Abonnez-vous à notre newsletter !

Sortie du 13 octobre 2018 Tête de la Cavale (2697m) par le sentier de la Baronne et le Col du Portail, descente par l’Arête de Fluchaire

Merci ALTITUDERANDO ! Oui, un grand merci à ce site et bien sûr aux auteurs des topos dévoluards de la Cavale et des Petites Charances, parce que je n'aurais jamais eu l'idée de cheminer sur ce fabuleux et effrayant sentier de la Baronne, de traverser cette mystérieuse combe de la Prison ou de descendre la linéaire arête de Fluchaire, et tout ça en compagnie d'une infaillible équipe de guerriers.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Conditions météo

Une météo presque parfaite, en dehors de quelques rafales de vents sur le sentier de la Baronne, nous ayant fait un peu frémir.

Récit de la sortie

Voilà, c’est fait ! Débuter enfin une randonnée du côté de la vallée de la Croix-Haute et du secteur du Trièves afin de gravir les hautes cimes de la barrière ouest du Dévoluy, ça faisait longtemps que j’y pensais.

Mais cette idée n’est pas venue seule évidemment, la découverte des topos du site relatant cette incroyable traversée des Petites Charances ou l’ascension de la Tête de la Cavale m’ont largement convaincu.

J’ai donc réussi à convaincre une belle équipe de guerriers estampillés ALTITUDERANDO, afin de partir à l’assaut de cet incroyable "sentier de la Baronne", tracé au XIX° siècle par la décision d’une mystérieuse dame pour faire paître des moutons dans les prairies supérieures des Petites Charances entre le Grand Ferrand et la Tête de la Cavale.

La cerise sur le gâteau pour mes compagnons et moi, c’est l’ascension de cette dernière qui permet de se fixer un objectif "sommet" non négligeable afin de jouir d’un immense panorama sur le Dévoluy, le Trièves, l’immense barrière ’est’ du Vercors, les Écrins, la Provence, le Diois, la Drôme Provençale, la Chartreuse, le Taillefer et même une partie de Belledonne, enfin... quelque chose d’énorme.

Nous n’étions pas fiers, sur le sentier vertigineux cheminant les Petites Charances, lors de ces moments où les rafales d’un vent relativement violent sont venues troubler notre intense concentration.

Lorsque l’on décide de lever la tête afin de profiter de la vue qui nous est offerte, il est vraiment préférable de s’arrêter de marcher, afin d’éviter un faux pas qui pourrait s’avérer extrêmement dangereux voire dramatique.

Ça plonge de façon incroyable sous nos pieds et les sensations de vertige ne m’ont pas lâché sur les 6 km séparant le début du sentier de la Baronne du couloir donnant accès au col du Portail.

Celui-ci représenté par une petite brèche en V, semble avoir été mis en place volontairement dans le but de nous permettre de passer en territoire haut-alpin d’une manière presque magique.

La suite, c’est la descente et le contournement de la mystérieuse combe de la Prison, puis la remontée sportive de la face sud de la Tête de la Cavale, permettant de se surpasser dans l’effort.

Le sommet de la Cavale délivre comme souvent, un incroyable panorama et le cheminement en arête jusqu’au Bonnet de l’Évêque est enchanteur.

Nous prendrons notre colation sur l’arête nord-ouest de ce dernier avec la vue plongeante sur le Rattier et le Bonnet de Calvin, mais également sur les impressionnantes faces nord du Malpasset et de l’Obiou, point culminant du Dévoluy.

La descente débute par un petit couloir bien ludique et là encore, placé ici, de façon idéale... par qui ou par quoi ? Chacun se fera son idée en fonction de son imagination.

Larête de Fluchaire se dévoile ensuite rapidement et passera progressivement du calcaire blanc au vert des prairies dévoluardes sur presque 600 mètres d’une descente enchanteresse.

Après avoir rejoint le sentier balisé de petite randonnée, et avoir bifurqué en direction des prairies du Courtet, le cheminement conserve sa beauté voire l’accentue encore, car, malgré la température anormalement élevée de ce mois d’octobre, les feuilles multicolores de l’automne sont bien là, et notre environnement devient réellement splendide !

Pratiquement 1800 mètres de dénivelé positif au compteur, notre compte est bon, et le contrat mélangeant beauté, émotions et efforts a été largement rempli aujourd’hui, comme notre mémoire qui aura assurément, fait le plein d’images grandioses pour un long moment.

Video

Dernière modification : 17 octobre 2018

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteurs de cette sortie : , , ,

Randonnée réalisée le 13 octobre 2018

Publiée le 17 octobre 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (5).
  • par Le 19 octobre 2018 à 11h07

    Yes, bravo à vous ! Elle est royale cette boucle ; tout est super du début à la fin.
    Rémi

  • par Le 21 octobre 2018 à 00h00

    La vidéo est tout juste superbe !
    Bravo et merci.
    Jean-Marc

  • par JulienLe 23 octobre 2018 à 20h23

    Bravo les gars, c’est splendide,tous ce que j’aime, j’ai mis cette boucle dans ma liste de course.
    Julien

  • par Le 24 octobre 2018 à 15h18

    Génial ! Des récits comme on aime ! et avec une sacrée équipe ! Chapeau bas !

  • par Le 24 octobre 2018 à 18h31

    Bonjour,
    Ca fait plaisir de lire votre récit, que de bons souvenirs : je vous envie bien !

  • par Le 24 octobre 2018 à 19h10

    Et je n’avais pas encore pris le temps de regarder la vidéo : elle est chouette et met bien dans l’ambiance !
    Seul petit regret : ne pas entendre le tintement des roches dévoluardes ! ;)

  • par Le 25 octobre 2018 à 09h32

    Merci pour vos sympathiques commentaires, concernant la vidéo, c’est Mick le maître d’oeuvre, et ce n’est pas la première fois qu’il nous concocte un tel film, merci à lui.

    Ce parcours, je pense, fera partie assurément, des plus belles randonnées que j’ai eu à effectuer.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !