (15 mètres de hauteur). Escalader la fissure qui traverse la paroi en s’aidant des opportunités du relief.
La roche ourlée présente des prises de main convaincantes mais le passage n’en demeure pas moins délicat (aérien III).

  • Le rappel est conseillé pour la descente (équipé).

S’élever par des pentes d’éboulis très redressées au beau milieu d’un décor fascinant.
Les pentes revêches et les parois abruptes défendent l’accès du sommet tant convoité.

Repérer une large brèche qui ouvre l’accès à la partie supérieure de l’édifice naturel.

Partir à droite en suivant le dévers en contrebas de l’arête rocheuse.

Atteindre les grands blocs entrelacés qui semblent un instant obstruer le parcours. C’est un passage rocambolesque, plutôt athlétique, car il faut se hisser sans l’aide des pieds... J’y parviens à la 3ème tentative !

La combe est barrée à droite par une grande paroi. L’itinéraire (qui tire à gauche) la longe sur un terrain caillouteux/terreux.

Une fois parvenu au pied du dernier bastion, deux possibilités s’offrent au grimpeur.

  • La plupart prendront le parcours de droite mais il existe une autre voie plus "fun" décrite par votre serviteur !

Au lieu d’assaillir directement le bastion rocheux en traversant un entrelacement de roches claires (cairns voie normale), contourner la partie rocheuse plus à gauche.
Trouver alors un éboulis très pentu (rares cairns) qui s’élève directement à l’aplomb du bastion sommital.

Parvenu sous la cime, il faut escalader une cheminée (II/III un peu physique à son début). Celle-ci sort directement sous le sommet de la Meyna !

  • Éviter une désescalade périlleuse par ce même parcours.

La vue du sommet est grandiose !

Pour le retour suivre les cairns (sur la gauche du sommet dans le sens de la descente). Dévaler les pentes les plus sévères du parcours sur un terrain particulièrement glissant.

Atteindre la zone de roches claires précitée. Franchir une vire dont le rebord supérieur avance au-delà des appuis que l’on trouve pour les pieds ! Puis enfin, un ressaut pour boucler le final de cette ascension.

Retour par l’itinéraire emprunté à la montée.

  • Vidéo réalisée par un autre amateur de courses sauvages en Ubaye.
Dernière modification : 16 mai 2018
Tête de Sautron (3165m)

La carte du topo « La Meyna (3067m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours