Montagne de Geine (1267m) par Brantes

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
590m
Durée :
1 jour

Cette randonnée ne permet pas de gagner un sommet d'une exceptionnelle beauté et l'ascension n'est pas non plus remarquable en elle-même. Mais le sommet, lui, offre le recul et la hauteur pour apprécier, de la vallée du Toulourenc au sommet, l'intégralité du formidable versant nord du Mont Ventoux, large de plus de 7 km au-dessus de 1600m d'altitude et haut de 1500m. Une face qui peut faire naître bien des envies au randonneur. En fonction de la chaleur éventuelle, on peut choisir entre une "version courte" et une "version longue". Au retour, on peut visiter une vraie merveille : le vieux village de Brantes. – Auteur :

Accès

Version longue

Gagner le village perché de Brantes. Parking dans le haut du village, dans une prairie avec 2 tables de piquenique.

  • Vaison-la-Romaine —> Entrechaux —> Mollans-sur-Ouvèze —> direction de la Vallée du Toulourenc et de Montbrun-les-Bains. Prendre à gauche, 6 Km àprès St-Léger-du-Ventoux.
  • Sault —> Aurel —> D72, prendre à droite 7,5 Km après Reilhanette.
  • Buis-les-Baronnies —> D5, direction Vaison sur 3 Km, prendre à gauche la D72 —> Eygaliers —> Col de Fontaube —> D41, puis prendre à droite, panneau Brantes.

Version courte

Gagner le haut du village de Brantes. Continuer jusqu’au carrefour de la cote 610. Tourner à gauche, direction Col de Fontaube et Buis-les-Baronnies.

Après 375 mètres, prendre une petite route à droite et la continuer jusqu’au virage en épingle et le pont sur le Sénaris, à la cote 681m. Places de parking avant le pont, quelques-unes à droite après.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3140ET
  • Départ version courte (VC)  : 681m
  • Distance VC : 7,5km
  • Horaire VC : 3h00
  • Dénivelée VC  : 590m
  • Départ version longue (VL) : 572m
  • Distance VL : 12km
  • Horaire VL : 4h30
  • Dénivelée VL : 700m
  • Visite de Brantes : compter 1 à 2h00 de plus

Balisage

  • Version courte : pas de balisage
  • Version longue : balisage blanc/rouge du GR

Difficulté

Final de l’ascension hors sentier, exposé au sud. Donc attention à la chaleur possible.

Descriptif version courte

  • Rouge sur fichier kml

Du pont sur le Sénaris, prendre la piste à droite, est, (photo) jusqu’à la prairie de la Plana. Prendre le deuxième chemin à gauche, celui qui dessert la bergerie.

Ne pas passer devant la bergerie mais prendre un chemin à gauche à la cote 786m, environ 200 mètres avant celle-ci.

On arrive à une intersection, prendre à gauche.

À la cote 838, le chemin effectue un lacet, en laissant partir une piste sur la gauche. (photo)

On finit par arriver dans une prairie.

On voit deux traces qui montent directement dans la pente en direction de la crête (photo). Prendre celle de gauche. On franchit un premier palier.

Appuyer sur la gauche, nord-ouest, en suivant plus ou moins des sentes de manière à éviter au maximum la végétation provençale, laquelle ne manque pas de piquant.

Quand on arrive sous le sommet, reconnaissable à ses rochers blancs, monter directement dans la pente. La végétation est moins dense à cet endroit.

On franchit deux petites, mais faciles, barres rocheuses.

Panorama sur le Dévoluy (Obiou, Grand Ferrand, Pic de Bure), Ecrins, le Grand Veymont, les Trois Becs, la Montagne Interdite, Miélandre, la Lance, la Montagne de Banne...... Mais la Montagne de Geine, est LE belvédère du versant nord du Mont Ventoux, formidable barrière de 7Km ne descendant jamais en dessous de 1600m d’altitude. Le versant est haut de 1500m et on peut l’admirer de la rivière au sommet, dans toute son ampleur.

Retour : par le même itinéraire

Descriptif version longue

  • Orange sur fichier kml

Du haut du parking, suivre la route à droite, puis prendre à gauche, un chemin qui coupe un virage de cette route.

On revient sur la route que l’on traverse, pour prendre un chemin qui atteint la D 41 près d’un calvaire.

Traverser la route et gagner le GR 91C qui la surplombe, poteau indicateur.

Prendre la branche de gauche qui rejoint une petite route. On passe au Trou du Perthus, une clue qui n’a rien de remarquable, mais où l’on quitte le GR 91C, pour poursuivre sur la petite route jusqu’au pont sur le Sénaris où l’on retrouve l’itinéraire de la version courte.

Retour : redescendre au bas de la prairie de la Plana. A droite, c’est le chemin qui ramène au pont. A gauche, c’est le GR 91C, qui passe sous le Rocher du Charles et atteint la D 41 près du calvaire. La suite est évidente

Brantes

Brantes est un vieux village perché à l’extrémité Nord du département, à la frontière de la Drôme provençale. Le village se tient paisiblement face au flanc du Mont Ventoux.

Telle une vaillante sentinelle, il est comme suspendu au-dessus de la vallée du Toulourenc.

Au village, lacis de ruelles, passages voûtés et vieilles maisons de pierre couronnent un château offrant un panorama sublime sur le Ventoux.

N’oubliez pas de monter aux ruines du vieux château pour avoir un panorama sur le Toulourenc et le Mont Ventoux, remarquable, bien qu’un peu écrasé par la faible altitude.

La meilleure saison pour visiter Brantes, semble être le mois de mai, quand le village est très fleuri.

  • On peut aussi suivre le parcours du "sentier botanique". Pour en savoir plus, c’est ICI.

Quelques remarques sur la randonnée

La météo avait prévu des orages sur la Drôme, le Vaucluse devant rester en marge. La Montagne de Geine est sur la limite interdépartementale et le ciel n’étant pas des plus purs, j’ai choisi la version courte. Finalement, du sommet je verrai de gros nuages sur la Lance et la Montagne d’Angèle, sur le Dévoluy, mais il n’y aura pas d’orages sur Buis-les-Baronnies ni sur Brantes. Seulement quelques passages nuageux.

On peut trouver sur le net un itinéraire qui, du sommet 1267, traverse vers le sommet 1268 et descend ensuite tout droit sur la belle prairie. Cet itinéraire n’est pas vraiment praticable !

J’ai fait cette traversée qui est envahie par les buis et autres arbustes épineux et denses. La végétation sommitale doit être couverte de lambeaux de peau arrachés à mes mollets et à mes mains.

Je déconseille donc cet itinéraire sans machette.

En revanche, je suis allé me garer au parking de Brantes pour visiter cette merveille. Je ne donne pas, volontairement, l’itinéraire pour monter aux ruines. Le chercher est un bon moyen pour visiter ce petit village. Traversé par le GR (qui ne passe pas par les ruines) on trouve un balisage blanc/rouge. Attention à ne pas aller trop loin dans certaines ruelles qui desservent des habitations. Le village se visite dans la discrétion.

Dernière modification : 13 novembre 2018
La Loube (1302m), Montagne des Tunes (1263m et 1255m), Drôme Provençale

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 19 mai 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !