Tête de Gandin (3155m) et sa cime satellite (3126m) par le Vallon de la Bouteille - variante printanière

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1300m
Durée :
1 jour

Ébloui par la beauté sauvage du Vallon de Chabrière, je décide de retrouver ce petit coin de paradis en partant pour une nouvelle aventure. « Il me fallait d'abord ces espaces retentissants et déserts qui précèdent les montagnes ». Une fois de plus, le plaisir de la contemplation a pris le pas sur l'objectif de conquête. – Auteur :

Accès

À Saint-Paul-sur-Ubaye, prendre la D25 et remonter la vallée de l’Ubaye jusqu’au parking juste avant le hameau de Maljasset.

Précisions sur la difficulté

Précautions pour cette variante de printemps

  • Consulter des données nivologiques (coulées de neige fréquentes à cette saison).
  • Niveau difficile en raison de la distance importante du parcours et d’une dénivelée non négligeable.
  • Un passage délicat à négocier vers 2186m
  • Au printemps, les couloirs d’accès peuvent nécessiter l’usage des crampons et/ou du piolet (30/35°).

Conseil pratique : partir avant 6h00 du matin.

Les infos essentielles

  • Cartographie :
    IGN TOP25 3538ET Aiguille de Chambeyron
    IGN TOP25 3637OT Mont Viso
    Si vous avez la chance de posséder les anciennes éditions de l’IGN, la 3638Ouest propose une découpe plus favorable du secteur.
  • Altitude de départ : 1900m
  • Altitude des points culminants :
    • Tête de Gandin : (3155m)
    • Cime satellite : (3126m)
  • Distance du parcours (A/R) : 24km
  • Dénivelée cumulée : environ 1300m
  • Balisage : GR de pays lorsque celui-ci est encore visible - aucun pour le final des deux sommets
  • Date de sortie : avril 2017

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Vers le Vallon de la Bouteille

Quitter le parking et traverser le hameau de Maljasset. Après les dernières maisons, se diriger vers l’église.
Poursuivre en direction de la Combe Brémond puis du Plan de Parouart (nord-est).

Quitter le GR de Pays juste après une passerelle. Se diriger alors vers le Ga (cabane pastorale, orientation sud-est).

Un peu plus haut (2186m) :

Comme je l’indiquais déjà sur ce topo, une partie du sentier traversant des marnes sombres a complètement disparu, rendant très dangereux un passage en dévers.

  • Hors neige, on passera plus volontiers par la rive gauche du Ravin de Chabrière en suivant le descriptif du susdit topo. Sinon, il est préférable de choisir ce versant en raison d’une exposition moins importante au risque d’avalanche.

Franchir le dévers "péteux" en s’assurant avec le piolet. Le couloir étant régulièrement purgé, il vaut mieux ne pas trop lambiner.

À partir d’ici la trace n’est plus discernable. Par sécurité, je m’équipe des crampons pour franchir une série de dévers plus exposés.

Poursuivre à flanc de montagne en direction de la Bergerie de Chabrière.

S’orienter au sud-est vers la Casse des Marchands. Plus haut, on traverse un magnifique dédale rocheux (2462m).

Un an après la découverte du Vallon de Chabrière, me voici à nouveau en quête d’espaces sauvages.

Le Plan de Chabrière est une vaste zone traversée par l’impétueux torrent homonyme. j’entends parfois le bourdonnement des eaux vives.

Vers 2530m, aborder les premières pentes du Vallon de la Bouteille.

À la conquête de la Tête de Gandin

Bifurquer au nord-est afin de remonter le splendide couloir coincé entre le Pic du Pelvat et l’élégante pointe 3166.

La vue sur les contreforts rocheux des Dents de Maniglia, de la Pointe Haute et Basse de Mary me fascine.

Quitter le Vallon de la Bouteille pour une zone plane en infléchissant progressivement son parcours à l’est.

Gagner la crête frontalière au sud-est de la Pointe 3126m. De là, une courte grimpette permet d’atteindre le sommet.

Pour rejoindre la Tête de Gandin, il faut perdre une cinquantaine de mètres puis remonter plein nord vers le point d’altitude 3068m.
Suivre l’arête un court instant puis s’orienter au nord-ouest en passant sous le sommet.

La ligne de crête aérienne qui relie le Pic de Pelvat à la Tête de Gandin conclut cette merveilleuse ascension.

Retour en suivant cette même crête jusqu’au Pas de Gandin puis par l’itinéraire emprunté à la montée.

"...Nous avons pour habitude de penser au grand air, en marchant, en sautant, en escaladant, en dansant, de préférence sur des montagnes solitaires." Nietzsche, le Gai Savoir

Dernière modification : 16 mai 2018
Tête de Malacoste (3216m) - Tête de Gandin (3155m)

A propos

Auteur de ce topo :

Marcher en montagne : "je suis bien là, où je me dois d'être. C'était la question cruciale de la vie. La plus simple et la plus négligée." Sylvain Tesson

Topo publié le 27 avril 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 27 avril 2017 à 20h10

    Coucou Michel ! Cime satellite (3126m), ou Tête de la Bouteille (3126m) ? hi hi ! c’est comme ça que je l’ai nommée, notamment lorsque que j’avais cru gravir le Pelvat de Chabrière (3157m), m’étant aperçu , par la suite, me trouver sur cette fameuse cime...

  • par Le 27 avril 2017 à 20h19

    Je viens de rajouter ton topo en lien que j’avais oublié.
    Je vois qu’il n’y a pas que dans le Dévoluy où de belles cimes n’ont pas de nom !
    Au mois d’Avril, j’ai trouvé que cette pointe été la plus élégante...

  • par Le 1er mai 2017 à 21h49

    Superbe.....et belle ambiance.

  • par Le 2 mai 2017 à 09h45

    Salut Titi,
    Je fréquente le massif depuis 1984, et je dois dire que Chabrière et l’un de mes coups de cœur.
    Il présente aussi l’avantage d’être moins fréquenté que celui de Mary ou encore du Longuet. Les marches d’approche sont longues mais beaucoup de "3000" sont abordables dès le mois de juin...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !